Xian autonome tibétain de Muli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Mùlǐ zàngzú Zìzhìxiàn
木里藏族自治县
སྨི་ལི་རང་བོད་རིགས་སྐྱོང་རྫོང
ꃆꆹꀒꋤꊨꏦꏱꅉꑤ
Xian autonome tibétain de Muli
Localisation du xian de Muli (en rose) dans la préfecture de Liangshan (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Sichuan
Préfecture Liangshan
Statut administratif Xian autonome
Code postal 615800[1]
Indicatif +86 (0)834
Immatriculation 川W
Démographie
Population 122 112 hab. (1999)
Densité 9,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 28° 10′ nord, 100° 52′ est
Superficie 1 325 200 ha = 13 252 km2
Localisation
Localisation de Mùlǐ zàngzú Zìzhìxiàn

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Mùlǐ zàngzú Zìzhìxiàn

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Mùlǐ zàngzú Zìzhìxiàn

Le xian autonome tibétain de Muli (chinois simplifié : 木里藏族自治县 ; pinyin : Mùlǐ zàngzú zìzhìxiàn ; tibétain : སྨི་ལི་རང་བོད་རིགས་སྐྱོང་རྫོང, Wylie : smi li bod rigs rang skyong rdzong, pinyin tibétain : Mili Poirig Ranggyongzong ; yi de Shichuan : ꃆꆹꀒꋤꊨꏦꏱꅉꑤ (mup li op zzup zyt jie jux dde xiep) /mu˨˩li˧ ʊ˨˩ʣu˨˩ ʦɿ˥ʨɛ˧ ʨu˦dɪ̈˧ ɕɛ˨˩/) est un district administratif de la province du Sichuan en Chine. Il est placé sous la juridiction de la préfecture autonome yi de Liangshan. Le chef-lieu est la ville de Muli, située en altitude et qui domine une région fortement montagneuse. Les ethnies Yi et tibétaines sont fortement représentées.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région est l'héritière de l'ancien Royaume de Muli, décrit par Joseph Rock, botaniste autrichien et journaliste du National Geographic installé dans le Yunnan voisin et qui décrit ses expéditions dans le royaume de Muli, qui exercera son influence sur la région jusqu'à la prise en main des communistes dans les années 1930[réf. nécessaire] et l'exécution du dernier roi en 1935.

S'inspirant du mythique Shangri-La, James Hilton inventera une vallée perdue aux confins du Tibet, siège d'une société parfaite, dans son roman Horizon perdu (Lost Horizon) publié en 1933, et dont Frank Capra tirera un film (Les Horizons perdus) en 1937[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

La population du district était de 122 112 habitants en 1999[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Codes postaux et téléphoniques du Sichuan, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. (en) « Shangri-La », China Travel, (consulté le 24 septembre 2007)
  3. (en) National Population Statistics Materials by County and City - 1999 Period, in China County & City Population 1999, Harvard China Historical GIS

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]