Woman at War

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Woman at War
Titre original Kona fer í stríð
Réalisation Benedikt Erlingsson
Scénario Benedikt Erlingsson
Ólafur Egilsson
Acteurs principaux

Halldóra Geirharðsdóttir
Jóhann Sigurðarson
Juan Camillo Roman Estrada
Jörundur Ragnarsson

Sociétés de production Benedikt Erlingsson
Ólafur Egilsson
Pays d’origine Drapeau de l'Islande Islande
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Genre Action
Thriller
Durée 101 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Woman at War (Kona fer í stríð) est un thriller islando-franco-ukrainien, réalisé par Benedikt Erlingsson, sorti en 2018.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une femme autour de la cinquantaine mène un combat solitaire contre la multinationale de l'aluminium Rio Tinto qui tente d'étendre son implantation en Islande. Mais alors qu'elle prépare de nouveaux sabotages de lignes électriques, elle apprend qu'une demande d'adoption déposée depuis longtemps a abouti et qu'elle va devenir mère d'une jeune orpheline ukrainienne.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le tournage du film a eu lieu du 11 juillet au 1er septembre 2017 en Islande et en Ukraine.

Critiques[modifier | modifier le code]

En regard du box-office, Woman at War a reçu des critiques positives. Il obtient un record de 83 % sur Rotten Tomatoes, sur la base de 12 critiques collectées[2]. Il est évalué à une moyenne de 3,8/5 pour 20 critiques de presse sur Allociné.

« Merveilleux conteur, Benedikt Erlingsson met en scène une saga foisonnante dans les Hautes terres d’Islande. »

— Véronique Cauhapé, Le Monde, 3 juillet 2018[3].

« Une croisade pleine d’humour contre ceux qui s’évertuent à détruire la planète »

— Dominique Widemann, L'Humanité, 4 juillet 2018[4].

« Derrière un titre peu engageant, ce portrait d’une Islandaise déterminée, partie en guerre avec un arc et des flèches pour sauver l’environnement, est un petit miracle d’humour et de charme. Une bonne façon de partir en vacances avant l’heure, et l’assurance de sortir de la salle de très bonne humeur. »

— Annie Coppermann, Les Échos, 3 juillet 2018[5].

« Woman at War nous emmène dans les paysages magnifiques de l'Islande (...). Film d'action, thriller écologique, comédie, ce film féministe ne rentre dans aucune case. Et cela le rend encore plus passionnant. Un film de super-héroïne comme on les aime, exempt d'explosions mais vivant, poétique et inspirant »

— Marguerite Nebelsztein, Terrafemina, 4 juillet 2018[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Régie du cinéma du Québec »
  2. (en)« Woman at War (2018) », sur Rotten Tomatoes
  3. Véronique Cauhapé, « « Woman at War » : le combat ordinaire d’une guerrière écolo », sur Le Monde,
  4. Dominique Widemann, « Cinéma. La juste trajectoire de l’archère sa flèche et sa cible », sur L'Humanité,
  5. Annie Coppermann, « « Woman at war » : l’amazone de l’écologie », sur Les Échos,
  6. Marguerite Nebelsztein, « Pourquoi on fonce voir "Woman at War", le film écolo-féministe de l'été », sur Terrafemina,
  7. « Palmarès et prix - 47e édition », sur Festival du nouveau cinéma (consulté le 15 octobre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]