War Machine (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir War Machine.
War Machine
Titre québécois Machine de guerre
Réalisation David Michôd
Scénario David Michôd
Acteurs principaux
Sociétés de production Netflix
Plan B Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie dramatique de guerre
Durée 122 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

War Machine ou Machine de guerre (au Québec) est un film américain réalisé par David Michôd, sorti en 2017 sur Netflix. Il s'agit d'une adaptation cinématographique du livre non-fictionnel The Operators de Michael Hastings.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2009, le général quatre étoiles Glen McMahon est envoyé en Afghanistan pour reprendre en main une situation qui dure depuis 8 ans. Sur place, il découvre les enjeux réels du conflit et surtout qu'il ne pourra pas faire comme il l'entend. McMahon doit ainsi composer avec l'administration, les civils locaux, les politiques et les journalistes. Cet homme sûr de lui ne veut pas s’embarrasser et décide d'utiliser la presse pour notamment interpeller le Président Barack Obama et ainsi avoir 40 000 hommes supplémentaires pour reprendre la province de Helmand.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : War Machine
  • Titre québécois : Machine de guerre
  • Réalisation : David Michôd
  • Scénario : David Michôd, d'après le livre The Operators: The Wild and Terrifying Inside Story of America's War in Afghanistan de Michael Hastings
  • Direction artistique : Matthew Gray
  • Décors : Josephine Ford
  • Costumes : Jane Petrie
  • Photographie : Dariusz Wolski
  • Montage : Peter Sciberras
  • Musique : Nick Cave et Warren Ellis
  • Production : Ian Bryce, Dede Gardner, Jeremy Kleiner et Brad Pitt
Producteur délégué : James W. Skotchdopole

Distribution[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[4]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En avril 2012, il est annoncé que les sociétés New Regency et Plan B Entertainment ont acquis les droits d'adaptation du best seller The Operators de Michael Hastings, livre non-fictionnel publié en 2011[5]. En avril 2014, David Michôd est engagé comme réalisateur et scénariste du film, dont l'intrigue a lieu durant la guerre d'Afghanistan[6]. Brad Pitt produit le film via sa société Plan B, ainsi qu'avec ses collaborateurs Dede Gardner et Jeremy Kleiner[6]

En juin 2015, Netflix acquiert les droits de distribution du film, qui abandonne alors son titre de travail The Operators pour War Machine[7]. Il est ensuite annoncé que le film aura un budget de 60 millions de dollars[8].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Brad Pitt, également producteur du film, incarne le général Glen McMahon, un personnage inspiré de Stanley McChrystal, un général qu'a rencontré le journaliste Michael Hastings pour écrire son livre The Operators.

En août 2015, Emory Cohen rejoint la distribution[9]. En août 2015, Topher Grace, qui avait déjà croisé Brad Pitt dans Ocean's Eleven et Ocean's Twelve, obtient le rôle d'un conseiller presse[10]. En août 2015, John Magaro signe quant à lui pour le rôle de Cory Burger[11]. Il est suivi quelques jours plus tard par Scoot McNairy[12], Anthony Michael Hall[3], Keith Stanfield[13], Will Poulter[14].

En octobre 2015, RJ Cyler obtient lui aussi un rôle[2]. Il est plus tard annoncé que Ben Kingsley et Tilda Swinton rejoignent eux aussi la distribution[15]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute en octobre 2015 à Londres[16],[17],[18]. À partir du 19 octobre, le tournage se poursuit à Abou Dabi, lieu utilisé pour recréer notamment Kaboul[19]. En novembre, quelques scènes sont tournées à l'aéroport international d'Abou Dabi[20]. En Angleterre, le tournage a également lieu sur l'aérodrome de Dunsfold (en) dans le comté de Surrey[21]. Le tournage a également lieu à Ras el Khaïmah, notamment pour des scènes dans un village pakistanais[22]. Certaines scènes avec Brad Pitt sont tournées à Paris[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  2. a et b (en-US) Jeff Sneider, « ‘Power Rangers’ Movie Adds ‘Me and Earl and the Dying Girl’ Star RJ Cyler as Blue Ranger », thewrap.com,‎ (lire en ligne)
  3. a et b (en-US) Anita Busch, « Anthony Michael Hall Joins Brad Pitt In Netflix’s ‘War Machine’ », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  4. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage.
  5. (en-US) Rachel Abrams, « New Regency, Plan B dial ‘Operators’ », variety.com,‎ (lire en ligne)
  6. a et b (en-US) Mike Fleming Jr, « New Regency Taps Brad Pitt, David Michod To Tell Gen. Stanley McChrystal Afghan Story ‘The Operators’ », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  7. (en-US) Mike Fleming Jr, « Game Changer! Netflix Lands ‘War Machine’, Brad Pitt’s Next Star Vehicle », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  8. (en-US) Pamela McClintock, « Whoa: Netflix Actually Paid $60M for Brad Pitt's Politically Charged Military Satire », hollywoodreporter.com,‎ (lire en ligne)
  9. (en-US) Ross A. Lincoln, « Joey King Will Be ‘Going In Style’; Emory Cohen Enlists In Netflix’s ‘War Machine’ », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  10. (en-US) Dave McNary, « Topher Grace Joins Brad Pitt In Netflix Black Comedy ‘War Machine’ », variety.com,‎ (lire en ligne)
  11. (en-US) Ross A. Lincoln, « John Magaro Joins ‘War Machine’; Jason Fuchs Moves To ‘La La Land’ », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  12. (en-US) Mike Fleming Jr, « Scoot McNairy Joins Brad Pitt In Netflix’s ‘War Machine’ », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  13. (en-US) Jeff Sneider, « ‘Straight Outta Compton’s Keith Stanfield Joins Brad Pitt’s Netflix Movie ‘War Machine’ octobre, ;le tournage(Exclusive) », thewrap.com,‎ (lire en ligne)
  14. (en-US) Dave McNary, « Will Poulter Joins Brad Pitt in Netflix’s ‘War Machine’ », variety.com,‎ (lire en ligne)
  15. (en-US) « Netflix Acquires Charlie McDowell's 'The Discovery' Starring Rooney Mara, Robert Redford and Jason Segel », sur Netflix, (consulté le 13 juin 2016)
  16. (en-US) BOUDICCA FOX-LEONARD, « Brad Pitt looks GREY-t as silver fox on London set of new film War Machine », mirror.co.uk,‎ (lire en ligne)
  17. (en-US) « Silver fox Brad Pitt debuts dyed grey hairdo as he brings twins Knox and Vivienne along to the set of satirical comedy War Machine in London », dailymail.co.uk,‎ (lire en ligne)
  18. (en-US) « Brad Pitt Is the Ultimate Silver Fox on the Set of War Machine (Move Over, Clooney!) », usmagazine.com,‎ (lire en ligne)
  19. (en-US) Wade Sheridan, « Brad Pitt's Netflix original movie 'War Machine' to start production in Abu Dhabi », upi.com,‎ (lire en ligne)
  20. (en-US) « Quiet Abu Dhabi street transforms into War Machine film set », thenational.ae,‎ (lire en ligne)
  21. (en-US) « Brad Pitt pictured in full military gear as he heads to work to film scenes for movie War Machine at Dunsfold Aerodrome », dailymail.co.uk,‎ (lire en ligne)
  22. (en-US) « RAK becomes celebrity zone as Brad Pitt and Angelina Jolie fly down to the emirate », thenational.ae,‎ (lire en ligne)
  23. « Brad Pitt tourne War Machine à Paris », Premiere.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]