Violette Mouchon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Violette Mouchon
Fonction
Présidente
La Cimade
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Violette Mouchon (1893-1985) est une militante française, engagée dans les mouvements protestants, en particulier le scoutisme féminin et la Cimade.

Biographie[modifier | modifier le code]

Violette Mouchon, d'origine protestante, est la fille d'un général d'artillerie.

Dans les années 1910, elle est membre de l'Union chrétienne de jeunes filles (UCJF). En 1912, avec Camille Savary elle crée une des premières troupes d'Éclaireuses unionistes à Paris. En 1920, elle en est la commissaire pour la région parisienne. Son totem est Cactus Ondulé.

En 1916, avec Antoinette Butte, rencontrée à la Mission populaire de la Maison verte à Paris, elle commence à organiser le scoutisme féminin en France[1]. Elle participe à la création de la Fédération française des éclaireuses (FFE) en 1921, qui réunit les Éclaireuses unionistes (protestantes), les Éclaireuses libres et les scoutes catholiques. Elle œuvre à la création de la branche israélite en lien avec les éclaireurs israélites[2].

Elle est commissaire nationale de la FFE en 1939, et à ce titre engagée dans la Cimade dès ses débuts. Elle en est la présidente de 1941 à 1944. Elle quitte la FFE en 1948.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Jeanne Merle d'Aubigné, Violette Mouchon et Emile C. Fabre, Les Clandestins de Dieu : CIMADE 1939-1945, Genève, Labor et Fides, (1re éd. 1968) (ISBN 978-2-830-90588-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Cholvy (dir.), Bernard Comte (dir.) et Vincent Feroldi (dir.), Jeunesses chrétiennes au XXe siècle : [actes des journées d'étude de Lyon, 1er-2 mars 1990], Paris, les Éd. ouvrières, coll. « Églises-sociétés », , 174 p. (ISBN 978-2-708-22882-5), p. 45-46.
  2. (dir.) Anne COVA et Bruno DUMONS, Destins de femmes. Religion, culture et société France - XIXe - XXe siècles, Paris, Letouzey et Ané, , 466 p. (ISBN 978-2-70-63-0275-6), p. 295

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nathalie Duval, « Le scoutisme pour “sortir de chez elles” : la Fédération française des éclaireuses et la promotion féminine (1921-1964) », Bulletin de la Société de l'histoire du protestantisme français, t. 161/1, 2015, p. 109-133, [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]