Utilisateur:Jay Holyman (Rappeur)/Brouillon

    Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

    JAY HOLYMAN[modifier | modifier le code]

    Jay Holyman
    Nom de naissance NZE Ilias Joêl
    Naissance (32 ans)
    Casablanca
    Activité principale Rappeur , Juriste , Commerce
    Activités annexes Théâtre , Musculation
    Genre musical Rap , HipHop, New Beat, Pop , Slam .
    Années actives Depuis 2002
    Influences Jam Master Jay , The Notorious B.I.G , Tupac, NWA, Dr Dre, Puff Daddy Eminem , Public ennemy , Snoop Dogg , Booba , Mafia K1fri (Kery James) , Beyoncé , Nina Simone, Usher , Sisqo , , Nat King Cole ,Micheal Jackson

    Jay Holyman[1], de son vrai nom NZE Ilias Joël, est n[2]é le 14 février 1990 à Casablanca, est un rappeur,chanteur et compositeur marocain .Par ailleurs, il est chercheur et juriste en droit privé et fait du commerce en qualité d'actionnaire dans une société d'électro-ménager " à Libreville.

    Il est membre et créateur du Label World Dream , son premier album "Never seen Before" ( mixtape de 14 titres ) sortira le 14 février 2016.

    Biographie[modifier | modifier le code]

    Enfance et vie de famille[modifier | modifier le code]

    De son vrai nom NZE Ilias Joël , Jay Holyman naît à Casablanca (Maroc) le 14 février 1990 de père gabonais commandant à la marine nationale et de mère marocaine juriste-comptable et femme d’affaire. Il a deux sœurs. Il a vécu son enfance entre Libreville (Gabon) et Rabat (Maroc) . Il grandi en écoutant du rap, plus particulièrement Tupac, The Notorious BIG, Lunatic (Booba), NWA, Dr Dre, Eminem , Public ennemy , Snoop Dogg , Mafia K1fri (Kery James) , Jay Z , Jam Master Jay , Puff Daddy , Beyoncé et surtout Micheal Jackson.

    À l’âge de onze ans, il écrit son premier texte de rap. Ainsi, Mc Jay (ancien pseudonyme de Jay Holyman durant son adolescence ) se fait rapidement remarquer dans son quartier (pk-5 une banlieue de Rio) dans lequel il enchaînait des freestyles et clashs de rue chaque jours avec des centaines de rappeurs de son âge.

    A l'âge de 15 ans ,il sort un maxi single de 5 titres enregistré dans un home-studio du 7.0 Street (à Owendo) , mais , faute de moyens financiers insuffisants,celui-ci n'était que très peu médiatisé. A l'insu de ses parents , qui étaient contre le fait qu'il fasse du rap une priorité au détriment de ses études , il cherche un contrat avec un maison de disques , mais celle-ci le rejette à maintes reprises et ne pouvait pas diffuser sa musique dans les grandes chaînes de télévision , considérant qu'elle était trop engagée.

    Néanmoins , en 2005 il se fait apprécier par Styve de la Fuente qui l’intégrera dans le label « Magistic » , où il fera ses premiers singles dans un vrai studio d'enregistrement.Force est de constater que Jay avait déjà à cette époque un style très américanisé.A l'issue de cette rencontre , il fait sa première mixtape intitulé " Des Milliers de mots" dans laquelle on retrouve un single à succès "Money en my mind".Toujours dans la perspective de chercher à mieux faire , il fait la rencontre de Jean Luc Cardot (producteur français), celui-ci lui fait découvrir qu'il était capable d'explorer d'autre style de musique que le Rap.

    Atomiic : Arrangeur, compositeur , ingénieur de son .Il a abandonné ses etudes pour se consacrer entièrement à la musique. C'est le meilleur ami de Jay Holyman depuis déjà 10 ans.


    En 2006 à Rabat , il se lie d'amitié avec un ingénieur de son amateur Yassine Eddars ( plus connu sous le nom "Atomiic") .Il montera avec lui son premier studio d'enregistrement personnel et créera le Label World Dream.[2] c'est le début d'une nouvelle histoire qui commence.

    Evolution de carrière.[modifier | modifier le code]

    Durant son inscription aux écoles missionnaires catholiques française , dans lesquelles il reste n'y passe qu'une année , il se fait renvoyer pour faute de discipline et de mauvaise conduite. Après son éviction , il ne rejoint les écoles républicaines de Libreville qu'avec beaucoup de difficultés.En 2007 , en tenant compagnie à sa mère durant un voyage d’affaire à New-York, il découvre la terre natale du rap dans les quartiers de Brooklyn dans lesquels il découvrira une autre facette de cette culture. Il y reviendra sept fois de suite au fil des années et y fera même un clip vidéo dans l’État de New-York à Broadway (du morceau « Je dois »[3] ).

    Jay holyman.jpg

    En 2008 il participe à des ateliers de slam donné au Centre culturel français de Libreville.C'est à cette occasion qu'il apprendra les rudiments nécéssaire de l'écriture et l'importance la lecture.En 2009 il enregistre son morceau chanter "Patrimoine Africain[4] ": très inspiré des écrits d'Aimé Cesaire "Discours sur le colonialisme". Durant son installation définitive au Maroc, Il fait des études universitaires en droit , il profite à connaître les rouages de la scène hop hop marocaine , en gagnant le premier prix de la saison  "The knowledge of Hip Hop" [5] avec le morceau « Trillionaire [6]» qui fera l’objet du clip vidéo à travers plusieurs villes au Maroc .

    Au fil des années , il enchaîne les interviews radios et télévisés et fait connaissance beaucoup de célébrités : Halima Alaoui Hicham Lazreq (Producteur , animateur à Chaine inter) ,Ajial (présentateur 2M) , Omar Jay (Rappeur producteur), Would Chaab (Rappeur marocain), N.o.s (Réalisateur), Mounir Toumani (Musicien) , Amine Mouna ,Michel Amstrong (Acteur de cinéma musicien et propriétaire du Amstrong Live Legend) etc.. Il participe à plusieurs concerts et vivait pleinement une vie d'artiste , cependant la continuation de ses études en droit ralentissait sa carrière entre 2012 et 2013. Aujourd'hui il est titulaire d'un master (Bac+5) de recherche en droit privé. Parallèlement au concert , il donne des conférences , menant ainsi une double vie entre juriste et artiste.

    En 2015 , il fait 2 shows cases au Harolds[7] et à Too much[8] de Rabat et un concert solo au Amstrong Live Legend de Casablanca .Il sort premier album en mars 2016 avec des morceaux de couleur marocain et des fois en arabe afin de s'ouvrir au grand public.

    [2]


    Single à succes [modifier | modifier le code]

    • 2002 :  Rap Gabonais est Nixé
    • 2004 : Un autre monde
    • 2005 : Money On my Mind (Passé dans plusieurs radios)
    • 2004 : Un ange en Enfer (Feat Styve de la Fuente
    • 2006 : Mon domaine 
    • 2008 : Vrai gangster (feat Bubal Bu Kombi)
    • 2009 : Patrimoine Africain
    • 2010 : Trillionaire [9]
    • 2012 : Je dois ( video clip à New York )
    • 2012 : Children Dream (Feat Samy Ibt'Issam)[10]
    • 2014 : I'm so fly 
    • 2015 : remix de Coco ( de OT genesis)
    • 2015 : Athéna
    • 2015 : Billet Bleu (extrait de l'album)
    • 2015 : 300 coups de feu en 7 minutes

    Discographie [modifier | modifier le code]

    2008 : Des millers de mots

    2016 : Never Seen Before (Volume1)

    Sources[modifier | modifier le code]


    Catégorie:Artiste

    Catégorie:Rap