Union Carbide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le groupe de rock, voir Union Carbide Productions.
Union Carbide
upright=Article à illustrer Entreprise
Fondation
Forme juridique
Siège social
Effectifs
3 800Voir et modifier les données sur Wikidata
Société mère
Site web

Union Carbide est une multinationale américaine fabriquant et distribuant des produits chimiques. Elle a été rachetée en 2001 par Dow Chemical.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société Union Carbide a été fondée en 1898. En 1917, la société Carbon Corporation fusionne pour former l'Union Carbide & Carbon Corporation.

La Bakelite Corporation a fusionné avec Union Carbide en 1939. Cette société a été fondée par le belge Leo Baekeland, un pionnier dans les plastiques (produisant la Bakélite).

En 1997, Union Carbide et la société Exxon Chemical coopérèrent dans des recherches sur la production de polyéthylène.

Elles sont devenues des filiales de la société Dow Chemical le .

Catastrophe de Bhopal[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Catastrophe de Bhopal.

La firme Union Carbide est tristement célèbre depuis l'explosion d'une de ses usines, le , à Bhopal, en Inde. C'est l'une des plus grandes catastrophes industrielles connues à ce jour (avec l'explosion de la centrale atomique de Tchernobyl) puisqu'elle a provoqué plus de dix mille morts.

Aujourd'hui, plus de trente ans après ce drame, des produits toxiques à l'air libre ou enfouis du temps de l'utilisation de cette usine continuent de tuer des dizaines de personnes tous les mois. Aucun effort n'est fait de la part de cette compagnie, ni de l'État indien, pour nettoyer cette usine et les sites contaminés. L'État indien était actionnaire a 51 % de la filiale de Bhopal, donc premier responsable de la catastrophe car l'usine avait été créée dans un lieu inhabité mais la population des employés et services s'étaient installés tout autour.

L'entreprise était alors dirigée par Warren Anderson. Décédé le 29 septembre 2014, à Vero Beach en Floride aux États-Unis, il n'a jamais été jugé par la justice indienne[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Douglas Martin, « Warren Anderson, 92, Dies; Faced India Plant Disaster », The New york Times,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]