Treizième gouvernement de l'État espagnol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Treizième gouvernement
de l'État espagnol
Decimotercer gobierno
del Estado español
Royaume d'Espagne

Président du gouvernement Luis Carrero Blanco
Torcuato Fernández Miranda
Formation
Fin
Durée 206 jours
Composition initiale
Représentation

Le Treizième gouvernement de l'État espagnol (Decimotercer gobierno del Estado español) était le gouvernement du Royaume d'Espagne, du au .

Contexte[modifier | modifier le code]

Depuis la fin des années 60, les facultés intellectuelles du général Franco diminuent. Rongé par la maladie de Parkinson, Franco n'est plus à même de conduire la barre de son régime et le conseil des ministres en est un de ces symptômes : la présentation des principaux évènements politiques a débattre auquel le Caudillo consacrais la première demi-heure du conseil diminue voir disparait aux début des années 70. De plus, la maladie progressant, Franco arrivait de s'endormir durant le conseil. En conséquence la durée de ce dernier fut raccourcie drastiquement. Mais à conséquence pratique, conséquences politique :

  • l'éloignement du pouvoir par Franco, paralyse l'appareil d'état espagnol et ces Ministres, habitué à l'extrême centralisation du pouvoir.
  • incapable d'exercer son pouvoir d'arbitrage entre les différentes "familles politique" du régimes, la synthèse du Franquisme est vider de son contenue.
  • crispation entre les partisans de "l'ouverture" et les "ultra" (apparition du Búnker et du groupe Tácito)
  • apparition du terrorisme Basque et d'extrême-gauche (ETA, FRAP...)
  • désengagement idéologique de l'église catholique, de plus en plus prononcés (élection a la présidence de la conférence episcopales de Vicente Enrique y Tarancón)

Le 12e gouvernement totalement déboussoler par les évènements en interne, subit un camouflet diplomatique avec élargissement de la CEE au Danemark, l'Irlande et du Royaume-Uni. Ce qui entraine un déséquilibre par rapport à l'accord préférentiel signé en juin 1970, sur la réduction des droits de douane entre la CEE et l'Espagne[1]. Le coups de grâce surviens cependant le 1er mai 1973 : durant une manifestation sensé interdite, le FRAP assassine un officier de la guardia civil, provocant une violente réaction du Búnker qui se termine par une crise gouvernementale.

Constatent que son état de santé ne lui permettait plus de garantir l'unité de son gouvernement, Franco se résigne à la séparation des fonctions de chef de l'état et de gouvernement (disposition prévu par la loi organique de 1967) et charge son collaborateur de toujours, l'amiral Carrero Blanco de former un nouveau gouvernement.

Composition[modifier | modifier le code]

Poste Titulaire
Président du gouvernement Luis Carrero Blanco
Torcuato Fernández Miranda
Vice-président
Ministre, secrétaire général du Mouvement national
Torcuato Fernández Miranda
Ministres
Ministre des Affaires étrangères Laureano López Rodó
Ministre de la Justice Francisco Ruiz-Jarabo
Ministre de l'Armée de terre Francisco Coloma Gallegos
Ministre de l'Armée de l'air Julio Salvador y Díaz-Benjumea
Ministre de la Marine Gabriel Pita da Veiga y Sanz
Ministre de l'Industrie José María López de Letona y Núñez del Pino
Ministre du Commerce Agustín Cotorruelo
Ministre du Gouvernement Carlos Arias Navarro
Ministre des Travaux publics Gonzalo Fernández de la Mora
Ministre de l'Agriculture Tomás Allende y García-Baxter
Ministre du Logement Luis Rodríguez de Miguel
Ministre de l'Éducation Julio Rodríguez Martínez
Ministère de l'Information et du Tourisme Fernando de Liñán y Zofio
Ministre des Finances Antonio Barrera de Irimo
Ministre des Relations syndicales Enrique García-Ramal
Ministre du Logement José Utrera Molina
Ministre du Travail Licinio de la Fuente

Historique du gouvernement[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Anexo:Decimotercer Gobierno de España durante la dictadura franquista (1973-1974) » (voir la liste des auteurs).