Tramways vicinaux de Liège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tramways vicinaux de Liège
Image illustrative de l’article Tramways vicinaux de Liège

Image illustrative de l’article Tramways vicinaux de Liège
Date inconnue, motrice Standard sur la ligne Liège - Saint-Trond au terminus de la place Saint-Lambert à Liège.

Situation Drapeau de la Belgique Liège et Province de Liège
Type Tramway
Lignes 11 au
Écartement des rails 1 000 mm
Réseaux connexes

Les tramways vicinaux de Liège sont un ancien réseau de tramway de la Société nationale des chemins de fer vicinaux (SNCV), le réseau rayonnait autour de la ville de Liège. Ce réseau est toujours resté indépendant du réseau principal à écartement standard exploité à l'origine par différentes compagnies ayant fusionnées en 1928 pour former les Tramways unifiés de Liège et extensions (TULE) ainsi que de la ligne de tramway de Liège à Flémalle et Seraing (avec une antenne ultérieure vers Ougréé) également à écartement standard mais exploité tout au long de son existence par la société anonyme des Railways économiques de Liège-Seraing et extensions (RELSE).

Histoire[modifier | modifier le code]

Plan au [1]
Légende
Infrastructure
Dépôt, installation technique ou voyageurs (stations, gares).
Légende carte emprise site indépendant.svg
Emprise en site indépendant.
Légende carte emprise tunnel.svg
Emprise en tunnel.
Légende carte emprise pont.svg
Pont en site indépendant.
Légende carte voie de service.svg
Voie de service ou de fret.
Lignes
Légende carte ligne RELSE.svg
Ligne des RELSE.
Légende carte ligne SNCV.svg
Ligne de la SNCV.
Légende carte ligne TULE.svg
Ligne des TULE.
Légende carte ligne TV.svg
Ligne des TV.
Légende carte ligne RELSE TULE.svg
Section commune aux RELSE et TULE
Légende carte ligne SNCV TULE.svg
Section commune à la SNCV et aux TULE.
Légende carte ligne SNCV TV.svg
Section commune à la SNCV et aux TV.
1518 Ligne service partiel, prolongé ou variante.

Au , la SNCV exploite les lignes suivantes toutes en traction électrique :

Les indices en italique sont à titre indicatif[2].

Lignes[modifier | modifier le code]

Réseau urbain[modifier | modifier le code]

50 Liège - Rocourt[modifier | modifier le code]

Indices : 46 → R → 50 (52)

Tableaux : 1931 467

Création d'un service urbain électrique sur la ligne Liège - Wihogne (voir ligne Liège - Tongres) entre Liège Cardan et le dépôt de Rocourt par électrification de cette section et limitation de la ligne Liège - Wihogne au dépôt de Rocourt; capital 87.

Prolongement du service électrique vers la gare de Rocourt, le service de la ligne Rocourt - Wihogne (prolongée par la même occasion vers Frères) est limité à la gare de Rocourt.

Prolongement depuis Liège Cardan vers la place Saint-Lambert.

Attribution de l'indice 46.

vers Attribution de l'indice R.

Attribution de l'indice 50; service partiel sous l'indice 52 entre la place Saint-Lambert et la place Jean de Wilde à Liège, ce service partiel est commun avec la ligne 51 (voir ligne 51 Liège - Vottem). Suppression.


Motrice sur la ligne 50 au terminus de la place Saint-Lambert à Liège.

51 Liège - Vottem[modifier | modifier le code]

Indices : 45 → V → 51 (52)

Tableaux : 1931 467

Mise en service en traction électrique entre Liège Cardan et Vottem Vert Vinâve, section Liège Cardan - Liège Saint-Walbruge/Jean de Wilde commune avec ligne Liège - Rocourt (voir ligne 50 Liège - Rocourt); capital 87.

Prolongement vers la place Saint-Lambert.

Attribution de l'indice 45.

vers Attribution de l'indice V.

Attribution de l'indice 51; service partiel sous l'indice 52 entre la place Saint-Lambert et la place Jean de Wilde à Liège, ce service partiel est commun avec la ligne 50 (voir ligne 50 Liège - Rocourt).

Suppression.


1953 Tramway sur la ligne 51 vers la place Saint-Lambert bifurquant place Jean de Wilde depuis le boulevard du même nom sur la rue Sainte-Walburge à Liège.

53 Liège - Jemeppe[modifier | modifier le code]

Indices : 42 → H → 53 (55,56)

Tableaux : 1931 469

Mise en service, traction électrique entre Liège Sainte-Croix et Grâce-Berleur Pérou.

Prolongement de Grâce-Berleur Pérou vers Hollogne-aux-Pierres.

Prolongement de Liège Sainte-Croix vers la place Saint-Lambert à Liège.

Attribution de l'indice 42.

vers Attribution de l'indice H.

Attribution de l'indice 53; service partiel sous l'indice 56 Liège Place Saint-Lambert - Grâce-Berleur Église.

Prolongement d'Hollogne-aux-Pierres vers la gare de Jemeppe par les voies de la ligne Jemeppe - Hannut entre Hollogne-aux-Pierres Bifurcation et la gare de Jemeppe; service partiel 55 entre Liège et Hollogne-aux-Pierres Bifurcation; le service partiel 56 reste inchangé.

Suppression, remplacement par une ligne d'autobus sous le même indice.

date inconnue Motrice type S sur la ligne 53 à l'arrêt de Grâce-Berleur Pérou.

58 Liège - Alleur[modifier | modifier le code]

Indices : 44 → A → 58

Tableaux : 1931 469

Mise en service entre Liège Sainte-Croix et Montegnée Bolsée, section Liège Sainte-Croix - Liège Bon Buveurs commune avec ligne Liège - Hollogne-aux-Pierres (voir ligne 53 Liège - Jemeppe); traction électrique; capital 90.

Prolongement de Montegnée Bolsée vers Ans Rue de la Station, prolongement de Liège Sainte-Croix vers Liège Place Saint-Lambert.

Attribution de l'indice 44.

vers Attribution de l'indice A.

Prolongement d'Ans Rue de la Station vers Alleur Lamby par électrification de la section Ans Rue de la Station - Alleur Lamby de la ligne Ans - Oreye (voir ligne Liège - Saint-Trond).

Attribution de l'indice 58.

Suppression.

Motrice à 2 essieux de la ligne 58 au dépôt de Saint-Gilles.

59 Jemeppe - Mons[modifier | modifier le code]

Voir Jemeppe - Hannut.

60 Liège - Jupille[modifier | modifier le code]

Indices : 41 → J → 60

Tableaux : 1931 466

Création d'un service urbain électrique (sous l'indice 41) sur la ligne Liège - Fouron entre la place Saint-Lambert à Liège et Jupille Usines Lochet par électrification de la section Liège Église Saint-Pholien - Jupille Usines Lochet et création d'une nouvelle section entre l'église Saint-Pholien et la place Saint-Lambert; capital 73.

- Destruction du pont des Arches (fait de guerre), terminus reporté boulevard Saucy.

vers Attribution de l'indice J.

- Reconstruction du pont des Arches, terminus reporté boulevard Saucy.

Attribution de l'indice 60.

- Destruction du pont des Arches (fait de guerre), terminus reporté boulevard Saucy.

Suppression, remplacement par une ligne d'autobus sous le même indice.

Motrice sur la ligne 60 à Jupille.

61 Liège - Tilleur[modifier | modifier le code]

Indices : 43 → T → 61 (57)

Tableaux : 1931 469

Mise en service entre Liège Sainte-Croix et la gare de Tilleur, traction électrique, section Liège Sainte-Croix - Liège (Burenville) Carrefour commune avec ligne Liège - Grâce-Hollogne[a]; capital 90.

Prolongement de Liège Sainte-Croix vers la place Saint-Lambert.

Attribution de l'indice 43.

vers Attribution de l'indice T.

Attribution de l'indice 57, 61.

Suppression, remplacement par une ligne d'autobus sous le même indice.

Motrice à 2 essieux sur la ligne 61 au terminus de la place Saint-Lambert à Liège.

62 Liège Herstal[modifier | modifier le code]

Création d'un service urbain électrique (sous l'indice 62) sur la ligne Liège - Bassenge (voir ligne Liège - Genk) entre la place Saint-Lambert à Liège et Herstal Malvoye, profitant de l'électrification et du prolongement vers la place Saint-Lambert de la ligne Liège - Bassenge; capitaux 73 et 156.

Suppression, remplacement par une ligne d'autobus sous l'indice 79.




Réseau suburbain et interurbain[modifier | modifier le code]

Jemeppe - Hannut[modifier | modifier le code]

- Mise en service progressive entre Mons-lez-Liège et Hannut; traction vapeur; capital 122.

Prolongement de Mons vers la gare de Jemeppe.

Électrification de la section Jemeppe Gare - Mons Crotteux et création d'un service électrique sous l'indice 59, le reste de la ligne reste en traction autonome.

Électrification de la section Mons Crotteux - Horion-Hozémont et prolongement du service 59 de Mons Crotteux vers Horion-Hozémont.

Électrification de la section Horion-Hozémont - Verlaine Dépôt.

Suppression de la section Haneffe - Hannut.

Suppression de la section Verlaine - Haneffe.

Suppression.




date inconnue Motrice Standard sur la ligne Jemeppe - Verlaine vers Jemeppe à Hollogne Bifurcation.

Liège - Fouron[modifier | modifier le code]

Tableaux : 1931 466

Mise en service entre Liège Passerelle et Barchon; traction vapeur; capital 73.

Prolongement de Barchon vers Blegny.

Prolongement de Blegny vers Dalhem.

Prolongement de Dalhem vers Fouron-le-Comte.

Électrification de la section Liège Église Saint-Pholien - Jupille Usines Lochet et création du service urbain 41 Liège - Jupille.

vers Traction par autorail.

date inconnue (avant ) Remplacement du PN de Bressoux Trou Louette par une paserelle au dessus des voies du chemin de fer[3],[4].

Électrification de la section Jupille Usine Lochet - Bellaire, le reste de la ligne reste en traction autonome.

Électrification de la section Bellaire - Saive, le reste de la ligne reste en traction autonome.

Section Dalhem - Fouron démontée par l'occupant allemand.

Électrification de la section Saive - Barchon, le reste de la ligne reste en traction autonome.

Électrification de la section Barchon - Blegny Station et prolongement du service électrique jusqu'à la Liège Place Saint-Lambert à Liège via les voies du service urbain 60 Liège - Jupille, le reste de la ligne reste en traction autonome.

Suppression du service voyageurs sur la section Blegny - Dalhem (le service fret demeure).

Suppression, remplacement par une ligne d'autobus sous l'indice 67, le service fret demeure entre Blegny (Trembleur) Mine et la gare de Warsage.

date inconnue Motrice Standard sur la ligne Liège - Blegny vers Liège au terminus de la station de Blegny.

Liège - Genk[modifier | modifier le code]

Tableaux : 1931 467 (par Vottem) et 581 (par Herstal)

Mise en service, Bassenge - Genk; traction vapeur; capital 156.

Prolongement vers Houtain et mise en service de l'antenne vers Liers.

Prolongement de Houtain vers Hestal (antenne d'Herstal).

Prolongement vers Vottem (antenne de Liers).

Prolongement vers Coronmeuse (antenne d'Herstal).

Suppression du service voyageur sur la section Houtain - Vottem (antenne de Liers), maintien sur service fret sur Houtain - Liers.

Électrification de la section Liège Coronmeuse - Bassenge Village et prolongement vers la place Saint-Lambert à Liège par la création d'une section entre Coronmeuse et le pont de Bressoux, la section Liège Pont de Bressoux - Liège Place Saint-Lambert est commune avec la ligne 60 (voir ligne 60 Liège - Jupille); service urbain 62 entre Liège et Herstal sur le même itinéraire.

Électrification de la section Bassenge Village - Riemst Station.

Suppression de la section Liège Place Saint-Lambert - Liège Coronmeuse, terminus reporté à Coronmeuse.

Suppression partielle, service maintenu en heure de pointe entre Riemst et Herstal Gare SNCV.

Suppression, remplacement par une ligne d'autobus sous l'indice 76.

date inconnue Motrice Standard sur la ligne Liège - Riemst au terminus de la station de Riemst.

Liège - Saint-Trond[modifier | modifier le code]

Tableaux : 1931 476 ; 1937 473-476 ; 1955 614

Mise en service entre la gare d'Ans et Oreye Station, ligne de droit privé (hors SNCV) appartenant à la SA du Chemin de fer d'Ans - Oreye (AO); traction vapeur; pas d'indice de ligne.

Cession de la ligne Ans - Oreye de la SA du Chemin de Fer d'Ans - Oreye (AO) à la SNCV, fusion de l'exploitation avec la ligne Oreye - Saint-Trond (de la province de Limbourg) et correspondance à Ans Rue de la Station avec la ligne urbaine A Liège - Ans (voir ligne 58 Liège - Alleur) pour permettre un service semi-direct Liège - Saint-Trond.

Ligne urbaine A Liège - Ans (voir ligne 58 Liège - Alleur) prolongée jusqu'à Alleur Lamby par les voies de la ligne.

Électrification de la section Alleur Lamby - Oreye et création d'un service direct Liège Place Saint-Lambert - Oreye par les voies de la ligne urbaine A Liège - Alleur (voir ligne 58 Liège - Alleur), le reste de la ligne entre Oreye et Saint-Trond reste en traction autonome.

Déviation entre la place Saint-Lambert et Alleur Lamby par l'électrification du raccordement du charbonnage Alleur - Rocourt et par l'itinéraire de la ligne 50 Liège - Rocourt pour réduire la distance et le temps de trajet à la sortie de Liège; électrification de la section Oreye - Saint-Trond.

Suppression de la section Oreye Ramkin - Saint-Trond Gare.

Suppression.

date inconnue Motrice Standard sur la ligne Liège - Saint-Trond au terminus de la place Saint-Lambert à Liège.

Liège - Tongres[modifier | modifier le code]

Tableaux : 1931 467

Mise en service entre Liège Jambe de Bois et Wihogne; traction vapeur; capital 87.

 : prolongement de Liège Jambe de Bois vers Liège Hocheporte puis Liège Cardan.

 : création d'un service urbain électrique entre Liège Cardan et le dépôt de Rocourt par électrification de cette section, la ligne est limitée au dépôt de Rocourt.

 : prolongement vers Frères, la voie est posée jusque Tongres mais reste inutilisée; limitation de la ligne à la gare de Rocourt suite au prolongement du service urbain (voir ligne 50 Liège - Rocourt) vers celle-ci.

 : prolongement de Frères vers le dépôt de Tongres.

 : électrification de la section Rocourt Gare - Tongres Dépôt, terminus de la ligne déplacé de la gare de Rocourt à la place Saint-Lambert par les voies du service urbain électrique (voir ligne 50 Liège - Rocourt).

 : suppression[5].

Motrice type S et remorque identique sur la ligne Liège - Tongres au terminus de la place Saint-Lambert à Liège.

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Dépôts[modifier | modifier le code]

Illustration Nom Commune
Bassenge Bassenge
Bressoux Bressoux
Motrice type S Jemeppe Gare.jpg
Jemeppe Jemeppe-sur-Meuse
Motrice et remorque Standard ligne Liège - Saint-Trond Oreye Station.jpg
Oreye Oreye
Motrice Standard et remorque ligne Liège - Tongres Rocourt Depot.jpg
Rocourt Rocourt (Liège)
Dépôt de Saint-Gilles à Liège.jpg
Saint-Gilles Liège (Saint-Gilles)
Wihogne Wihogne

Notes et sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terminus se trouve rue Ferdinand Nicolay au niveau du passage à niveau à 100 m de la gare.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

  • Edmond Fellingue, René Hanssen, Marcel Lambou et Jean Henri Renard, Les tramways au pays de Liège, t. 2 : Les chemins de fer vicinaux, Groupement belge pour la promotion et l'exploitation touristique du transport ferroviaire (GTF), , 398 p.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Projet:Cartographie/Tramway de la province de Liège
  2. Ces lignes pour la plupart à traction autonome n'utilisaient pas à cette date ou n'ont jamais utilisé d'indice de ligne, cet indice reprend les premières lettres des villes terminus de la ligne.
  3. Marie Ernotte, « Le pont du tram au-dessus de la gare de Bressoux », témoignage de Marie Ernotte, habitante de Saive, sur le site saive.be,
  4. Indicateur des lignes de transport à Liège et sa banlieue en , réseaux de la RELSE, SNCV et TULE.
  5. « Le dernier tram de Liège - Tongres », Nos vicinaux, no 96,‎ , p. 14 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]