Thomas Scotto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thomas Scotto
Naissance (46 ans)
Activité principale
Ecrivain
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
romans, jeunesse

Œuvres principales

  • Rendez-vous n’importe où (ill. Ingrid Monchy, 2003)
  • Jérôme par cœur (ill. Olivier Tallec, 2009)
  • ... Ma tempête de neige 2014)
  • Kodhja (ill. Régis Lejonc, 2015)
  • Libres d'être (avec Cathy Ytak, 2016)

Thomas Scotto (Thomas Scotto di Vettimo), né le à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après de courtes études de lettres[1] à Tours[2], Thomas Scotto profite de la naissance de sa première fille, en 1995, pour écrire. Activité qu’il poursuit à la naissance de sa seconde fille en 1998. Ses premiers textes sont publiés la même année[1]. Il n'a, par la suite, jamais cessé d'écrire : poésies, albums, nouvelles, romans[3].

Il vit aujourd’hui à La Rochelle (Charente-Maritime).

En 2006, la revue Griffon lui consacre un numéro entier[4] dans lequel des artistes et écrivains tels que Anne Sylvestre, Philippe Besson, Philippe Barbeau, François Martin, etc. s’expriment à son sujet.

Thomas Scotto est publié par de nombreux éditeurs jeunesse notoires[2], dont les éditions du Rouergue, les éditions Thierry Magnier, Actes sud junior, ou Sarbacane.

Ses ouvrages sont illustrés par plusieurs artistes-illustrateurs[5] tels que Benjamin Adam, Régis Lejonc, Éric Battut ou Olivier Tallec ou encore Csil avec qui il signe "Sans ailes" l'histoire d'un petit garçon qui cherche ses étoiles perdues.

Il anime régulièrement des ateliers d’écriture, des rencontres en milieu scolaire, en France et à l'étranger (Liban, Maroc), des lectures publiques et des lectures dessinées de ses textes (avec Alfred, Régis Lejonc, etc.), ainsi que des lectures dansées.

Il crée en 2015, avec les écrivains Gilles Abier et Cathy Ytak : L'Atelier du Trio[6], afin de promouvoir la lecture à voix haute, par des lectures publiques, des expositions[7]).

En 2015 également, aux éditions Thierry Magnier, il publie sa première bande dessinée[5],[6], dessinée par Régis Lejonc, Kodhja[8]. Thomas Scotto avait écrit le texte il y a plus de 10 ans, et il avait alors été refusé par l'éditeur[5],[6]. L'album est né d'un travail de quatre années avec Régis Lejonc[6]. L'ouvrage reçoit les prix Lucioles BD en 2016 et « Bulles d’Océans » en 2017. Il est également « coup de cœur » 2016 du Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF), pour qui il est « une déambulation qui se révèle être un magnifique adieu à l'enfance[9] », et sélectionné par le site de référence jeunesse Ricochet[10], site de l'Institut suisse Jeunesse et Médias.

Il est récompensé d'un prix international en 2016, le prix Chen Bochui International Children’s Literature Awards[11],[12], pour son album Une guerre pour moi (illustré par Barroux), décerné à Shangaï (Chine).

En 2018, il crée, avec Laetitia Botella et Pauline Denize, la lecture musicale de la nouvelle Le Noël d'Auggie Wren de Paul Auster, pour le festival Le goût des autres, au Havre[13].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • La fleur qui me ressemble, Loïe Fuller, (illustrations Nicolas Lacombe), éditions L'élan vert, Coll. Pont des arts, 2019.
  • Notre neige à nous (illustrations Marie Novion), éditions Mango Jeunesse, 2019
  • 7 jours et après (illustrations Annelore Parot), éditions Gautier-Languereau, 2018.
  • Une somme de souvenirs (illustrations Annaviola Faresin), éditions Notari, 2018.
  • Kado, (illustrations Éric Battut), éditions A pas de loups, 2017.
  • Y aura quelqu’un, (illustrations Csil), éditions Frimousse, 2017.
  • Mes amis de partout, (photos Isabelle Simon), éditions L’initiale, 2016.
  • Sans Ailes, (illustrations Csil) éditions A pas de loups, 2016.
  • Kodhja[5],[8],[9],[10], (illustrations Régis Lejonc) éditions Thierry Magnier, .
  • Un tout petit point, Pop up Arno Célérier), éditions Les apprentis Rêveurs, 2015.
  • Anton, l’éléphant peintre[14], album (illustrations Domas), éditions Bamboo, 2015.
  • Le grand écart, album (illustrations Lucie Albon), éditions Le Diplodocus, 2015.
  • Une guerre pour moi… (illustrations Barroux), Editions les 400 coups, Montréal. .
  • Un bond de géant, album (illustrations Barroux), éd. Kilowatt, 2014.
  • La rentrée de la petite sorcière, album Bayard jeunesse, Coll. Les belles histoires, 1999, 2003 et 2012.
  • Jérôme par cœur[15], album (illustrations Olivier Tallec), Actes sud junior, 2009 ; rééd. 2015.
  • Si polis, et tout, et tout, Thierry Magnier, 2007.
  • Sables émouvants (illustrations Éric Battut), Milan Jeunesse, 2007.
  • Mon papa migrateur, ill. Élodie Nouhen, Sarbacane, 2006.
  • La dentriste, album (illustrations Jean-François Martin), Thierry Magnier, 2006; rééd. Actes sud junior, 2015.
  • Un flocon d’amour, Actes Sud Junior, 2005.
  • Rendez-vous n’importe où, (illustrations Ingrid Monchy) Thierry Magnier, 2003.
  • Monsieur Wilson, éditions Escabelle, Transmettre, 2011.
  • Sans Ailes, Sarbacane, 2004.
  • Les gens d’autour du feu, Sarbacane, 2004.
  • La chambre jungle, Coll. Les grands voyages d’Eliott et Louna, 2003.
  • La télé fusée, Sarbacane, Coll. Les grands voyages d’Eliott et Louna, 2003.
  • La rivière baignoire, Sarbacane, Coll. Les grands voyages d’Eliott et Louna, 2003.
  • Le frigo banquise, Sarbacane, Coll. Les grands voyages d’Eliott et Louna, 2003.

Romans jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Ma grand-mère en container, Thierry Magnier, Petite Poche 2019 (1ère édition 2005).
  • Mille et une miettes (illustration Madeleine Pereira), romans jeunesse, éditions du Pourquoi pas, 2018.
  • Moi et ma bande / Zélie et moi (Cathy Ytak), roman jeunesse, éditions du Rouergue, 2017.
  • Vivre livre, collectif, Editions du Pourquoi Pas ?, 2016.
  • Le garçon d’écume / Le garçon des rives[16] (Cathy Ytak), roman jeunesse, Le rouergue, collection Boomerang, 2013.
  • Comme un sourire qui flotte,éditions du Pourquoi pas, 2013.
  • Sauve qui peut les vacances!, Nouvelles (collectif), Thierry Magnier, 2013.
  • Mon amoureuse pour de vrai, Actes Sud Junior, .
  • Le Duel des frères Flint, ill. Benjamin Adam, Actes Sud Junior, 2012.
  • Droit devant, pour un peu, c’est toute une aventure[5], roman jeunesse, Thierry Magnier, Petite Poche, 2011.
  • Tutto va bene (C’est de l’italien !),roman jeunesse, Thierry Magnier, Petite Poche, 2009.
  • La première larme, roman jeunesse, Actes Sud Junior, 2008.
  • Un poussin mouillé sur le bord de la route[5], éditions Thierry Magnier, Petite Poche, 2008.
  • La vie de papa, mode d’emploi, Actes Sud Junior, 2009.
  • Ma grand-mère en container, Thierry Magnier, Petite Poche, 2005.
  • 12 histoires de Liberté, Égalité, Fraternité, Recueil, Éditions Escabelle, 2011.
  • Pirates du dimanche, Actes Sud junior, Coll. Cadet, 2006.
  • Sans toit ni moi, Thierry Magnier, Coll. Petite poche, 2004.
  • Le baiser du serpent, Syros, Coll. Souris noire, 2000 et 2004.
  • Les infernaux, Thierry Magnier, Coll. Petite poche, 2003.
  • A la folie, plus du tout, Actes Sud Junior, Coll. Les premiers romans, 2003
  • Moi, faut plus me raconter d’histoires !, Syros, Coll. Mini syros, 1999.
  • Vincent l’invisible, Syros, Coll. Mini souris, 1999.
  • La toupie magique, Epigones, Coll. Myriades, 1999.
  • J’ai démasqué le facteur, Père Castor Flammarion, Coll. Les trois loups : Loup-garou, 1999.
  • Tu as perdu ta langue ?, Actes Sud junior, Les premiers romans : Cadet, 2002.
  • Les Biglettes de Timéo, texte de Thomas Scotto, ill. Jacques Azam, Épigones, 1998.

Romans ados[modifier | modifier le code]

  • Dans un brouillard de poche (illustrations Madeleine Pereira), éditions du Pourquoi pas, 2020.
  • Va te changer !, texte théâtralisé pour ados, co-auteurs Cathy Ytak, Gilles Abier (L'Atelier du Trio), éditions du Pourquoi pas ?, 2019.
  • Juste une étincelle, éditions Nathan, coll. « Mes années collèges », 2015.
  • Libres d’être, (images T. Scotto), éditions du Pourquoi Pas ?, (avec Cathy Ytak), 2016.
  • La vie encore, (Illustrations Zoé Thouron) Editions du Pourquoi pas, 2014.
  • ... Ma tempête de neige[17], Actes Sud Junior, collection « D’une seule voix », 2014.
  • Mi-ange mi-démon[18], nouvelles, éditions Thierry Magnier, 2011.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • L’amour/ l’indispensable, éditions l’épicerie de l’orage, 2013.
  • Dans ma maison, poésie, éditions La Maison est en carton, 2010.
  • Pensées en suspension et autres points…, ill. Thierry Murat, Edition l’Edune, 2010.
  • Comptines douces comme le miel, Actes Sud junior, Coll. Les Petits bonheurs, 2002.
  • Le chant secret des tam-tams, ill. de Daniel Maja, Actes sud Junior, 2001.
  • Comptines des sables, Actes Sud Junior, 1999.
  • Comptines des inséparables, Actes Sud junior, Coll. Les Petits bonheurs, 1998.
  • Comptines au long des rues, Actes Sud Junior, 1998.

Divers[modifier | modifier le code]

  • Entretien avec Frédérique Bertrand : « À la lettre T, il y a Frédérique Bertrand »[19], aeiou [Office régional culturel de Champagne-Ardenne], n°12, 2008, p. 24-27

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix Bulles d'Océans 2017 pour l'album Kodhja, illustré par Régis Lejonc
  • Prix Lucioles BD 2016[20] pour l'album Kodhja, illustré par Régis Lejonc
  • Drapeau : Chine (République populaire de) Prix Chen Bochui International Children’s Literature Awards 2016[11],[21],[12], pour Une guerre pour moi (illustré par Barroux)
  • Finaliste Prix des libraires du Québec 2016[22], catégorie jeunesse, pour Une guerre pour moi
  • Prix des écoliers 2013[1],[23] pour Monsieur Wilson
  • Prix « coup de cœur jeunesse » 2012 du salon du livre de Limoges[1] pour Le Duel des frères Flint, illustré par Benjamin Adam

Documentation[modifier | modifier le code]

  • « Thomas Scotto », Revue Griffon, n°202, mai-juin-[4]

Adaptation de son œuvre[modifier | modifier le code]

Au théâtre
  • Rendez-vous n'importe où, d'après son ouvrage éponyme publié en 2003, compagnie l'Atelier qui rêve, création 2014[24], tournées 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Fiche de Thomas Scotto, site confluences.org.
  2. a et b Fiche de l'auteur, site de son éditeur, les éditions du Rouergue.
  3. « Ma tempête de neige de Thomas Scotto », sur passepartout-editions.blogspot.fr (consulté le 22 janvier 2018)
  4. a et b Revue Griffon, n°202, mai-juin-juillet 2006, notice BnF du numéro.
  5. a b c d e et f « Démarrer l'année 2017... Avec deux auteurs-illustrateurs jeunesse adorés des jeunes ! Claudine Desmarteau & Thomas Scotto », émission « Le Temps buissonnier » par Aline Pailler, radio France Culture, 8 janvier 2017.
  6. a b c et d Nathalie Wyss, « Thomas Scotto : " Continuer de rencontrer, beaucoup, de partager, pareil, trouver les mots, pour dire, longtemps… " », site ricochet-jeunes.org, du 2 août 2016.
  7. « L'Atelier du Trio », sur atelier-du-trio.net (consulté le 22 janvier 2018)
  8. a et b «  Kodhja : l'interview de Thomas Scotto et Régis Lejonc », article du site des Librairies Sorcières du 7 mars 2017.
  9. a et b Notice de l'ouvrage Kodhja, et avis critique (« coup de cœur ») du Centre National de Littérature pour la Jeunesse (CNLJ), sur le site de la BnF.
  10. a et b L'album Kodhja et avis critique, site ricochet-jeunes.org.
  11. a et b (en) « Flying Eye wins at Shanghai's Chen Bochui Awards | The Bookseller », sur www.thebookseller.com (consulté le 22 janvier 2018)
  12. a et b Lauréats 2016, site de La joie par les livres de la BnF.
  13. « Festival Le Goût des Autres », sur Festival Le Goût des Autres (consulté le 22 janvier 2018)
  14. Avis critique de Anton, l’éléphant peintre, site pagesdeslibraires.fr, du 3 février 2016.
  15. Quentin Girard , «  Les livres de jeunesse à brûler pour faire plaisir à Copé », article du journal Libération, du 11 février 2014.
  16. Le garçon d’écume / Le garçon des rives, dans l'émission « L'as-tu lu mon p'tit loup ? », radio France Inter du 19 janvier 2014.
  17. "Thomas Scotto signe, sans aucun doute, son texte le plus original. le plus beau aussi". Philippe-Jean Catinchi. Le Monde, 18 juillet 2014. Lire en ligne
  18. Avis critique du site encres-vagabondes.fr du 2 janvier 2012.
  19. [PDF] Disponible en PDF sur le site crl-midipyrenees.fr.
  20. « Le prix Lucioles BD 2016 - Librairie Lucioles », sur www.librairielucioles.com (consulté le 22 janvier 2018)
  21. « Masterclass avec l'auteur Thomas Scotto », site paris.fr, mars 2017.
  22. L'ouvrage Une guerre pour moi et ses prix, sur le site de l'éditeur, les 400 coups.
  23. 2013
  24. Présentation de la pièce, site theatre-contemporain.net.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]