Éditions Thierry Magnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magnier et Thierry Magnier.

Les éditions Thierry Magnier sont une maison d'édition française nées en 1998 et aujourd'hui installées dans le 6e arrondissement de Paris. Elles comptent sept salariés et ont plus de 500 titres à leur actif, toutes collections confondues.

Naissance et publications[modifier | modifier le code]

En 1998, Thierry Magnier fonde sa propre maison d'édition et choisit comme logo un petit ange plongé dans un livre. Jusqu'en 2005, il s'appuie sur la structure de Harmonia Mundi pour la diffusion de ses ouvrages. À la suite de son rapprochement avec Actes Sud, la diffusion passe après janvier 2006 chez Actes Sud, et la distribution est assurée par Union Distribution.

À la création de la maison d'édition, la majeure partie des publications était constituée d'albums s'adressant plutôt aux jeunes enfants. Très vite, l'offre s'est diversifiée en intégrant d'une part de nouveaux supports - les CD d'œuvres classiques (6 titres publiés en 2000), de contes ou d'histoires parlées, et les romans adolescents. Avec le lancement de la collection « Petite Poche », l'offre de romans a dépassé celle d'albums. Dès 2003, une collection de romans adultes voit le jour. Depuis, de nombreuses collections ont vu le jour, « Nouvelles », « Photoroman », « Le Feuilleton des Incos », « Grand Roman ».

En 2007, Mikaël Ollivier, auteur publié sous ces éditions, devient directeur de la collection « Nouvelles », collection de recueils de nouvelles s'adressant à un public adolescent[1]. Au printemps 2015, plus d'une trentaine d'ouvrages ont été publiés sous cette collection[2], avec des auteurs comme Jean-Marc Mathis, Jeanne Benameur, Jean-Paul Nozière, Colin Thibert, Régine Detambel ou Gudule.

Quelques collections[modifier | modifier le code]

Plusieurs collections existent[3], parmi elles :

  • Carnets de cuisine
  • Contes du Louvre
  • Grands romans
  • Le Feuilleton des incos
  • Les Décadrés
  • Nouvelles
  • Petite Poche
  • Photoroman
  • Romans adolescents
  • Romans Adulte
  • Signes
  • Tête de lard
  • En voiture, Simone !

Les auteurs[modifier | modifier le code]

  • Mikaël Ollivier : il a publié vingt titres, aussi bien dans la collection "Petite Poche" que "Romans". Il fait également partie des tout premiers auteurs à être publié dans la collection de romans adultes lancée par Thierry Magnier en 2003. Il a rejoint la maison en 2000 avec son livre Papa est à la maison et a, par la suite, publié trois nouveaux titres dans la collection « Romans » entre 2001 et 2002 ; il a en même temps participé au projet de collection "Petite Poche" en publiant trois livres dans cette collection en 2002-2003. Son roman Frères de sang est un des titres phares du catalogue.
  • Jeanne Benameur a participé à de nombreux projets: son livre Quitte ta mère est le premier titre de la collection « Aller Simple », elle publie ensuite trois ouvrages dans la collection "Romans" entre 1999 et 2002 (Edouard et Julie c'est pour la vie, en collaboration avec Alain Korkos, Si même les arbres meurent, La boutique jaune) et participe activement, dès sa création, à la collection Petite Poche (Valentine remède). Elle codirige la collection "Photoroman" avec Francis Jolly, spécialiste de la photographie.
  • Christophe Léon : il travaille énormément avec les éditions Thierry Magnier. Ses romans, très impliqués dans l'écologie et le développement durable, cherchent à faire réfléchir et réagir ses lecteurs. En 2014, son ouvrage Le goût de la tomate[4], dans la collection « Petite Poche » obtient le Prix Bernard Versele 2014 (Belgique), Catégorie 5 chouettes.
  • Rachel Hausfater-Douieb
  • Pascale Maret : depuis la parution de Sur l'Orénoque, elle a multiplié les succès au sein du catalogue. Nombre de ses livres font partie de sélection pour des prix de lecteurs.

Les illustrateurs[modifier | modifier le code]

  • Antonin Louchard a joué un rôle essentiel dès le début de la maison avec la création de la collection Tête de lard qu'il anime, et par ses collaborations avec Katy Couprie, dans la série des livres Tout un monde, A table !, Au jardin, Tout un Louvre, titres essentiels de la maison.
  • Katy Couprie continue sa collaboration avec la maison d'édition. Son Dictionnaire fou du corps est sorti en novembre 2012, et a obtenu la Pépite du livre 2012, Catégorie OVNI (Salon du livre et de la presse jeunesse Seine-Saint-Denis)[5], et le Prix Bologna Raggazzi (Foire internationale du livre jeunesse de Bologne, Italie) 2013, Catégorie Non Fiction[6].
  • Emmanuelle Houdart son univers singulier s'inscrit parfaitement dans l'ambition de ce catalogue exigeant...
  • Jean-Marc Mathis a prêté sa plume à de nombreux textes de la collection Petite Poche, et son trait à de nombreux albums. Il est l'auteur de la série Boris, destinée aux plus jeunes lecteurs.
  • Fanny Michaëlis, auteure et illustratrice de Dans mon ventre (2014) et Une Île (2015).

Les thématiques abordées[modifier | modifier le code]

La quête d'identité est un thème central dans la littérature de jeunesse. Dans les romans de société :

  • Quitte ta mère de Jeanne Benameur évoque le problème de l'alcoolisme.
  • Le chômage, abordé par Mikaël Ollivier dans Mon père est à la maison qui décrit la réaction ambivalente de l'héroïne lorsqu'elle apprend que son père a perdu son travail ; à la fois heureuse de le retrouver à la maison, elle éprouve en même temps un sentiment de honte d'avoir un père chômeur.
  • La folie
  • La drogue avec Eden de Mikaël Ollivier
  • L'obésité (La vie en gros, Mikaël Ollivier, 2001) et l'anorexie (Pouvoir se taire et encore, Marie-Sophie Vermot, 2002), Comment j'ai disparu, de Adrienne Maria Vrettos.
  • Les événements historiques : la guerre du Liban dans Le Grand Joseph, de Kochka ; les événements d'octobre 1961 à Paris dans La Seine était rouge, de Leïla Sebbar ou Celui qui n'était pas encore le Che ou encore La guerre au bout du couloir, de Christophe Léon, plus récemment.

Quelques récompenses[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « En mars 2007 [...] directeur de collection, d’une collection de nouvelles pour les adolescents aux éditions Thierry Magnier. » Mikaël Ollivier, sur son site.
  2. La collection « Nouvelles », sur le site de l'éditeur.
  3. Les différentes collections, sur le site officiel de l'éditeur.
  4. a et b Le prix Bernard Versele 2014, sur le site officiel, laligue.be.
  5. a et b Liste des lauréats des Pépites, par catégories, sur le Salon du livre et de la presse jeunesse Seine-Saint-Denis
  6. a et b « Les Editions Thierry Magnier, ont également été distinguées dans la catégorie Non-Fiction par un « Bologna Ragazzi Award » (sorte de « Prix Goncourt » du livre jeunesse), pour l’album Dictionnaire [fou] du corps conçu par Katy Couprie. » Dépêche de France Inter sur la Foire internationale du livre jeunesse de Bologne ; 24/03/2013.
  7. Liste des lauréats du Prix Pitchou sur Ricochet-Jeunes.org
  8. a, b, c et d Liste des lauréats, Prix des Incorruptibles
  9. Site du Prix Farniente
  10. Page du prix du livre
  11. a et b Liste des lauréats du Prix Chronos, sur Ricochet-Jeunes.org
  12. Lauréat du Grand Prix de l'Illustration 2010, sur le site du CRILJ, note 42.
  13. Liste des lauréats du Prix Versele 2010, sur le site du CRILJ, note 60.
  14. Liste des lauréats du Prix Livrentête 2011, sur le site du CRILJ, note 73.
  15. Les pépites 2014, sur le site officiel du Salon.
  16. Lauréats 2013 du Prix Bernard Versele, sur le site officiel.
  17. Actualité, Les lauréats des incorruptibles sont démasqués, 12 juin 2013
  18. Pépites 2014 du salon de Montreuil, site officiel.

Sources[modifier | modifier le code]

Les éditions Thierry Magnier, une maison originale : l'exemple des romans par Géraldine Doité (Université de Lille, master S.I.D, 2003, www.univ-lille3.fr)

Liens externes[modifier | modifier le code]