Theme Hospital

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Theme Hospital
Image illustrative de l'article Theme Hospital

Éditeur Electronic Arts
Développeur Bullfrog Productions

Date de sortie 1997
Genre Gestion
Mode de jeu Un joueur, Multijoueur
Plate-forme PC (DOS, Windows), PlayStation
Média CD-ROM
Contrôle Clavier, souris, manette

Évaluation ELSPA : 3-10
ESRB : E ?
OFLC (AU) : G ?

Theme Hospital est un jeu vidéo de gestion développé par Bullfrog et édité par Electronic Arts en 1997 sur PC dans lequel les joueurs conçoivent et gèrent un hôpital privé dans le but de guérer les patients de maladies comiques fictives. Le jeu est le successeur de Theme Park, également produit par Bulfrog. Le jeu est remarqué pour son humour et contient de nombreuses références à la culture pop.

Peter Molyneux et James Leach ont l'idée de créer un jeu thématique basé sur un hôpital, mais Molyneux n'est pas directement impliqué dans le développement en raison de son travail sur Dungeon Keeper. À l'origine, les concepteurs prévoient d'inclure quatre modes de jeu distincts correspondant à des périodes historiques, mais cela est abandonné en raison des contraintes de temps sur l'équipe. Le support multijoueur avec jusqu'à quatre joueurs est ajouté dans un patch. Le jeu a reçu une réception généralement positive, avec des critiques louant le graphisme et l'humour en particulier. Thème Hospital est un succès commercial, vendu à plus de 4 millions d'exemplaires dans le monde entier, et est porté sur la PlayStation en 1998. Une version de Sega Saturn était en développement, mais annulée. Le jeu est réédité sur GOG.com en 2012 et Origin en 2015, et la version PlayStation est publiée sur le PlayStation Network en Europe en 2008, au Japon en 2009 et en Amérique du Nord en 2010. Des tentatives sont faites avec le développement de remakes open-source tels que CorsixTH.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu a un sens de l'humour un peu sombre, similaire à celui de son prédécesseur, Theme Park. Le joueur doit gérer les finances, les équipements et le personnel d'un hôpital où affluent des porteurs de maladies loufoques telles que l'hyperlangue (langue pendante à raccourcir au taille-langue), invisibilité (à soigner à la pharmacie), syndrome du King (un psychiatre devra convaincre le patient qu'il n'est pas Elvis Presley), , etc. Un bilan de fin d'année récompense les progrès du joueur et sanctionne ses manquements.

Pour gagner le niveau en cours, le joueur doit remplir un ensemble de conditions ; les plus courantes concernent le niveau de réputation de l'hôpital, le montant de la trésorerie, la valeur de l'établissement, ou le pourcentage de personnes soignées. Parfois, un critère supplémentaire conditionne la réussite : par exemple, tous les médicaments doivent atteindre un taux minimum d'efficacité de 80 %. Il y a au total 12 niveaux à remporter.

Le joueur commence une partie avec un hôpital vide. Avant que l'arrivé des premiers patients, le joueur dispose d'un temps limité afin de pourvoir préparer l'hôpital. Il doit y construire des salles, agencer les couloirs, ainsi que recruter du personnel, allouer les budgets.

Le personnel[modifier | modifier le code]

Il existe quatre catégories d'employés :

  • les réceptionnistes accueillent et orientent les arrivants ;
  • les infirmières effectuent les diagnostics et traitements les plus courants ;
  • les médecins effectuent les diagnostics et les traitements plus complexes, se chargent de la recherche, et forment leurs confrères moins qualifiés ;
  • les agents de maintenance réparent les machines, nettoient l'hôpital et arrosent les plantes.

Les médecins peuvent posséder jusqu'à trois spécialisations (chirurgie, psychiatrie, recherche) et trois niveaux de formation (d'interne à consultant). Il est possible de faire acquérir une spécialité à un médecin (non consultant) par l'intermédiaire de la salle de formation lorsque le consultant dirigeant les cours est lui-même titulaire d'une ou plusieurs spécialités.

Tous les employés possèdent une habilité et une conscience professionnelle variables qui les feront travailler plus ou moins vite, et plus ou moins bien. Le salaire d'un employé est souvent proportionnel à sa compétence, et une prime ou une augmentation feront remonter leur moral, qui varie en fonction des conditions d'exercice.

Les salles[modifier | modifier le code]

Le joueur a la possibilité de construire des salles tel que des bureaux de généraliste, des salles psychiatriques, des blocs opératoires, des pharmacies, , etc. en sélection l'étendue de la salle dans le bâtiment puis en plaçant les divers éléments constituant la salle (fenêtres, porte, matériels spécifiques et des accessoires optionnels).

Toutes les salles ne sont pas disponibles à chaque niveaux et certaines doivent être débloquées en cours de niveaux.

En dehors des salles, le joueur peut également installer des objets tels que des bancs, des extincteurs, des plantes, des distributeurs de soda, des radiateurs,, etc. dans les espaces de couloir.

Gestion des soins[modifier | modifier le code]

Le joueur doit simultanément :

  • établir l'organisation générale (exemples : charge de travail du personnel, niveau de précision des diagnostics, etc.) ;
  • acheter des bâtiments supplémentaires pour agrandir ses locaux ;
  • construire et aménager de façon optimale les différentes salles (diagnostics, traitements, pharmacie, bloc opératoire, toilettes, salle de formation, salle de repos du personnel, etc.) ;
  • aménager les couloirs de façon à optimiser le confort et les temps de trajet des patients ;
  • définir les priorités de la recherche (nouveaux outils de diagnostics ou de traitement, amélioration de l'efficacité des médicaments, augmentation des performances de l'équipement) ;
  • former ses médecins.

Le joueur devra étudier les règles qui régissent les parcours de soin et les règles spécifiques à chaque étape ; par exemple, dans un cabinet de médecin généraliste, le docteur consulte systématiquement son armoire à dossiers avant d'ouvrir la porte au malade, qui s'assoit alors sur une chaise ; plus cette armoire et cette chaise seront proches de la porte, plus le temps de la consultation sera réduit.

Le joueur devra aussi surveiller les paramètres qui influencent l'humeur du personnel ou des patients : des radiateurs permettront de régler la température et éviteront des plaintes liées au chaud ou au froid excessif, des plantes vertes purifieront l'atmosphère et éviteront l'apparition trop fréquentes d'épidémies, des distributeurs de boissons permettront aux patients de se désaltérer, etc.

Évènements aléatoires[modifier | modifier le code]

Différents évènements obligent le joueur à réagir rapidement, voire en temps limité :

  • une personnalité visite l'hôpital et émet un avis sur l'aménagement général des locaux ;
  • un accident provoque un afflux de malades qui devront être traités en temps limité ;
  • une épidémie se déclare dans l'hôpital ; si le problème n'est pas signalé aux autorités, le joueur doit traiter les patients, d'abord en indiquant aux infirmières les patients à vacciner, puis soignant les malades ;
  • des tremblements de terre endommagent, voire détruisent, les machines ; une salle contenant une machine détruite est inutilisable ;
  • la chaudière de l'hôpital commence à mal fonctionner ce qui entraine un mécontentement général.

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

  • Programmation : Andy Bass, Gary Carr, Matthew Chilton, Adam Coglan, Wayne Imlach, Jon Rennie, Jo Rider, Matt Sullivan, Rajan Tande, Mark Webley, Natalie White
  • Programmation additionnelle : Jonathan Barnes, Benjamin Deane, Gary Morgan
  • Programmation musique et sons : Tony Cox, Russell Shaw
  • Level / Scenario Design : Wayne Imlach, Steven Jarratt, Shin Kanaoya, Natalie White
  • Libraries / Utilities : Rik Heywood, Mark Huntley, Mark Lamport, Alex Peters, Ian Shippen
  • Graphismes, illustrations : Andy Bass, Jason Brown, Gary Carr, Adam Coglan, John Kershaw, Dee Lee, Jo Rider, Eoin Rogan, Saurev Sarkar, George Svarovsky
  • Musique : Jeremy Longley, Adrian Moore, Russell Shaw, Andy Wood
  • Production : Rachel Holman
  • Documentation : Caroline Arthur, Marco Garcia, Richard Johnston, James Leach, Richard Leach, James Lenoël, Sean Masterson, James Nolan, Jon Rennie
  • Producteur : Mark Webley
  • Producteur associé : Andrew Nuttall
  • Producteur assistant : Stuart Black

Bug de la version française[modifier | modifier le code]

La version PC du jeu est initialement parue avec de nombreux bugs ; Bullfrog a ensuite édité un patch implémentant l'option réseau et deux niveaux de difficulté, mais tous les dysfonctionnements n'ont pas disparu.

L'un des bugs de la version française (souvent nommé le « bug du niveau 5 », car il se produit à partir du niveau 5), résulte d'une erreur de traduction et n'est pas corrigé par le patch officiel ; il survient quand le conseiller en bas à droite de l'écran précise que l'un des internes de l'hôpital est devenu médecin grâce à sa formation ou son expérience[1]. Pour résoudre ce problème :

  • jouer en une autre langue que le français ;
  • ou désactiver le conseiller (Shift + Q ou Shift + A, en fonction du clavier utilisé) ;
  • ou installer un patch non officiel contenant le fichier de langue corrigé ;
  • ou éditer le fichier LANG-1.DAT avec un éditeur hexadécimal et remplacer les caractères %s de la phrase « Un des médecins est devenu %s » par des espaces (ce qui supprimera la référence à un paramètre inexistant qui provoque un segfault) ;
  • ou jouer sous MS-DOS ou sous Wine, avec lesquels le bug ne survient pas.

Codes de triche amusants[modifier | modifier le code]

Des codes de triche sont possibles dans Theme Hospital notamment pour avoir plus d'argent mais lorsqu'ils sont tapés dans le jeu, on peut entendre la voix de l'opératrice disant « Le directeur de l'hôpital triche ! ». Cela n'influe cependant aucunement sur le reste du jeu ; il s'agit juste d'un gimmick comique.

Jouer au jeu avec une configuration récente[modifier | modifier le code]

Il est désormais possible de jouer à Theme Hospital sur des versions récentes de Windows (XP, Vista, 7 ou 8) ou Mac (10.6.8 minimum). En effet, la société GOG.com a redéveloppé le jeu pour qu'il soit accessible à tout le monde sans devoir repasser par une version de Windows 95 ou 98[2].

Autres versions[modifier | modifier le code]

Version PlayStation[modifier | modifier le code]

Une version PlayStation a été rééditée en téléchargement sur PlayStation 3 et PlayStation Portable le en Europe.

Version Windows[modifier | modifier le code]

La version Windows de Theme Hospital est un port Win32 de la version DOS, mais l'affichage, le son, la souris, et le clavier sont gérés par DirectX. Quelques applications DOS sont donc toujours installées (ex. : midiform.exe pour convertir les fichiers MIDI), et la résolution graphique reste faible.

Clones open source[modifier | modifier le code]

Plusieurs tentatives ont été faites pour développer un jeu open source basé sur les données du Theme Hospital original. Des projets de rétro-ingénierie existent, comme la spécification d'Alexander Gitter[3], mais aucun clone complet n'a été réalisé.

Le 2 septembre 2008, le projet open source nommé OpenTH a été lancé sous licence GNU GPL. Le 24 juillet 2009, CorsixTH[4], sous licence MIT et codé en C++/Lua, vise à créer un clone moderne de Theme Hospital. Aujourd'hui, le site d'OpenTH redirige vers celui du projet CorsixTH. Les derniers exécutables de CorsixTH sont disponibles à cette adresse. Il faut néanmoins posséder le CD original ou monter une image ISO du CD pour l'utiliser.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]