The Private Affairs of Bel Ami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Private Affairs of Bel Ami (titre original) est un film américain réalisé par Albert Lewin en 1947, distribué par la United Artists. C'est une adaptation du roman Bel-Ami de Guy de Maupassant.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Paris, en 1880. Georges Duroy retrouve un ami, journaliste politique à La Vie française, Charles Forestier. Ils dînent ensemble chez le directeur du journal, Monsieur Walter. Ce dernier embauche Duroy qui prend des conseils d'écriture auprès de son ami. Celui-ci l'oriente vers sa femme, Madeleine, qui s'avère être le véritable auteur des articles du journaliste, ce dont se rend vite compte Duroy. Désormais surnommé "Bel Ami", Georges devient l'amant de Clotilde de Marelle, rencontrée au dîner, qui comprend vite qu'il est un séducteur. Après le décès de Charles Forestier atteint de tuberculose, Georges épouse sa veuve et profite à son tour de ses talents de chroniqueuse...

Contexte[modifier | modifier le code]

Le film de propagande nazi Bel Ami de Willi Forst en 1939 soulignait la beauté physique, disons « aryenne », de Georges Duroy interprété par Willi Forst, au détriment de son immoralité d'arriviste sans scrupule. La chanson du film chantée par Tino Rossi Bel Amant, bel Amour, Bel ami était fredonnée sous l'Occupation.

The Private Affairs of Bel Ami par contre, rappelle sans cesse la laideur morale de Georges Duroy. Il est comparé à un guignol dont la dernière image le représente avec le nez crochu... Il essaye d'écrire un article aux côtés d'une statuette représentant le Stryge de Notre Dame de Paris en penseur. Comme un diable avec des cornes, des ailes et un nez aplati[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs non crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

Ce film est le troisième tourné par George Sanders pour Albert Lewin, après The Moon and Sixpence et The Picture of Dorian Gray, où Angela Lansbury joue également. Il s'agit incontestablement d'un de ses plus grands rôles. Comme dans les deux autres films, la couleur surgit pour une unique séquence, présentant le tableau La Tentation de Saint Antoine de Max Ernst. Lewin a organisé un concours pour obtenir un tableau digne de l'engouement que suscite le tableau du livre, autour du thème de la Tentation de saint Antoine entre plusieurs grands peintres de l'époque dont Salvador Dali et Max Ernst... qui sera le gagnant.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]