Jean Del Val

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gautier et Jean Gautier.
Jean Del Val
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Jean Jacques Gautier
Naissance
Reims (France)
Nationalité Drapeau de la France Français Drapeau des États-Unis Américain
Décès (à 83 ans)
Los Angeles (Pacific Palisades)
Californie, États-Unis
Profession Acteur
Films notables Le Plombier amoureux
Pour qui sonne le glas
Drôle de frimousse
Le Voyage fantastique
Séries notables Maverick
Bonanza
Mission impossible

Jean Jacques Gautier est un acteur français, né le à Reims en France[1], mort le à Los Angeles — Quartier de Pacific Palisades (Californie).

Connu sous le nom de scène de Jean Del Val, il est crédité à ses débuts Jean Gauthier (ou Jean Gautier).

Biographie[modifier | modifier le code]

Installé aux États-Unis, Jean Del Val y débute au cinéma dans deux films sortis en 1917, dont The Fortunes of Fifi (en) de Robert G. Vignola (avec Marguerite Clark et John St. Polis). Suivent six autres films muets américains jusqu'en 1927, dont L'Hacienda rouge (en) de Joseph Henabery (1924, avec Rudolph Valentino et Nita Naldi).

Puis, à partir de 1930, il contribue comme second rôle de caractère (ou dans des petits rôles non crédités) à cent-dix-neuf films parlants américains. Certains, au début des années 1930, sont tournés simultanément en version française alternative, dont Le Plombier amoureux d'Edward Sedgwick, sorti en 1932 (version française coréalisée par Claude Autant-Lara, avec Buster Keaton et Jimmy Durante dans les deux versions).

Parmi ses autres films notables, mentionnons Pour qui sonne le glas de Sam Wood (1943, avec Gary Cooper et Ingrid Bergman), Drôle de frimousse de Stanley Donen (1957, avec Fred Astaire et Audrey Hepburn), ou encore Le Voyage fantastique de Richard Fleischer (1966, avec Stephen Boyd et Raquel Welch). Et signalons son unique film français — coproduit avec l'Italie —, La Gondole aux chimères (en) d'Augusto Genina (1936, avec Marcelle Chantal et Henri Rollan).

Son dernier film est Darling Lili de Blake Edwards (avec Julie Andrews et Rock Hudson), sorti en 1970, quasiment cinq ans avant sa mort.

À la télévision américaine, Jean Del Val apparaît dans vingt-six séries entre 1951 et 1973, dont Maverick (un épisode, 1958), Bonanza (deux épisodes, 1963-1965) et Mission impossible (un épisode, 1967), ainsi que dans le tout premier James Bond.

Au théâtre enfin, il joue à Broadway dans cinq pièces, la première étant The Dancers de Gerald du Maurier en 1923-1924, avec Richard Bennett ; la dernière est Oscar Wilde (en) de Leslie Stokes (en) et Sewell Stokes (en) en 1938-1939, avec Robert Morley dans le rôle-titre[2]. S'y ajoute la comédie musicale Fifty Million Frenchmen de Cole Porter et Herbert Fields en 1929-1930, avec Helen Broderick, Thurston Hall et Genevieve Tobin.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

De g. à d. : Jean Del Val, Kate Lester, Marguerite Clark et John St. Polis, dans The Fortunes of Fifi (1917)

(films américains, sauf mention contraire)

Jean Del Val, Van Johnson et Walter Pidgeon (au premier plan, de g. à d.), dans La Dernière Fois que j'ai vu Paris (1954)

Télévision[modifier | modifier le code]

(séries)

Théâtre à Broadway (intégrale)[modifier | modifier le code]

(pièces, sauf mention contraire)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean Del Val - IMDb » (consulté le 9 novembre 2015)
  2. Robert Morley reprend ce rôle dans l'adaptation au cinéma de 1960 sous le même titre, réalisée par Gregory Ratoff.
  3. Cette pièce est adaptée au cinéma en 1948 sous le même titre (réalisation de Leslie Fenton), avec Dorothy Lamour dans le rôle principal.