Papeari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Papeari
Papeari
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité Polynésie française
Île Tahiti
Statut commune associée
Maire délégué Alain Sangue
Code postal 98727
Démographie
Population 5 040 hab. (2017)
Densité 102 hab./km2
Géographie
Coordonnées 17° 45′ sud, 149° 21′ ouest
Superficie 49,5 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Polynésie française
Voir sur la carte administrative de Polynésie française
City locator 15.svg
Papeari
Géolocalisation sur la carte : Polynésie française
Voir sur la carte topographique de Polynésie française
City locator 15.svg
Papeari

Papeari est une des deux composantes de la commune de Teva I Uta, au sud de l'île de Tahiti, en Polynésie française. Papeari a le statut de commune associée et dispose d'une mairie annexe.

Paul Gauguin a vécu plusieurs années en ce lieu (1891-1893).

Géographie[modifier | modifier le code]

La partie habitée de la localité est en bord de mer. Le nord de la commune rejoint les zones montagneuses du centre de l'île et culmine à plus de 1000 m. Plusieurs rivières descendent des montagnes et ont creusé des vallées à la végétation luxuriante.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Papeari est un des plus anciens villages de l'île de Tahiti[1]. Son nom ancien est Vaiari ; il comprend l'élément vai signifiant « eau » en tahitien .

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Teva I Uta est composé de 33 membres, dont 16 pour Papeari et 17 pour Mataiea. Le maire délégué pour Papeari est Alain Sangue[2] (conseil municipal installé le 24 mai 2020).

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune a connu un accroissement démographique important, passant de 1485 habitants en 1977 à 5040 en 2017[3].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Musée Paul-Gauguin, créé en 1964 par le père O’Reilly grâce au concours financier de la Fondation Singer-Polignac[4].
  • Maison de l'écrivain britannique Robert Keable (en), où il a vécu de 1922 à 1927. Ouverte à la visite.
  • Jardin botanique, créé en 1919 par un Américain, Harrison Smith (1872-1947). Sur 14 hectares, le jardin abrite de nombreuses plantes tropicales et notamment une forêt de châtaigniers tahitiens (mape). On peut y voir aussi une tortue géante des Galápagos, arrivée en 1928 ; son compagnon, arrivé en même temps, est mort en janvier 2018[4].
  • Toboggan naturel de Vaiumete, dans une vallée intérieure à la riche végétation[4].
  • Centre pénitentiaire pour hommes de Polynésie française, mis en service le 15 mai 2017[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bill Goodwin, Frommer's Tahiti and French Polynesia, Frommer's, 2010, p. 104–105.
  2. Le nouveau conseil municipal installé pour 6 ans.
  3. Données INSEE.
  4. a b et c Site de la commune.
  5. Centre de détention Tatutu à Papeari.

Voir aussi[modifier | modifier le code]