Terror of the Autons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Terror of the Autons
Épisode de Doctor Who
Doctor Who logo 1970-1973, 1996.svg
Le logo de la série (période 1970-1973)

Titre original Terror of the Autons
Numéro d'épisode Saison 8 (1re série)
Épisode 1 (ou 55)
Code de production EEE
Réalisation Barry Letts
Scénario Robert Holmes
Production Barry Letts
Durée 4 x 24 minutes
Diffusion au sur BBC One
Personnages Docteur :
3e
Compagnons :
Jo Grant
Brigadier Lethbridge-Stewart
Chronologie
Précédent Inferno The Mind of Evil Suivant
Liste des épisodes

Terror of the Autons (La peur des Autons) est le cinquante-cinquième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who. Premier épisode de la 8e saison, il a été diffusé en quatre parties, du 2 au 23 janvier 1971. Il fait figurer pour la première fois Roger Delgado dans le rôle de l'ennemi récurrent du Docteur, le Maître et Katy Manning dans le rôle de Jo Grant.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Docteur est prévenu par un Seigneur du Temps que son ennemi Le Maître est présent sur Terre et essaiera de le tuer. Ayant pris possession d'une usine de plastique il tente de produire des Autons. Le Docteur, accompagné de sa nouvelle assistante Jo, essaye d'arrêter le Maître et espère profiter de cette opportunité pour réparer son TARDIS.

Distribution[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Maître arrive sur Terre au cirque Rossini, lieu où il réussit à garer son TARDIS caché sous la forme d'une caravane de cirque. Après avoir hypnotisé le directeur du cirque, le Maître parvient à voler un des polyèdre de la conscience Nestene et parvient, en prenant la tête d'une gigantesque radiotélescope, à envoyer un signal vers l'espace. Pendant ce temps le Docteur semble assez mécontent que le Brigadier lui assigne une fille totalement inexpérimenté, Joséphine Grant.Ayant appris le vol de l'unité de Nestène et le saccage du télescope, il accepte néanmoins son aide temporaire. En se rendant au télescope, il rencontre un seigneur du Temps accoutré en gentleman anglais et venu le prévenir du danger de l'arrivée du Maître.

Au même moment, le Maître réussit à manipuler Ferell, le fils d'une usine de poupée locale afin de pouvoir construire des Autons. Alors qu'elle enquête sur l'usine, Jo est repérée par le Maître qui l'hypnotisera de sorte à ce qu'elle apporte une mallette piégée et l'ouvre devant le Docteur. Celui-ci s'en apercevra à temps et la jettera par la fenêtre. Encore sous le choc de l'hypnose, la jeune femme ignore toujours où et à quel moment, le Maître l'a hypnotisée. UNIT semble avoir retrouvé un scientifique hypnotisé par le Maître au cirque Rossini, mais alors qu'il enquête là-dessus, le Docteur se fait arrêter et interroger par le directeur du cirque. Secourut par Jo, ils sont attaqués par les employés du cirque et parviennent à s'enfuir dans une voiture de police, qui se révélera être pilotée par un Auton.

Ils s'échappent de la voiture et sont récupérés par le Brigadier et le Capitaine Yates. À travers le pays, des jonquilles en plastiques sont distribuées par les Autons et cause de nombreux morts. Pendant ce temps, le Maître, déguisé en technicien téléphonique, réussit à installer un dispositif dans le laboratoire du Docteur. À l'usine de plastique dorénavant vide, le Docteur et le Brigadier tombent sur une jonquille en plastique avant de se faire attaquer par un Auton. De retour au QG, ils apprennent que Jo s'est faite attaquer par une poupée Auton, puis le Docteur est agressé par les fils de son téléphone, manipulés par le Maître.

Le Docteur et Jo découvrent que les jonquilles sont programmées pour lancer un liquide plastique qui étouffera la population lorsqu'un signal sonore les aura activé. Alors que le Brigadier et ses hommes tentent de bombarder la zone du radiotéléscope, le Maître vient au QG expliquer son plan au Docteur avant de le tuer : il s'agit de provoquer la mort de 400.000 personnes à travers le pays afin de semer le chaos ce qui permettra aux Nestene d'envahir plus facilement l'Angleterre. Il prend Jo et le Docteur en otage et les emmène au radio-télescope. Là bas, le Docteur explique au Maître qu'une fois arrivé sur Terre, les Autons ne feront pas la différence entre lui et un être humain normal et celui-ci l'aide à repousser l'invasion.

Le Docteur ayant pris le circuit de dématérialisation du TARDIS avec lui, le Maître s'enfuit, toujours prisonnier sur Terre.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • Au début de l'épisode, il est suggéré qu'il ne s'est écoulé que quelques mois depuis l'épisode précédant. Le Docteur fait référence à Liz Shaw, son assistante durant la saison 7, qui serait retournée à Cambridge, ce qui explique sa disparition de la série.
  • Cet épisode voit le retour des Autons, déjà apparus dans « Spearhead from Space. » Ils ne réapparaîtront pas avant la nouvelle série dans l'épisode « Rose. »
  • Le Maître fait sa première apparition dans la série, il servira d'ennemi pour toute la saison, et continuera de faire des apparitions récurrentes. C'est aussi la première fois qu'on le voit éliminer un homme en l'étouffant avec un compresseur plastique.
  • Jo Grant, la nouvelle assistante du Docteur apparaît aussi pour la première fois, ainsi que le capitaine Mike Yates. Si Jo apparaît au premier abord comme inutile au Docteur car elle n'y connaissant rien en science, elle s'y connaît néanmoins en cryptologie, en crochetage et en explosifs.
  • Lorsque le seigneur du temps apparaît devant le Docteur on entend le bruit d'une matérialisation de TARDIS. De plus, on apprend que le TARDIS "Mark II" du Maître à des éléments non compatibles au "Mark I" du Docteur, une chose dont on avait déjà entendue parler dans « The Time Meddler »
  • L'épisode se déroule dans la ville fictive de Tarminster. En 2008, dans un épisode de la série spin-off de Doctor Who The Sarah Jane Adventures « The Mark of the Berserker », Sarah Jane Smith se rend dans un hôpital situé dans cette ville. Tarminster est mentionné aussi sur le site web d'Harold Saxon[1].
  • Devant le directeur de cirque, le Docteur tente d'utiliser son avatar habituel de "John Smith" mais il n'est pas cru, chose qui réapparaît dans l'épisode " ‘‘Un passager de trop‘‘.
  • Le Docteur et le Maître réussissent à éloigner les Autons en renversant la polarité, une façon de faire qui restera la marque de fabrique du troisième Docteur.

Références Extérieures[modifier | modifier le code]

  • Le Docteur chante "I Don't Want to Set the World on Fire", une chanson du groupe The Ink Spots.

Production[modifier | modifier le code]

Scénarisation[modifier | modifier le code]

Avec l'arrivée de la saison 8 la série se voit accorder un budget plus conséquent et la saison peut compter 5 épisodes au lieu des 4 de la saison 7 et cesser de voir les épisodes s'étendre sur 7 parties. Le producteur Barry Letts et le script-éditor Terrance Dicks décident l'éviction du personnage de Liz Shaw, jugée trop intelligente et trop indépendante pour avoir des interactions avec le Docteur au profit d'un personnage plus vivant et naïf tel que l'étaient des compagnons comme Jamie ou Victoria. La nouvelle compagne, Jo Grant se veut plus charmante et moins scientifique et le personnage du Capitaine Mike Yates est introduit dans l'équipe d'UNIT afin de lui servir de contrepartie amoureuse.

Une autre introduction pour cette saison est celle d'un nouvel ennemi récurrent qui permettrait d'attirer de nouveaux spectateurs. Ainsi, si le Docteur sur Terre se comporte tel une sorte de nouveau Sherlock Holmes, il faut créer face à lui un personnage qui serait en quelque sorte son Professeur Moriarty. C'est ainsi que le personnage qui deviendra le Maître est esquissé : un génie du mal, Seigneur du Temps lui aussi, qui serait le miroir maléfique du Docteur, jusque dans son appellation par un titre et non par un nom.

Content de l'épisode « Spearhead from Space » Terrance Dicks réengagea l'auteur Robert Holmes en lui demandant de faire réapparaître les Autons, même si le scénariste était réticent à l'idée de faire réapparaître deux fois les mêmes ennemis. L'épisode, sous le nom temporaire de “The Spray Of Death” (le vaporisateur de la mort) fut commandé le 28 avril 1970. De nombreux changements eurent lieu avec le script original : Jo devait ne pas totalement succomber à l'hypnotisme du Maître, les poupées trolls avaient un rôle bien plus important dans le plan du Maître et devaient être distribuées au cirque, c'était le Brigadier lui-même et non les fils du téléphone qui devait tenter d'étrangler le Docteur à la fin de l'épisode 3. De plus, les jaunisses devaient agir d'elle-même grâce au réchauffement de la température et non à la suite d'une activation par ondes radios.

L'épisode n'obtiendra son titre final de Terror of the Autons que durant le tournage de l'épisode.

Casting[modifier | modifier le code]

  • Le rôle du Maître fut écrit par Barry Letts en pensant à l'acteur Roger Delgado qui accepta d'apparaître de façon récurrente dès le mois de mars 1970.
  • Durant l'été 1970, près d'une cinquantaine d'actrice furent auditionnées pour le rôle de Jo Grant avant que le choix ne se porte sur Katy Manning. À l'époque celle-ci arriva en retard à l'audition et avait oublié ses lunettes. Néanmoins sur appuie de Jon Pertwee, elle fut retenue par Barry Letts. Son personnage ne fut annoncé à la presse que le 24 septembre, durant le tournage de l'épisode.
  • L'un des premiers choix pour le rôle du Capitaine Yates fut l'acteur Ian Marter, mais celui-ci était indisponible et l'acteur Richard Franklin fut engagé. Marter jouera quelques années plus tard le rôle du compagnon Harry Sullivan.
  • Harry Towb, avait déjà joué dans « The Seeds of Death. »[2]
  • Michael Wisher, qui joue le rôle de Farrel était déjà apparu dans « The Ambassadors of Death » et jouera dans Carnival of Monsters. Reprenant la voix des Daleks, il sera bien plus connu pour jouer le rôle de Davros dans « Genesis of the Daleks »
  • Roy Stewart tenait relativement le même rôle d'homme fort et muet dans « The Tomb of the Cybermen »[3]

Tournage[modifier | modifier le code]

Très impliqué dans la création de cet épisode, Barry Letts décida de tourner cet épisode lui-même, une expérience qu'il avait déjà dû pratiquer pour la seconde partie de « Inferno » à la suite de l'attaque cardiaque de Douglas Camfield.

Le tournage des plans en extérieur débuta le 17 septembre 1970 dans le Buckinghamshire et se poursuivit le lendemain au cirque des Frères Roberts. Le 21 septembre, la scène de combat entre le Docteur et le chauffeur Auton eu lieu dans une mine de pierre près de Dunstable dans le Bedfordshire. Assez nerveuse par son manque d'expérience et par les moqueries d'un assistant de plateau, Nicholas Howard John (le frère de l'actrice Caroline John) Katie Manning se foulera la cheville dans la course. Brièvement hospitalisée, elle reprendra le tournage quelques jours plus tard. Letts insérera une scène où Jo se foule la cheville afin de justifier l'incapacité du personnage[4]. Dans la scène où Yates fauche l'Auton avec une voiture le cascadeur ne devait pas, à l'origine, faire de chute de si haut. Le cascadeur s'étant tiré sans dommage et la scène ayant été filmée elle fut incluse telle quel dans l'épisode[2].

Durant le tournage de l'épisode, Nicholas Courtney subit une période de dépression et fut absent. Quelques scènes où le Brigadier devait apparaître furent réécrites. La scène où le faux Maître est démasqué pour s'avérer être un Auton est réécrite pour placer Farrel dans la rôle de la victime sacrificielle. Le 23 septembre, la scène se déroulant dans la fabrique de plastique est tourné dans une usine de Dunstable, avec un rôle réduit pour Courtney.

Tel qu'il l'avait initié durant le tournage de « Doctor Who and the Silurians » Barry Letts changea la méthode de travail par deux jours de tournages consécutifs et bi-hebdomadaire au lieu du tournage de chaque parties à la fin de la semaine. Le premier bloc de tournage eu ainsi lieu le 9 et 10 octobre au Studio 8 du Centre Televisuel de la BBC, le premier jour étant occupé pour les scènes d'effets spéciaux, le second pour le tournage des parties 1 et 2.

Entre les deux blocs de tournage, Terrance Dicks s'aperçut qu'à cause du titre, il était nécessaire de voir apparaître un Auton dans la première partie de l'épisode et la scène où le Maître anime un Auton fut incluse dans le scénario. Le second bloc de tournage eu lieu le 23 et 24 octobre au Studio 6 du Centre Televisuel de la BBC, les scènes sur fond bleu étant tournées le premier jour et les parties 3 et 4 le jour suivant.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 2 janvier 1971 24:36 7,3 Bandes PAL D3 restaurées
Épisode 2 9 janvier 1971 24:48 8,0 Bandes PAL D3 restaurées
Épisode 3 16 janvier 1971 23:28 8,1 Bandes PAL D3 restaurées
Épisode 4 23 janvier 1971 22:10 8,4 Bandes PAL D3 restaurées
Diffusé en quatre parties du 2 janvier au 23 janvier 1971, l'épisode fit un bon score pour la reprise de la série[5].

À la suite de la diffusion de cet épisode, la série commença à être jugée trop effrayante pour le jeune public, notamment les scènes mettant en scène la poupée troll ou le policier Auton. La série fut citée lors d'un débat de la Chambre des Lords sur l'influence de la télévision sur les jeunes enfants. L'épisode est pointé du doigt par un article de Sylvia Clayton paru le 18 janvier 1971 dans le Daily Telegraph s'interrogeant sur "le niveau d'horreur acceptable pour une émission diffusée à l'heure du thé." [6]

Rétrospectivement la critique juge positivement cet épisode. En 2009, Patrick Mulkern du "Radio Times" qualifiera l'épisode de "bonne bande dessinée" soulignée par le jeu de Mannings et Delgado même s'il note les erreurs du scénario et "la faiblesse de la production des années 70"[4] Ian Berriman du site SFX, appréciera l'épisode de sa ressorti en DVD en 2011 qualifiant le jeu de Delgado de jeu dans la "tonalité parfaite" et expliquant que malgré ses erreurs de scénario, l'épisode est "tellement outrageusement divertissant que cela importe peu."[7]. John Sinnot du site DVD Talk's saluera aussi cet épisode, même s'il estime que "la fin est baclée et sort un peu de nulle part." Il vante le rapport entre le Docteur et le Maître ainsi que "l'humour subtile."[8] En 2009, le magazine SFX ajoutera la fin de la seconde partie, lorsque le Docteur découvre que l'agent de police est en réalité un Auton dans la liste des 20 moments les plus effrayants de Doctor Who[9].

Épisode Perdu[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960 et 70 à des fins d'économie, la BBC détruisit de nombreux épisodes de Doctor Who. La BBC effacera les cassettes vidéos des enregistrement couleurs à 625 lignes et ne gardera que des enregistrements noir et blanc de l'épisode destinés à la vente à l'étranger. Néanmoins, un enregistrement NTSC couleurs de moins bonne qualité de cet épisode fut retrouvé et le passage où le Docteur rencontre Jo Grant a été conservé en 625 lignes pour l'émission de télé Nationwide.

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut novélisé sous le titre Doctor Who and the Terror of the Autons par Terrance Dicks et publiée en mai 1975 sous le numéro 63 de la collection Doctor Who des éditions Target Book. La couverture de Peter Brookes montre d'ailleurs un Nestene complètement développé qui n'apparaît pas dans l'épisode. Dans cette version, Dicks explique que les noms du Docteur et du Maître sont des formules mathématiques et que la grenade utilisé par le maître est une fabrication des sontariens. Ce roman n'a connu aucune traduction à ce jour[10].

Adaptation en bande dessinée[modifier | modifier le code]

Le début de l'épisode a été adapté en bande dessiné dans le "Doctor Who Magazine" no 164 daté du 8 septembre 1990. Le scénario est toujours de Robert Holmes et l'illustration est de Colin Howard[11].

Éditions VHS, CD et DVD[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni et aux États-Unis.

  • En 1993, l'épisode est sorti en VHS dans une version couleur combinant les bandes noire et blanche et les bandes NTSC donnant un résultat coloré particulier[12].
  • L'épisode est disponible depuis 2008 sur iTunes
  • En 2011 une version remasterisée sortit en DVD dans un coffret appelé "Mannequin Mania" avec « Spearhead from Space » Il contient en bonus les commentaires de Katy Manning, Nicholas Courtney et Barry Letts; trois documentaire; un making-of de l'épisode; le passage diffusé lors de l'émission Nationwide.
  • Une lecture audio de la novélisation de l'épisode est sortie le 7 juillet 2011 avec la voix de Geoffrey Beevers (le second Maître.)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « HAROLD SAXON - Meet Lucy Saxon » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), BBC, 2007, consulté le 5 novembre 2008
  2. a et b Pixley, Andrew, "The DWM Archive: Terror of the Autons", Doctor Who Magazine, #311, 12 December 2001, Panini Comics, p. 31.
  3. Pixley, Andrew, "DWM Archive: Terror of the Autons", Doctor Who Magazine, #311, 12 December 2001, Panini Comics, p. 30.
  4. a et b Patrick Mulkern, « Doctor Who: Terror of the Autons », Radio Times,‎ (consulté le 6 août 2012)
  5. (en) « Terror of the Autons », Doctor Who Reference Guide (consulté le 31 août 2008)
  6. « Terror of the Auton », BBC (consulté le 26 mai 2013)
  7. Ian Berriman, « Doctor Who: Mannequin Mania – DVD Review », SFX,‎ (consulté le 4 novembre 2012)
  8. John Sinnott, « Doctor Who: Terror of the Autons », DVD Talk,‎ (consulté le 4 novembre 2012)
  9. « 21 Scariest Doctor Who Moments Ever », SFX,‎ (consulté le 22 novembre 2012)
  10. (en) « Terror of the Autons », On Target (consulté le 16 janvier 2015)
  11. (en) « In The Comics - The Third Doctor - Terror of the Autons », Altered Vistas (consulté le 26 mai 2013)
  12. Pixley, Andrew, "The DWM Archive: Terror of the Autons", Doctor Who Magazine, #311, 12 December 2001, Panini Comics, p. 34.