The Tomb of the Cybermen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

The Tomb of the Cybermen
Épisode de Doctor Who
Image illustrative de l’article The Tomb of the Cybermen
Le logo de la série (période 1967-1969)

Titre original The Tomb of the Cybermen
Numéro d'épisode Saison 5 (1re série)
Épisode 1 (ou 37)
Code de production MM
Réalisation Morris Barry
Scénario Kit Pedler
Gerry Davis
Production Peter Bryant
Durée 4 x 25 minutes
Diffusion au sur BBC One
Personnages Docteur :
2e
Compagnons :
Jamie McCrimmon
Victoria Waterfield
Chronologie
Liste des épisodes

The Tomb of the Cybermen (Le Tombeau des Cybermen) est le trente-septième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who. Diffusé pour la première fois en quatre parties hebdomadaires du 2 au 23 septembre 1967, il marque la troisième apparition des Cybermen dans la série.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Docteur et ses compagnons atterrissent sur la planète Telos où une équipe d'archéologues tente de retrouver la trace de la civilisation disparue des Cybermen. L'expédition rencontre de nombreux sabotages.

Casting[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après avoir accueilli Victoria dans le TARDIS, le Docteur et Jamie atterrissent sur la planète Telos. Ils rencontrent alors dans les montagnes une troupe d'archéologues menée par le Professeur Parry et financée par Kaftan : ces derniers recherchent des ruines de la civilisation Cybermen, disparus depuis plus de 500 ans. Pris pour les membres d'une expédition adverse, le Docteur et ses compagnons se voient obligés de rester avec la troupe et font connaissance avec l'équipage : Toberman l'homme fort du groupe, Klieg l'accompagnateur de Kaftan, Haydon un des jeunes assistants de Parry et le Capitaine Hopper, le pilote de la fusée ayant amenée l'expédition.

Après avoir ouvert la porte du tombeau, les membres de l'expédition en explorent les différentes salles, accessibles par des séries de leviers complexes. Dans une des salles, Kaftan simule la curiosité pour enfermer Victoria dans un sarcophage Cyberman, et n'en sortira que grâce à l'action du Docteur. Explorant ce qui semble être une salle de test, Jamie et Haydon activent une sorte de film hypnotique. Malgré l'intervention du Docteur, Haydon se fera tirer dessus par un dispositif de défense.

Alors que l'expédition semble vouloir faire demi-tour face aux dangers, le capitaine Hopper signale que son vaisseau a été saboté. Attendant dans le tombeau, Victoria trouve une sorte de rat métallique inanimé qui s'avère être un Cybermat et Klieg découvre une séquence permettant d'ouvrir une trappe. Laissant Kaftan et Victoria ensemble dans la salle principale, les membres de l'expédition tombent sur des Cybermen en hibernation, que Krieg libère du sommeil. Lui et Kaftan font partie d'une secte appelée "la fraternité des logiciens" dont le but est de réanimer les Cybermen pour en devenir les chefs.

Mais leur chef, le contrôleur Cyberman, tiens à rester le chef et à faire de Klieg un des leurs en le transformant en Cyberman. Le contrôleur révèle que leur civilisation ayant été balayé par l'explosion de la planète Mondas, ce tombeau a été construit sur Telos dans le but d'être réanimé par un esprit aussi logique que le leur. Dans la salle principale, Kaftan drogue Victoria et referme la trappe. L'intervention d'Hopper, ainsi qu'une attaque par un des Cybermats la forcera à ouvrir la trappe et à libérer le Docteur et le reste de l'expédition, moins Toberman qui a été pris par les Cyberman pour qu'il devienne un des leurs.

Kaftan et Klieg sont enfermés dans la salle de test. Alors qu'ils passent la nuit dans la salle principale, le Docteur se confie à Victoria peu de temps avant qu'ils ne subissent une attaque de Cybermats. Après les avoir désactivés grâce des câbles électriques, ils sont surpris par l'irruption dans la salle de Kaftan et Klieg armés d'un pistolet de Cyberman. Ceux-ci rouvrent la trappe et ramènent Toberman sans savoir que celui-ci a été transformé par les Cybermen. Il trahit alors Klieg et Kaftan au moment où ceux-ci comprennent qu'ils ne pourront jamais diriger les Cybermen.

Après la mort de Klieg et Kaftan, le Docteur fait prendre conscience à Toberman qu'il peut se rebeller au lieu de suivre aveuglement les Cybermen. Avec son aide et celle du reste de l'expédition, le Docteur remet les Cybermen en hibernation et scelle le tombeau en l'électrifiant. Toberman se sacrifie en refermant la porte du tombeau au moment où le Contrôleur est prêt à sortir. Alors que les membres de l'expédition repartent de leur côté, le Docteur se dit heureux que les Cybermen soit scellés à jamais. Il n'aperçoit pas qu'un Cybermat a réussi à s'enfuir.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • L'épisode reprend juste après la fin de l'épisode précédent par l'introduction de Victoria dans le TARDIS. De plus, la mort du père de Victoria est évoquée au travers d'une discussion.
  • Les Cybermen reconnaissent le Docteur et des événements tels que la destruction de Mondas ( « The Tenth Planet » ) et l'attaque de la base lunaire ( « The Moonbase » ) sont évoqués.
  • Le Docteur avoue à Victoria qu'il a 450 ans, qu'il vient d'une autre planète et mentionne ses bons moments passés avec sa famille (sans jamais mentionner Susan).

Références extérieures[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Scénarisation[modifier | modifier le code]

Cet épisode est la troisième apparition des Cybermen dans Doctor Who. Leur apparition dans les épisodes « The Tenth Planet » et « The Moonbase » en avait fait des monstres populaires et le 3 mars 1967, leurs cocréateurs Kit Pedler et Gerry Davis (qui était alors "script-éditor" sur Doctor Who) furent engagés pour écrire un épisode provisoirement nommé "The Cybermen Planet" avec l'idée d'explorer un peu plus les origines de ces extra-terrestres. Ensemble ils créèrent les "Cybermats" en s'inspirant de la forme des poisson d'argent, afin de diversifier les formes des Cybermen et de pouvoir faire des produits dérivés.

Ils s'appuyèrent sur un passage supprimé du script de "The Moonbase" où les Cybermen expliquait qu'avant la destruction de la planète Mondas, ils avaient colonisés Telos et que celle-ci leur servait dorénavant de refuge. Pour la première fois Pedler et Davis donnent l'âge du Docteur, celui-ci à 450 ans. À l'origine Toberman devait être sourd et le fait d'avoir recouvré l'ouïe devait être un indice montrant qu'il était devenu un Cyberman.

Après s'être fait appeler brièvement "The Ice Tombs Of Telos”, le script n'obtint son nom définitif de "The Tomb of the Cybermen" que vers la mi-avril. À cette époque, Davis quittait l'équipe de production de la série Doctor Who ainsi que le producteur Innes LLoyd. Durant ce bref laps de temps, la transition avec Peter Bryant, l'ancien assistant de Davis et nouveau producteur de la série, se fit. D'ailleurs, cet épisode fut produit par Peter Bryant alors que Lloyd n'avait pas encore quitté ses fonctions, à titre d'essai. L'assistant de Bryant, Victor Pebemton, pris provisoirement le titre de "script éditor", une tâche consistant à superviser la création des scénarios afin que la série garde une unité. Le métier ne lui plaisant pas cette tâche fut confiée à Derrick Sherwin dès l'épisode suivant.

Il fut question un temps que cet épisode soit le dernier de la saison 4 et non le premier de la saison 5, mais la durée de l'épisode précédant (7 parties) repoussera ce projet.

Pré-production[modifier | modifier le code]

L'épisode étant déjà en cours d'écriture lors du tournage de "The Moonbase", il fut demandé aux acteurs s'ils pouvaient revenir pour rejouer les Cybermen 6 mois plus tard. Du reste, peu de changements furent faits sur les costumes entre les deux épisodes, seuls furent faits les cybermats et le costume du Contrôleur Cyberman.

Casting[modifier | modifier le code]

  • À l'époque, l'actrice Shirley Cooklin était mariée à Peter Bryant et Gerry Davis avoue avoir écrit le rôle en pensant à elle.
  • Cyril Shaps jouerait le rôle de Lennox dans « The Tomb of the Cybermen » et joua le rôle du Professeur Clegg « Planet of the Spiders. »

Tournage[modifier | modifier le code]

Morris Barry, qui avait précédemment dirigé le tournage de "The Moonbase" fut engagé pour tourner un nouvel épisode sur les Cybermen. Les premières prises de vues eurent lieu le 2 juin 1967 sur le sable d'une entreprise spécialisée dans l'import de sable pour la construction de bâtiment nommée "Gerrards Cross Sand & Ballast Company." Lors de ce tournage, Frazer Hines y dragua Shirley Cooklin sans savoir qu'elle était la femme du producteur de l'épisode qu'il était en train de tourner.

D'autres prisent de vues eurent lieu en intérieur du 13 au 16 juin et montraient les cybermen en train de sortir de leur hibernation qui furent filmés en une seule prise[1]. L'équipe y tourna aussi les plans de cybermats. Ceux-ci furent construits par Michaeljohn Harris du département des effets spéciaux de la BBC, les moyens de les déplacer étaient multiples : certains étaient radiocommandés, ou agissaient via un méchanisme tandis que d'autres étaient tirés à la main par des fils invisibles.

Le tournage débuta le 1er juillet 1967 et comme toujours, chaque partie fut tournée au studio BBC D de Lime Grove, les épisodes étant répétés toute la semaine avant d'être enregistrés d'un seul tenant dans la journée du samedi. Lors du tournage de la première partie, Patrick Troughton et Frazer Hines y incluent un gag en entrant dans le tombeau en se tenant par la main, avant de se retourner et de constater que Victoria est toujours derrière eux. Ce passage est une erreur des deux acteurs, le tournage ne pouvant s'arrêter ils reprirent la scène exactement comme-si ce gag était prévu.

Réception et critique[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 2 septembre 1967 23:58 6,0 Film 16 mm
Épisode 2 9 septembre 1967 24:44 6,4 Film 16 mm
Épisode 3 16 septembre 1967 24:14 7,2 Film 16 mm
Épisode 4 23 septembre 1967 23:22 7,4 Film 16 mm
Diffusé en quatre parties du 2 au 23 septembre 1967, l'épisode commença avec 6 et finit avec 7,4 millions de téléspectateurs, un score assez stable comparé aux saisons passées[2].

Le 23 septembre, la diffusion de la quatrième partie de l'épisode fut fortement critiquée pour sa violence, notamment le moment où du fluide coule d'un des Cyberman après qu'il s'est fait attaquer par Toberman. Le 26 septembre, Kit Pedler alla s'expliquer dans l'émission "Talkback."[3].

La critique est assez partagée sur cet épisode : les auteurs de Doctor Who : The Discontinuity Guide estime que les deux premières parties de l'épisode sont brillantes mais qu'une fois les Cybermen sortis de leur tombeau, l'épisode part dans le n'importe quoi[4]. Christopher Bahn du site The A.V. Club explique que les erreurs de cet épisodes sont bien plus visibles qu'ailleurs (fils visibles, Cybermen semblant se pousser eux-mêmes dans le trou, Deborah Watling jouant mal, etc.) et que l'épisode possède une tonalité raciste involontaire[5].

Le critique Martin Day estimait en 1985 qu'il s'agissait de la meilleure histoire de Cybermen jamais écrite, un avis partagé par les critiques de Doctor Who, the Television Companion. qui estime que même s'il s'agit encore une fois d'un groupe d'humain, seuls, attaqués par des Cybermen, ceux-ci sont plus menaçants et l'histoire bien mieux menée qu'auparavant[6]. En 2009, le critique du "Radio Times" Max Braxton estime que l'épisode mérite sa réputation de "classique."[7] Les critiques du site DVD Talk, John Sinnott et J Doyle Wallis saluent le côté divertissant de l'épisode et le jeu de Patrick Troughton[8]. Charlie Jane Anders du site io9 mettra la scène où les Cybermen se réveillent de leurs sarcophages dans sa liste des plus grands cliffhangers de la série[9].

Matt Smith a révélé en interview que regarder cet épisode lui a permis de s'inspirer pour incarner le 11e Docteur[10] Le "showrunner" Steven Moffat a lui aussi estimé qu'il s'agissait de son scénario préféré de l'ère Troughton[11].

Épisode retrouvé[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960 et 70 à des fins d'économie, la BBC effaça de nombreuses bandes de ses programmes, dont Doctor Who. En 1978 un listing de la BBC établit cet épisode comme étant perdu.

En 1991, un enregistrement d'un télé-cinéma de cet épisode fut retrouvé dans une filiale de la BBC à Hong Kong. En effet, à des fins de diffusion à l'international, la BBC prêtait parfois ses enregistrements à l'étranger.

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut novélisé sous le titre de "Doctor Who and The Tomb of the Cybermen" par Gerry Davis lui-même et publiée en mai 1978 sous le numéro 66 de la collection Doctor Who des éditions Target Book et ne connu pas de traduction à ce jour[12]. Dans cette version Toberman y est sourd, une idée supprimée du script original.

En 1989, alors que la BBC pensait avoir perdu cet épisode de ses archives, les éditions "Titan Book" publièrent le script de l'épisode. Ce fut le seconde épisode de Doctor Who publié à l'état de script depuis The Tribe of Gum[13].

Éditions VHS, cassette CD et DVD[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni, en Australie et aux États-Unis.

  • En mai 1992, l'épisode, considéré comme « retrouvé » sort en VHS avec une introduction de Morris Barry. L'excitation des fans à l'idée de voir un épisode disparu de la série engendrera un engouement assez conséquent et pour la première fois, un épisode "classique" de Doctor Who se classera dans le top des ventes de vidéos au Royaume-Uni.
  • En 1993, la bande son de l'épisode retrouvée par les fans dans un coffret contenant deux cassettes avec la voix off de Jon Pertwee (le 3e Docteur) servant d'introduction et de lien entre les différents passages. Produite à l'époque où l'on pensait cet épisode perdu, cette bande son ne sortit que pour des raisons contractuelles.
  • Le 13 janvier 2002, l'épisode sort en DVD avec de nombreux bonus (introduction de Morris Barry, interview du technicien des effets spéciaux, commentaires audio de Frazer Hines et de Deborah Watling, etc.) Une version restaurée de l'épisode sort le 12 février 2012.
  • Une autre version audio sort sur CD en 2006 avec la voix de Frazer Hines remplaçant celle de Jon Pertwee.

Bande originale[modifier | modifier le code]

En 1997, la bande son de cet épisode sort sur CD. Elle compte 13 pistes dont deux versions du générique de Doctor Who par Ron Grainer et Delia Derbyshire, des bruitages tirés des archives de la BBC et la musique de fond utilisée dans l'épisode[14],[15].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1.  Tombwatch., Morris Barry La scène se produit à 15:13.
  2. « The Tomb of the Cybermen », Doctor Who Reference Guide (consulté le 30 août 2008)
  3. Shannon Sullivan, « The Tomb of the Cybermen », A Brief History of Time Travel, (consulté le 30 août 2008)
  4. Paul Cornell, Martin Day et Keith Topping, The Discontinuity Guide, London, Virgin Books, (ISBN 0-426-20442-5), « The Tomb of the Cybermen »
  5. Christopher Bahn, « Tomb of the Cybermen », The A.V. Club, (consulté le 23 mars 2013)
  6. Howe, David J & Walker, Stephen James, Doctor Who: The Television Companion, London, BBC Books, (ISBN 978-0-563-40588-7, lire en ligne)
  7. Mark Braxton, « Doctor Who: The Tomb of the Cybermen », Radio Times, (consulté le 23 mars 2013)
  8. John Sinnott, « Doctor Who: The Tomb of the Cybermen », DVD Talk, (consulté le 23 mars 2012)
  9. Charlie Jane Anders, « Greatest Doctor Who cliffhangers of all time! », io9, (consulté le 14 octobre 2012)
  10. (en) « Titre manquant », Doctor Who Magazine, Panini Comics, no 418,‎
  11. (en) « Moffat Favorite Doctor Who's Story », Doctor Who TV, (consulté le 9 février 2013)
  12. (en) « The Tomb of the Cybermen », On Target (consulté le 15 janvier 2015)
  13. Gerry Davis et Kit Pedler, Doctor Who - The Scripts: The Tomb of the Cybermen, London, Titan Books, , 2, 5–7 p. [détail de l’édition] (ISBN 1-85286-146-0)
  14. Music from The Tomb of the Cybermen, Doctor Who, 1997, Via Satellite Recordings, V-Sat ASTRA 3967, Glasgow, Écosse
  15. « Doctor Who Compact Disc Catalogue »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 25 mars 2013)