Colony in Space

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Colony in Space
Épisode de Doctor Who
Titre original Colony in Space
Numéro d'épisode Saison 8 (1re série)
Épisode 4 (ou 58)
Code de production HHH
Réalisation Michael E. Briant
Scénario Malcolm Hulke
Production Barry Letts
Durée 6 x 24 minutes
Diffusion au sur BBC One
Personnages Docteur :
3e
Compagnons :
Jo Grant
Chronologie
Liste des épisodes

Colony in Space (La Colonie de l'espace) est le cinquante-huitième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who. Il fut originellement diffusé en six parties, du 10 avril au 15 mai 1971.

Résumé[modifier | modifier le code]

Les Seigneurs du Temps envoient le Docteur et Jo au XXVe siècle sur une planète sur laquelle se trouverait une arme capable de détruire des galaxies entières. Sans instructions particulières, ils se retrouvent dans une guerre entre les colons et une puissante industrie minière...

Distribution[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'épisode s'ouvre sur trois Seigneurs du Temps discutant d'une arme nommé "the Doomsday Weapon" (l'arme de l'apocalypse) et de la possibilité que le Maître la trouve. Pensant que le Docteur peut leur venir en aide, ils décident alors de contrôler le TARDIS au moment où celui-ci et Jo se trouvent à l'intérieur. Ils atterrissent alors sur la planète Uxarieus en l'an 2472. La planète est alors convoitée par deux factions terriennes : des colons qui souhaitent s'y établir mais ne réussissent pas à faire pousser leurs plantations et une industrie minière qui tente de faire fuir les colons afin de pouvoir récolter du Duralinium, un minéral introuvable sur Terre. À cela s'ajoutent des rapports d'attaques de reptiles géants, ainsi que des indigènes primitifs extra-terrestres qui semblent être en bons termes avec Robert Ashe, le gouverneur de la colonie.

Alors que Jo reste au sein de la colonie, le Docteur enquête sur la disparition de deux colons dans un lieu éloigné de la colonie. Ses agissements intriguent Dent, le chef de l'industrie minière, qui invite le Docteur à l'intérieur de leurs locaux. Le Docteur ne tarde pas à se rendre compte que ceux-ci font croire à l'existence des reptiles géants pour faire disparaître certains colons, quitte à les tuer, afin de pousser le reste de la colonie à s'enfuir. Pendant ce temps là, la colonie recueille en son sein, Norton, un homme qui dit avoir été attaqué par les reptiles et avoir erré dans le désert. À l'insu de tous, il en profite pour tuer le scientifique de la colonie et blâmer les primitifs. Il s'agit en réalité d'un espion de l'industrie minière, ayant pour but de créer une guerre entre les colons et les primitifs. Après le rapport du Docteur, ainsi que l'enlèvement de Jo et de Winton (qui réussira à s'enfuir), les colons décident d'attaquer le vaisseau de la compagnie minière. Le conflit débouche sur l'arrivée d'un arbitre venu de la Terre, qui s'avère n'être autre que le Maître.

Le Docteur apprend qu'après son enlèvement, Jo se trouve aux mains des primitifs. Il décide d'aller la chercher et n'assiste pas au jugement, qui tourne en la défaveur des colons. Dans les grottes des primitifs, Jo et le Docteur découvrent des dessins laissant à penser que les primitifs sont issus d'une race ancienne et que celle-ci a muté à la suite d'une catastrophe. Ils sont menés vers d'autres extra-terrestres différents des primitifs mais bien plus intelligents qui décide de les laisser sains et saufs à condition qu'ils ne reviennent plus. De retour à la colonie, le Docteur et Jo découvrent la véritable identité de l'arbitre, mais ils n'ont aucune preuve pour pouvoir le confondre. Son jugement est rendu et les colons doivent partir. Une partie d'entre eux n'accepte pas cette décision et décide de se rebeller.

Le Maître réussit finalement à prendre Jo en otage afin que le Docteur puisse lui montrer la ville des primitifs qui constitue la raison initiale de venir sur cette planète. À l'intérieur de celle-ci, ils trouvent l'arme ayant créé la Nébuleuse du Crabe, une arme capable de détruire des étoiles et possédant des pouvoirs immenses. Le Maître demande au Docteur s'il veut régner sur la galaxie à ses côtés. Le Docteur refuse et réussit à activer un système d'autodestruction qui enfouit la ville sous des décombres. Pendant ce temps, les colons sont obligés de repartir sur leur première navette spatiale, mais au cours du décollage, celle-ci explose, au grand contentement de Dent. Il s'agit en fait d'un leurre : seul Ashe était monté à l'intérieur, et Winton et ses hommes réussissent à reprendre le contrôle de la planète. Dans la bataille le Maître réussit à s'enfuir.

L'arme apocalyptique détruite, les plantations vont pouvoir pousser sur la planète Uxarieus. Les colons reprennent leur vie et Caldwell, un des scientifiques du complexe minier, décide de les rejoindre et de les aider. Ayant fini la mission que les seigneurs du temps voulaient, le Docteur revient avec Jo sur Terre, quelques instants après leur propre départ.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • C'est la première fois depuis la fin de la saison 6 que le Docteur voyage sur une planète autre que la Terre durant la totalité d'un épisode. À noter que Jo semble sceptique sur les capacités du TARDIS à se dématérialiser alors qu'elle a vu le TARDIS disparaître dans l'épisode précédent.
  • Le Docteur tente de reconstruire un autre circuit de dématérialisation, mais son TARDIS semble encore être sous l'influence des Seigneurs du Temps.
  • Les Seigneurs du Temps portent des tenues similaires à celles qu'ils portaient à la fin de « The War Games » et on apprend qu'ils ont des archives au sujet des différentes planètes. L'un d'entre eux, joué par Graham Leaman, se trouvait lui aussi au procès du 2e Docteur.
  • Jo avait expliqué dans « Terror of the Autons » qu'elle s'y connaissait en techniques d'évasion, c'est la première fois qu'on la voit à l'œuvre.
  • Le Docteur retrouve la clé du TARDIS qu'il avait subtilisée au Maître dans « Terror of the Autons ». On apprend qu'il est plus récent et plus moderne que celui du Docteur.

Références externes[modifier | modifier le code]

  • Au début de l'épisode, le Brigadier explique qu'ils ont confondu un ambassadeur espagnol avec le Maître par le passé. Il s'agit d'une allusion à un autre rôle marquant de Roger Delgado, celui de Mendoza, un dignitaire espagnol envoyé à la cour d'Elizabeth I dans la série "Sir Francis Drake."

Production[modifier | modifier le code]

Scénarisation[modifier | modifier le code]

Cet épisode est né des restrictions du nouveau format de la série. Afin de privilégier les aventures du Docteur dans un univers contemporain, celui-ci avait été exilé entre la saison 5 et la saison 6 dans l'Angleterre du XXe siècle. S'il s'agissait d'une directive de l'ancien producteur Derrick Sherwin le nouveau producteur, Barry Letts avait continué à l'appliquer. Cependant, les scénaristes se trouvaient à l'étroit et Malcolm Hulke avait exprimé son mécontentement envers le script-éditor (responsable des scénarios) Terrance Dicks : les épisodes ne concernaient plus que des histoires de savant fou et d'invasion terrestre. Celui-ci lui donna raison et Malcolm fut engagé, le 29 juin 1970 à écrire un épisode intitulé "Colony" et se déroulant dans une colonie spatiale. Hulke s'inspira de la Conquête de l'Ouest et du rapport entre les colons et les amérindiens. Il fut demandé à celui-ci d'incorporer le Maître dans un rôle qui soit moins cliché que ceux prévus durant la saison et de donner une présence minimale aux membres de UNIT ainsi qu'au Brigadier Lethbridge-Stewart (celui-ci n'apparaît brièvement qu'au début et à la fin de l'épisode.) Les six scripts de l'épisode furent commandés le 15 septembre 1970 et durant les mois qui suivirent, les personnages changèrent de noms, la planète trouva le nom d'Uxarieus et le titre définitif de "Colony in Space" fut adopté.

Casting[modifier | modifier le code]

  • C'est la quatrième et dernière apparition de l'acteur Bernard Kay (Caldwell) dans la série. Il avait joué précédemment les rôles de Carl Tyler « The Dalek Invasion of Earth » Saladin « The Crusade » et celui du Detective Inspector Crossland dans « The Faceless Ones ». Il rejouerait trente ans plus tard le rôle de Dickens dans une pièce radiophonique dérivée de Doctor Who.
  • John Ringham (Robert Ashe) avait joué le rôle de Tlotoxl dans « The Aztecs » et celui de Josiah Blake dans « The Smugglers. »
  • Le rôle de Morgan joué par l'actrice Tony Caunter devait être joué initialement par l'actrice Susan Jameson[1]. Celle-ci avait été jugée comme "trop sexy et fétichiste" pour le rôle et fut payée un salaire entier afin de la dédommager de son renvoi[2]. Elle garda même les bottes qui devaient lui servir d'accessoire pour le tournage[3].
  • La femme du réalisateur Michael Briant apparaît dans le rôle d'un des colons.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le réalisateur engagé pour cet épisode fut Michael Briant, un ancien enfant acteur qui débuta sa carrière de réalisateur en tant qu'assistant réalisateur sur des épisodes comme « Fury From The Deep. »

Le tournage des plans en extérieur eut lieu du 10 au 16 février 1971 à Carclaze dans les Cornouailles. Le tournage fut rendu difficile à cause du froid, de la pluie et de la boue, qui détruisit une partie du décor des plantations, censées être à l'extérieur du dôme de la colonie.

Le premier bloc de tournage eut ainsi lieu le 5 et 6 mars 1971 au Studio 4 du Centre Télévisuel de la BBC, avec l'enregistrement des deux premières parties. Durant ce tournage, Jon Pertwee fut le sujet d'un tournage des reporters de l'émission "This Is Your Life" et de nombreux passages le montrent en train de tourner ou de discuter avec Katy Manning. L'émission fut diffusée le 14 avril suivant. La voix que l'on trouve sur le film de propagande vu par le Docteur dans les locaux de la IMC est celle du réalisateur Michael Briant en personne.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 10 avril 1971 24:19 7,6 Bandes PAL
Épisode 2 17 avril 1971 22:43 8,5 Bande PAL
Épisode 3 24 avril 1971 23:47 9,5 Bande PAL
Épisode 4 1er mai 1971 24:20 8,1 Bandes PAL
Épisode 5 8 mai 1971 25:22 8,8 Bandes PAL
Épisode 6 15 mai 1971 25:22 8,7 Bandes PAL
Diffusé en six parties du 10 avril au 15 mai 1971, l'épisode fit un bon score[4].

Chose rare, les bandes originales de l'épisode existent toujours et ont été montrées en 1993 à l'occasion d'une émission spéciale pour les trente ans de la série.

Rétrospectivement, la critique est assez mitigée face à cet épisode. Selon les auteur du livre, Doctor Who: The Discontinuity Guide (1995), l'épisode est "bien mieux construit avant l'arrivée du Maître qui transforme une intrigue politique en une course-poursuite traditionnelle."[5] David J. Howe et Stephen James Walker dans Doctor Who: The Television Companion (1998), reprirent plusieurs avis positifs issus des fanzines mais estimèrent pour leur part que si l'épisode "présente de nombreux personnages et idées rafraîchissantes, il manque d'intérêt dramatique et devient vite creux et sans vie." Ils estiment aussi regrettable que le moment où le Maître découvre le secret de la civilisation des Uxarieus ait été révélé au début de l'épisode[6].

En 2009, Patrick Mulkern de "Radio Times" décrivit l'épisode comme "richement détaillé et plein de rebondissements" mais rempli d'éléments qui rendent le premier visionnage, hélas, "assez indigeste." Il salua toutefois la structure, le rebondissement en milieu d'épisode et les discussions du Docteur et du Maître dans le dernier épisode[7]. Dave Golder de "SFX Magazine" donna la note de 3/5 à l'épisode, estimant que si l'épisode est ambitieux, celui-ci est "lent" et "visuellement mal inspiré."[8] John Sinnot de DVD Talk attribua la note de 3/5, estimant l'épisode répétitif malgré des moments amusants et une alchimie certaine entre Pertwee et Delgado[9]..En 2010 sur le site Io9, Charlie Jane Anders classa la fin de la partie 4 dans laquelle le Maître pointe son revolver en direction du Docteur dans la liste des plus grands cliffhangers de Doctor Who[10].

Épisode Perdu[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960 et 70 à des fins d'économie, la BBC détruisit de nombreux épisodes de Doctor Who. La BBC effacera les cassettes vidéos des enregistrement couleurs à 625 lignes et ne gardera que des enregistrements noir et blanc de l'épisode destinés à la vente à l'étranger. Néanmoins, un enregistrement NTSC couleurs de moins bonne qualité de cet épisode fut retrouvé en 1983 à TV Ontario au Canada.

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut novélisé sous le titre Doctor Who and the Doomsday Weapon (Doctor Who et l'arme de l'apocalypse) par Malcolm Hulke et publié en avril 1974 sous le numéro 23 de la collection Doctor Who des éditions Target Book[11]. Comme il s'agissait du premier épisode de 1971 à être adapté en roman, Jo Grant est présenté au Docteur au début de cet épisode alors que sa première apparition a lieu dans « Terror of the Autons » (et que sa présentation aura aussi lieu dans l'adaptation en roman de cet épisode.) De la même façon, la rivalité entre le Maître et le Docteur est expliquée par les Seigneurs du Temps au début du roman. Ce roman fut traduit en néerlandais la même année sous le titre "Doctor Who en het Dodelijk Wapen", en turc en juin 1975 sous le titre "Doktor Kim ve Gizli Silah", en japonais le 15 juillet 1980 dans la collection nommée Dokutaa Huu Shiriizu sous le titre "Osoru Beki Saishyuu Heiki!" ("Prenez peur de leur arme ultime") et dans une version portugaise en 1983 sous le titre "Doutor Who E A Arma Total."[11]

Adaptation en bande dessinée[modifier | modifier le code]

Afin de servir de matériel promotionnel, le début de l'épisode a été adapté en bande dessinée de deux pages dans le "Radio Times" du 10 avril 1971. Les illustrations sont de Frank Bellamy[12].

Éditions VHS, CD et DVD[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni et aux États-Unis.

  • En 2001, l'épisode est sorti en VHS dans un coffret avec l'épisode « The Time Monster » dans une version transférant les bandes NTSC en bandes PAL, donnant une image légèrement floue.
  • Une lecture audio de la novélisation de l'épisode est sortie en CD en septembre 2007 avec la voix de Geoffrey Beevers (le second Maître.)
  • En octobre 2011 une version remasterisée est sortie en DVD pour laquelle la qualité a été rééquilibrée. De plus, le DVD présente plusieurs lignes de dialogues restaurées[13].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 1-and-a-half amazing(ish) facts about Doctor Who », Radio Times (consulté le 27 avril 2015)
  2. (en) « Colony in Space », A Brief History of Time (Travel) (consulté le 20 mai 2013)
  3. (en) « 30 things you (probably) never knew about Doctor Who », Radio Times (consulté le 20 août 2015)
  4. (en) « Colony in Space », Doctor Who Reference Guide (consulté le 31 août 2008)
  5. (en) Paul Cornell, Martin Day et Keith Topping, The Discontinuity Guide, London, Virgin Books, (ISBN 0-426-20442-5), « Colony in Space »
  6. (en) Howe, David J & Walker, Stephen James, Doctor Who: The Television Companion, London, BBC Books, (ISBN 978-0-563-40588-7, lire en ligne)
  7. Patrick Mulkern, « Doctor Who: Colony in Space », Radio Times, (consulté le 26 février 2013)
  8. Dave Golder, « Doctor Who: Colony in Space - DVD Review », SFX, (consulté le 26 février 2013)
  9. John Sinnott, « Doctor Who: Colony in Space », DVD Talk, (consulté le 26 février 2013)
  10. Charlie Jane Anders, « Greatest Doctor Who cliffhangers of all time! », io9, (consulté le 16 juin 2013)
  11. a et b (en) « The Doomsday Weapon », On Target (consulté le 15 janvier 2015)
  12. (en) « In The Comics - The Third Doctor - The Vogan Slaves », Altered Vistas (consulté le 20 juin 2013)
  13. Marcus, « Colony in Space DVD release for October », The Doctor Who News Page, (consulté le 22 juillet 2011)