Termanology

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Termanology
Description de cette image, également commentée ci-après

Termanology en 2008.

Informations générales
Nom de naissance Daniel Carrillo
Naissance (34 ans)
Lawrence, Massachusetts, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, rap East Coast, rap hardcore
Instruments Voix
Années actives Depuis 2001
Labels Nature Sounds
Site officiel termanologymusic.com

Terminalogy, de son vrai nom Daniel Carrillo, né le à Lawrence, dans le Massachusetts, est un rappeur américain[1]. Il se popularise initialement en 2006 avec son single Watch How It Go Down. Il publie ensuite son premier album solo, Politics as Usual, en 2008. Il publie également un bon nombre d'autres albums, comme 1982 (publié en 2010) et est connu pour ses mixtapes prolifiques. Lors d'un entretien avec Riot Sound, il confie avoir des origines portoricaines et françaises[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrillo est né le et a grandi à Lawrence, dans le Massachusetts[3],[4]. Dans sa jeunesse, Termanology écoute du rap new-yorkais comme le Wu-Tang Clan, The Notorious B.I.G. ou Gang Starr. Rapidement, il sort de l'obscurité et sort sa première mixtape en 2001. Il voyage beaucoup entre Boston et New York où il devient vite proche de Statik Selektah qui produit ses mixtapes. En 2003, il rencontre DJ Premier qui voit rapidement en lui une future street star, et par le fait Termanology multiplie les collaborations avec Saigon, Reks, The Alchemist, Bun B et ST Da Squad. Termanology possède un flow old school et une technique différente des autres MCs, mais l'attente de son premier album est très importante.

Aux côtés du producteur originaire du New Hampshire DC the MIDI Alien, Carrillo publie un album indépendant, Out the Gate, en 2005[5],[6]. Une amitié avec Krumbsnatcha, membre de la Gang Starr Foundation, mène à une rencontre avec DJ Premier, fan de This Is Hip Hop. Le single de Termanology, Watch How It Go Down, publié en 2006, et produit par DJ Premier, se popularise à l'échelle nationale[7],[8],[9] et internationale[10],[11], et le rappeur paraît dans la colomne Show and Prove du magazine XXL[12].

Le premier album de Termanology, Politics as Usual, est publié en septembre 2008 au label Nature Sounds, avec des productions de DJ Premier, The Alchemist, Pete Rock, Large Professor, Havoc, Hi-Tek, Nottz ou encore Buckwild et des featurings intéressants comme Bun B, Prodigy, Freeway, Lil' Fame et Sheek Louch[13],[14],[15],[16].

Les mixtapes du rappeur attire également l'attention de la presse spécialisée. Elles incluent Hood Politics volumes I–VI[17],[18],[19],[20], son projet avec les beats de J Dilla, If Heaven Was a Mile Away[21],[22],[23] et la compilation de ses mixtape cuts, Jackin' for Beats[24].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Hood Politics
  • 2005 : Hood Politics II
  • 2005 : Hood Politics III: Unsigned Hype
  • 2006 : Hood Politics IV: Show And Prove
  • 2007 : Hood Politics V
  • 2007 : 50 Bodies
  • 2008 : Da Cameo King
  • 2008 : 50 Bodies 2
  • 2009 : If Heaven Was a Mile Away (A Tribute to J Dilla)
  • 2009 : Jackin' For Beats
  • 2009 : Hood Politics VI: Time Machine
  • 2010 : 50 Bodies 3
  • 2010 : 1982: The Diamond Collection (avec Statik Selektah)
  • 2011 : Cameo King II
  • 2013 : Hood Politics 7

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Russell Contreras, « The Next Beat Poet », sur Boston Globe,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  2. (en) « Hip-Hop, Rap Interviews : Termanology », sur Riot Sound (consulté le 30 janvier 2016), p. Myself, I'm Puerto Rican and French. It's crazy being that mixture because I'm not only Spanish, I'm Puerto Rican and French. I mean, you never heard of a French rapper; the only white rapper really that matters is Eminem. All the rest of them is just like trying to get on but ain't never really got it poppin'. Well, Paul Wall is doing his thing right now too..
  3. (en) « Termanology and Statik Selektah to Release Collaborative album “1982” on October 26th, 2010 », sur latinrapper.com (consulté le 30 janvier 2016).
  4. (en) Matthew M. Burke, « Dynamic Duo », sur The Phoenix,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  5. (en) Brolin Winning, « Allhiphop Reviews: Out the Gate », sur AllHipHop,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  6. (en) John Teufel, « Termanology and DC :: Out the Gate :: Showoff Records », sur RapReviews,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  7. (en) [image] Chairman Mao. Chairman's Choice, XXL, septembre 2006.
  8. (en) [image] Termanology : Watch How It Go Down/Think It Over :: Brick Records, DJ Magazine, septembre 2006.
  9. (en) [image] Cherri Moon. Termanology, URB, avril 2007.
  10. (en) Hip-Hop Single of the Month : Termanology :: Watch How It Go Down (Brick/Traffic), Echoes (UK), septembre 2006.
  11. (en) [image] Termanology: Watch How It Go Down (Brick/Traffic), Hip Hop Connection, septembre 2006.
  12. (en) [image] D. J. Omude. Show & Prove : Termanology:: Lyrics to Go, XXL, septembre 2006.
  13. (en) Chris Faraone, « Termanology »,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  14. (en) « Termanology: Politics As Usual (Album Review) », sur AllHipHop,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  15. (en) « Termanology: Politics As Usual (Album Review) », sur HipHopDX,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  16. (en) « Termanology :: Politics As Usual :: ST Records/Nature Sounds », sur RapReviews (consulté le 30 janvier 2016).
  17. (en) Susan Kim, « Termanology :: Hood Politics IV », sur RapReviews,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  18. (en) Adam Thomas, « Termanology: Hood Politics V (Mixtape) », sur AllHipHop,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  19. (en) Pete Foreman, « Termanology: Hood Politics », sur AllHipHop,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  20. (en) « AllHipHop Year End », sur AllHipHop,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  21. (en) Omar Mazariego, « Review: Termanology: If Heaven Was A Mile Away (A Tribute To J Dilla) », sur XXL,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  22. (en) Chris Faroane, « Due Dilla-gence », sur The Phoenix,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  23. (en) Jonathan Perry, « Termanology Speaks the Language », sur Boston Globe,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  24. Omar Mazariego, « Reviews: DJ Delz & Termanology: Jackin’ For Beats », sur XXL,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  25. (en) « Termanology & Statik Selektah 1982 Album - LatinRapper.com » (consulté le 15 août 2015).
  26. (en) HipHopDX, « Lil Fame & Termanology "Fizzyology" Tracklist & Cover Art », HipHopDX,‎ (consulté le 15 août 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :