Lac Abaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Abaya (homonymie).

Lac Abaya
Image illustrative de l’article Lac Abaya
Le lac Abaya vu d'Arba Minch
Administration
Pays Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Subdivision Région des nations, nationalités et peuples du Sud
Géographie
Coordonnées 6° 20′ 00″ nord, 37° 50′ 00″ est
Superficie 1 250 km2
Longueur 60 km
Largeur 20 km
Altitude 1 400 m
Profondeur
 · Maximale

13 m
Volume 8,2 km3
Hydrographie
Bassin versant 17 300 km2
Alimentation Bilate
Tributaires Bilate et Gidabo River (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Durée de rétention 7,7 annéesVoir et modifier les données sur Wikidata
Îles
Île(s) principale(s) Aruro
Géolocalisation sur la carte : Éthiopie
(Voir situation sur carte : Éthiopie)
Lac Abaya

Le lac Abaya (Ge'ez: ኣባያ Abaya Hayk) est un lac d'Éthiopie, situé dans la Région des nations, nationalités et peuples du Sud.

Il fut appelé lac Margherita par l'explorateur italien Vittorio Bottego, premier Européen à visiter cette région de l'Éthiopie, en hommage à l'épouse du roi d'Italie Humbert Ier, la reine Marguerite de Savoie.

Marguerite de Savoie avec son fils Victor Emmanuel, futur roi d'Italie, en 1876.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le lac Abaya est situé dans la vallée du Grand Rift, à l'est de la montagne Guge. Il est alimenté sur sa rive nord par la rivière Bilate, qui s'écoule le long du flanc sud du mont Gurage. Dans sa partie sud, il jouxte le Parc national de Nech Sar qui le sépare du lac Chamo.

La ville d'Arba Minch se situe sur la rive sud-ouest du lac.

Il comporte plusieurs îles, la principale étant Aruro[1]. Le lac est de couleur rouge en raison d'un taux élevé de sédiments[2]. Le lac Abaya déborde certaines années dans le lac Chamo.

Faune[modifier | modifier le code]

Les espèces de poissons suivantes y ont été observées[3] : Bagrus docmac, Hydrocynus forskahlii, Labeobarbus intermedius, Lates niloticus, Schilbe intermedius, Synodontis schall.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Histoire locale de l'Ethiopie" [PDF]
  2. A. T. Grove; F. A. Street; A. S. Goudie, 1975: « Former Lake Levels and Climatic Change in the Rift Valley of Southern Ethiopia », Geographical Journal, no 141, p. 177-194.
  3. (en) Jacobus Vijverberg, Eshete Dejen, Abebe Getahun et Leopold A. J. Nagelkerke, « The composition of fish communities of nine Ethiopian lakes along a north-south gradient: threats and possible solutions », in Animal Biology, 2012, 21 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :