Oncle et tante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tante)
Aller à : navigation, rechercher

Un oncle[1] est un parent de sexe masculin qui est le frère du père ou de la mère. Une tante est un parent de sexe féminin qui est la sœur du père ou de la mère. Par extension si un oncle ou une tante est en couple, on appelle aussi oncle ou tante leur conjoint.

Autres termes[modifier | modifier le code]

Un grand-oncle est un parent de sexe masculin qui est le frère du grand-père ou de la grand-mère. Une grand-tante est un parent de sexe féminin étant la sœur du grand-père ou de la grand-mère.

On appelle oncle par alliance, le conjoint masculin de la tante (ou de l'oncle) et tante par alliance, la conjointe féminine de l'oncle (ou de la tante).

Régionalisme[modifier | modifier le code]

Dans certaines, régions, en particulier dans le Nord et l'Ouest de la France, les termes d'oncle et tante sont également étendus aux cousins des parents. On parle parfois d'oncle ou tante à la mode de Bretagne pour les cousins germains des parents.

Diminutifs[modifier | modifier le code]

Oncle et tante ont plusieurs diminutifs affectueux, parmi lesquels pour les oncles « tonton » et pour les tantes « tatan », « tatie », « tata », « tantine »...

Au Québec et en Belgique, on trouve également les diminutifs « mononcle »[2] ou « mononc » pour les oncles et « matante »[2] pour les tantes.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Marion Trévisi, Au cœur de la parenté: oncles et tantes dans la France des lumières, Presses de l'université Paris-Sorbonne, , 576 p. (ISBN 9782840505365).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « oncle » (sens A1) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. a et b Vocabulaire québécois du Dictionnaire québécois