Synagogue de Lille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Synagogue de Lille
Image illustrative de l’article Synagogue de Lille
Présentation
Culte Israélite
Rattachement Consistoire de Lille
Fin des travaux 1891
Architecte Théophile-Albert Hannotin
Style dominant Romano-byzantin
Protection  Inscrit MH (1984)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Ville Lille
Coordonnées 50° 37′ 42″ nord, 3° 03′ 55″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Synagogue de Lille

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Synagogue de Lille

Géolocalisation sur la carte : Lille

(Voir situation sur carte : Lille)
Synagogue de Lille

La synagogue de Lille est une synagogue consistoriale de rite ashkénaze, située au 5 de la rue Auguste Angellier à Lille. C'est la première synagogue construite dans le Nord, peu après l'importante immigration des juifs alsaciens ou venus des pays d'Europe centrale dans la seconde moitié du XIXe siècle. Elle a été inscrite à l'inventaire des monuments historiques en 1984[1].

Ce site est desservi par la station de métro République - Beaux-Arts.

Historique[modifier | modifier le code]

Construite par l'architecte lillois Théophile-Albert Hannotin, la synagogue a été inaugurée en 1891. Elle s'inscrit dans un nouveau quartier aménagé au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, le « quartier latin » lillois, constitué de l'église Saint-Michel, l'université et le temple protestant, situé tout à côté.

Utilisée par les Allemands pour stocker leur matériel, la synagogue de Lille est l'une des rares de France à avoir gardé son mobilier d'origine, conçu par Hannotin lui-même, à la suite de la Seconde Guerre mondiale.

Description[modifier | modifier le code]

De style romano-byzantin, la synagogue de Lille présente une nef de 17 mètres de long sur 7,6 mètres de large soutenue par douze piliers de fonte qui représentent les douze tribus juives. Surmonté des tables de la loi, son fronton est encadré par deux pilastres décorés de couples de cigognes, rappel de l'origine de la communauté.

Elle porte en inscription un texte de la Genèse : « Ceci n'est autre que la maison du Seigneur, et c'est ici la porte du ciel » (אֵין זֶה, כִּי אִם-בֵּית אֱלֹהִים, וְזֶה, שַׁעַר הַשָּׁמָיִם).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :