Synagogue de Tours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Synagogue de Tours
Image dans Infobox.
La façade de la synagogue rue Parmentier
Présentation
Type
Architecte
Victor Tondu
Construction
1907
Propriétaire
Association culturelle
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
37 rue ParmentierVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de Tours
voir sur la carte de Tours
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La synagogue de Tours est un lieu de culte juif situé au 37, rue Parmentier. Elle est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La synagogue de Tours fut construite en 1907 par l'architecte Victor Tondu, qui édifie également sur le même modèle la Synagogue de Vincennes [2], pour l'association cultuelle israélite de Tours grâce à un don de Daniel Osiris [3].

Architecture[modifier | modifier le code]

La synagogue se compose de deux bâtiments comme la Grande synagogue de Lyon : le premier, dont la façade donne sur la rue Parmentier, correspond à l'habitation du rabbin et le deuxième, en retrait, correspond à la Synagogue proprement dite, construite à la même époque. Les deux édifices, reliés entre eux, sont attenants à une petite cour[4].

Son style architectural mêle art nouveau et influence orientale. Les vitraux sont l'œuvre de Pierre Lux Fournier en 1949. Sur la façade de la synagogue se trouve une plaque commémorative dédiée aux 34 justes du département d'Indre-et-Loire inaugurée en 2005.

Rabbinat[modifier | modifier le code]

2016 à Aujourd'hui Itzhak Adam TOUATI

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]