Stryï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stryï
(uk) Стрий
Blason de Stryï
Héraldique
Drapeau de Stryï
Drapeau
Budynek Stryjskiej Miejskiej Rady.jpg
Вілла по вул. Франка, 14 у м.Стрий.JPG Villa Stryi.jpg
Stryi Shevchenka 72.jpg Стрый. Новый храм..jpg
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Lviv Oblast.png Oblast de Lviv
Maire Oleh Kanivets
Code postal 82400 — 82419
Indicatif tél. +380 3245
Démographie
Population 60 126 hab. (2013)
Densité 3 547 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ nord, 23° 51′ est
Superficie 1 695 ha = 16,95 km2
Divers
Première mention 1385
Statut Ville depuis 1431
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Lviv
Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Lviv
City locator 14.svg
Stryï
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Stryï
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Stryï
Liens
Site web stryi-rada.gov.ua
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Stryï (en ukrainien : Стрий, en russe : Стрый ; en polonais : Stryj, également connue comme Stryy ou Stryia) est une ville de l'oblast de Lviv, en Ukraine. Sa population s'élevait à 60 126 habitants en 2013.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom provient de celui de la rivière Stryï, un des affluents du Dniestr. De toute évidence, le nom de la rivière est plus ancien que la ville, qui a été fondée beaucoup plus tard.

Stryï est un très ancien nom qui signifie « courant ». Il dérive d'une racine indo-européenne (anglais stream, allemand Strom, etc.).

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est située dans la partie occidentale de l'Ukraine, près des collines des Carpates, sur la rive gauche de la rivière Stryï, à 64 km au sud de Lviv.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue de carte postale du centre-ville de Stryj, 1915
Vue de carte postale du centre-ville de Stryj, 1915
Stryj, 1914
Stryj, 1914

La première mention de la ville remonte à 1385. La première partition de la Pologne, en 1772, l'attribua à l'Empire d'Autriche. Nommée Stryï, elle était le chef-lieu du district éponyme (l'un des 78 Bezirkshauptmannschaften (powiats) en province (Kronland) de Galicie en 1900)[1]. Après l'effondrement de l'Empire d'Autriche-Hongrie, en 1918, elle subit le sort de la Galicie orientale, disputée entre la Pologne et la Russie soviétique. La paix de Riga, signée le , l'attribua à la Deuxième République de Pologne[2].

Le , conformément au pacte germano-soviétique, l'Ukraine occidentale fut envahie par l'Armée rouge, puis annexée par l'Union soviétique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Stryï fut occupée par l'Allemagne nazie du au et rattachée au Gouvernement général. Avant de quitter la ville, fin , les autorités soviétiques exécutèrent les prisonniers politiques détenus à la prison locale. Après leur départ, les Juifs furent enfermés dans un ghetto par les occupants nazis et déportés vers le camp d'extermination de Belzec à partir de . La « liquidation » du ghetto eut lieu le  ; plus d'un millier de Juifs furent entassés dans la synagogue pendant plusieurs jours, sans nourriture et sans eau. Les survivants furent ensuite conduits au cimetière juif et abattus[3]. Après la guerre, la ville redevint soviétique. Depuis 1991, Stryï fait partie de l'Ukraine indépendante.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[4] :

Évolution démographique
1843 1880 1900 1910 1931
8 00012 30023 20030 90030 900
1939 1959 1970 1979 1989
33 60036 18047 98355 09666 522
2001 2010 2011 2012 2013
62 47960 35460 26760 14660 126

Composition ethnique[modifier | modifier le code]

La composition de la population de Stryï a subi une profonde évolution entre 1939 et 1959, en raison de la Seconde Guerre mondiale et de son rattachement à l'Union soviétique.

Évolution de la répartition ethnique de la population
Recensement de 1939 Recensement de 1959
Polonais 34,5 %
Ukrainiens 28,0 % 68,0 %
Russes 30,0 %
Juifs 35,6 %
Allemands 1,6 %

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Efraim Frisch (873-1942) écrivain et journaliste autrichien
  • Henrik Galeen (1881-1949), cinéaste, scénariste et acteur allemand
  • Kornel Makuszyński (1884-1953), auteur pour la jeunesse
  • Józef Koffler (1896–1941), compositeur polonais
  • Kazimierz Nowak (1897–1937), voyageur polonais
  • Sviatoslav Schevchuk, primat de l'Église grecque-catholique ukrainienne
  • Zbigniew Messner (1929-2014), ancien premier ministre polonais
  • Louis Begley (né Ludwik Begleiter en 1933), écrivain américain

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Wilhelm Klein, Die postalischen Abstempelungen auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Vienne, 1967.
  2. André et Jean Sellier, Atlas des peuples d'Europe centrale, Paris, éd. La Découverte, 1991, p. 94.
  3. Omer Bartov, Erased : Vanishing Traces of Jewish Galicia in present-day Ukraine, Princeton, Princeton University Press, 2007, p. 62.
  4. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(uk) « Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2010, 2011 et 2012 », sur database.ukrcensus.gov.ua« Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2011, 2012 et 2013 », sur database.ukrcensus.gov.ua
  5. a et b Всеукраїнський перепис населення Office des statistiques d'Ukraine.

Liens externes[modifier | modifier le code]