Tchervonohrad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tchervonohrad
Червоноград
Blason de Tchervonohrad
Héraldique
Drapeau de Tchervonohrad
Drapeau
Tchervonohrad
Église de l'Esprit-Saint.
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Lviv Oblast.png Oblast de Lviv
Maire Andriy Zalivskyi
Code postal 80100 — 80190
Indicatif tél. +380 3249
Démographie
Population 66 504 hab. (2019)
Densité 3 912 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 23′ nord, 24° 14′ est
Superficie 1 700 ha = 17,0 km2
Divers
Fondation 1692
Statut Ville depuis 1951
Ancien(s) nom(s) Krystynopil (jusqu'en 1956)
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Lviv
Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Lviv
City locator 14.svg
Tchervonohrad
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Tchervonohrad
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Tchervonohrad
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Tchervonohrad (en ukrainien et en russe : Червоноград ; en polonais : Czerwonogród) est une ville de l'oblast de Lviv, en Ukraine. Sa population s'élevait à 66 504 habitants en 2019.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tchervonohrad est située à 65 km au nord de Lviv.

Administration[modifier | modifier le code]

La ville de Tchervonohrad fait partie de la municipalité de Tchervonohrad (en ukrainien : Червоноградська міська рада, Tchernovohrads'ka mis'ka rada), dont font également partie la ville de Sosnivka et la commune urbaine de Hirnyk. La municipalité comptait 82 419 habitants en 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Krystynopil (ou Krystynopol en polonais) fut fondée en 1692 par le magnat polonais et voïvode de Cracovie Feliks Kazimierz Potocki, sur le territoire du village de Novyï Dvir (« Nouveau Jardin »). Après la mort de Potocki, en 1702, son petit-fils Franz Salezy Potocki fit construire un palais et fonda le monastère basilien.

Dans l'entre-deux-guerres, Krystynopil était polonaise. La communauté juive de la ville, dont l'origine remonte au milieu du XVIIIe siècle, comptait 2 200 personnes en 1931.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne nazie occupa la ville et les Juifs de Krystynopil furent déportés au camp d'extermination de Bełżec en 1942.

Le , elle devint soviétique en même temps que Sokal, à la suite d'un accord intergouvernemental entre l'Union soviétique et la Pologne, qui permit un échange de territoires. La raison non officielle de cet « échange » était le gisement de charbon de Sokal. La ville se développa dans les années 1950 grâce à l'exploitation du charbon. En 1956, Krystynopil est rebaptisée Tchervonograd. De nouvelles mines sont ouvertes dans les années 1960 et 1970 ainsi que plusieurs établissements industriels.

Tchervonohrad, ville minière.

Mais dans les années 1990, la population de Tchervonohrad a baissé en raison de la fermeture des mines et de l'émigration d'une partie de la population active.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1] :

Évolution démographique
1890 1939 1959 1970 1979 1989 2001 2011
3 5651 80012 24144 00854 92172 04770 56868 308
2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
68 24668 00067 99367 86367 49267 22366 88666 504

Transports[modifier | modifier le code]

Tchervonohrad se trouve à 88 km de Lviv par le chemin de fer et à 70 km par la route.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Katarzyna Kossakowska (1716 ou 1722 - 1803), femme politique et épistolière polonaise, est morte à Krystynopol.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]