Stoline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stoline
Столін
Blason de Stoline
Héraldique
Centre de Stoline : la poste.
Centre de Stoline : la poste.
Administration
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Subdivision Voblast de Brest
Raïon Stoline
Code postal BY 225501
Indicatif téléphonique +375 1655
Démographie
Population 13 269 hab. (2017)
Géographie
Coordonnées 51° 53′ 00″ nord, 26° 51′ 00″ est
Divers
Première mention 1555
Statut Ville
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte administrative de Biélorussie
City locator 14.svg
Stoline

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte topographique de Biélorussie
City locator 14.svg
Stoline
Sources
Liste des villes de Biélorussie

Sur les autres projets Wikimedia :

Stoline (en biélorusse : Столін ; en russe : Столин ; en polonais : Stolin) est une ville de la voblast de Brest, en Biélorussie, et le centre administratif du raïon de Stoline. Sa population s'élevait à 13 269 habitants en 2017[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Stoline est située à une douzaine de kilomètres de la frontière ukrainienne, à 59 km au sud-est de Pinsk, à 215 km à l'est de Brest et à 230 km au sud-sud-ouest de Minsk[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des découvertes archéologiques récentes suggèrent que le site actuellement occupé par Stoline a été habité dès le XIIe siècle. La première mention écrite de Stoline remonte à 1555. Stoline s'est développée au cœur de la région de Polésie, au bord de la rivière Horyn, au carrefour de deux routes importantes, l'une se dirigeant vers Pinsk, au nord, l'autre vers Davyd-Haradok et Touraw, à l'est. Située à 15 km de la frontière ukrainienne, Stoline est devenue une ville-frontière.

Du XVIe au XVIIIe siècle, Stoline fait partie du grand-duché de Lituanie. Au cours de la guerre russo-polonaise, la ville est incendiée en 1655 par les Cosaques d'Ivan Zolotarenko (ru)[3]. Les troupes lituaniennes venues les libérer subissent une lourde défaite lors de la bataille qui a lieu aux abords de la ville[4]. En 1793, après la deuxième partition de la Pologne, Stoline est annexée à l'Empire russe. En vertu du traité de paix de Riga de 1921, la ville fait partie de la Deuxième République de Pologne.

En 1939, peu après la signature du Pacte germano-soviétique et l'invasion de la Pologne orientale par l'Armée rouge, Stoline fut annexée par l'Union soviétique et rattachée à la république socialiste soviétique de Biélorussie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville fut occupée par l'Allemagne nazie du au . En mai 1942, le Ghetto de Stoline fut mis en place, où quelque 7 000 Juifs durent s'entasser dans des conditions précaires. Outre les Juifs de Stoline, il y avait également de nombreux Juifs de Davyd-Haradok. Le , ils furent assassinés à proximité de l'aérodrome de la ville par un escadron de cavalerie allemande, des policiers locaux et des SS du Sicherheitsdienst (SD)[5].

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[6] :

Évolution démographique
1897* 1921* 1939* 1959* 1970* 1979* 1989*
3 300 4 763 8 000 5 793 7 068 8 718 10 486
1999* 2012 2013 2014 2015 2016 2017
12 000 12 353 12 439 12 412 12 756 12 951 13 269

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Stoline abrite un musée d'histoire régionale[7]. Ouvert en 1955, il dispose d'une surface d'exposition de plus de 200 m2 regroupant plus de 11 000 pièces sur le thème de l'archéologie, de l'histoire, de l'ethnographie et de la nature.

Les autres lieux d'intérêt de la ville sont : un pressoir vinicole, un bâtiment historique de la fin du xixe siècle, une yechiva, un cimetière juif, un parc, une synagogue de 1792 (la seule synagogue du xviiie siècle préservée en Biélorussie) ainsi que l'église de l'Ascension (1938).

Galerie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

La ville est jumelée à :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Estimation officielle de la population au 1er janvier 2017, sur pop-stat.mashke.org.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. (be) Вялікае Княства Літоўскае : Encyclopédie en trois tomes, t. 2, Minsk, Беларуская Энцыклапедыя,‎ , p. 636
  4. (be) Энцыклапедыя гісторыі Беларусі, t. 6, Minsk, БелЭн,‎ , p. 425
  5. (en) Execution of Jews in Stolin.
  6. City Population [1]
  7. (ru) « Учреждение культуры «Столинский районный краеведческий музей» », sur stolin.museum.by (consulté le 28 avril 2016)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]