Jabinka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Żabinka.

Jabinka
Жабiнка
Blason de Jabinka
Héraldique
Drapeau de Jabinka
Drapeau
Jabinka
Gare ferroviaire de Jabinka
Administration
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Subdivision Voblast de Brest
Raïon Jabinka
Code postal BY 225101 — 225102, 225110
Indicatif téléphonique +375 1641
Démographie
Population 13 299 hab. (2017)
Géographie
Coordonnées 52° 12′ 02″ nord, 24° 01′ 24″ est
Altitude 170 m
Divers
Première mention 1816
Statut Ville depuis 1871
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte administrative de Biélorussie
City locator 14.svg
Jabinka

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte topographique de Biélorussie
City locator 14.svg
Jabinka
Sources
Liste des villes de Biélorussie

Sur les autres projets Wikimedia :

Jabinka (en biélorusse : Жабiнка ; en łacinka : Žabinka ; en russe : Жабинка ; en polonais : Żabinka) est une ville de la voblast de Brest, en Biélorussie, et le centre administratif du raïon de Jabinka. Sa population s'élevait à 13 299 habitants en 2017[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Jabinka est située au nord de la rivière Moukhavets, à 24 km au nord-est de Brest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jabinka est mentionnée pour la première fois en 1816 dans des documents officiels, mais la date officielle de la fondation de la ville est 1871. En 1882, une gare ferroviaire y est construite sur la ligne de chemin de fer qui reliait Varsovie, Minsk et Moscou, ce qui donne une impulsion décisive au développement de la localité. En deux décennies, le village de Jabinka se transforme en une véritable ville.

La ville s'est étendue le long de la route qui, partant de la gare se dirige vers le sud en direction de l'autoroute BrestMoscou, qui est devenue l'axe de circulation transcontinental E30.

Lors de la Première Guerre mondiale, Jabinka est occupée de 1915 à 1918 par l'armée allemande, puis, de 1919 à 1920, par les Polonais. Les bolcheviks y prennent le pouvoir de juillet à août 1920. Ensuite, en 1921, à la suite du traité de Riga, Jabinka est rattachée à la Pologne. En 1939, avec le pacte Ribbentrop-Molotov, la ville devient soviétique.

Stèle sur le lieu d'exécution des Juifs de la ville.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Jabinka est occupée par l'Allemagne nazie du au [2]. Au début de l'occupation, les troupes allemandes détruisent au tank la synagogue de Jabinka et commencent à exécuter des Juifs. Les 1500 représentants de la communauté juive ayant survécu à ces premières exécutions sont rassemblés dans un ghetto. Ils sont tous massacrés en 1942 par un Einsatzgruppe lors d'une exécution de masse[3]. En tout, 1764 personnes sont exécutées par l'occupant. Une stèle commémorative leur est aujourd'hui dédiée[4].

En 1970, la ville reçoit officiellement le statut de ville.

En 2014, Jabinka devient une ville satellite de Brest[5].

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population [6] :

Évolution démographique
1959 1970 1979 1989 1999
4 7046 8608 77510 85212 700
2009 2014 2015 2016 2017
13 08413 24813 35313 35713 299

Économie[modifier | modifier le code]

La principale entreprise de la ville est la raffinerie de sucre de la société OAO Jabinski sakharny zavod (en russe : ОАО Жабинковский сахарный завод) ; fondée en 1963, c'est l'une des quatre raffineries de sucre de Biélorussie, avec une capacité de production de 900 tonnes par jour[7].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Église de l'Intercession de la Mère de Dieu (1885)
  • Église catholique Saint-Joseph[8] (1998)
  • Église protestante (après 1990)
  • Fosse commune des soldats soviétiques et des partisans ayant péri lors de la Seconde Guerre mondiale, où brûle une flamme éternelle.
  • Buste de Lénine, remis en place en 2007
  • Église orthodoxe Saint-Cyrille de Tourov (en construction)[9]
  • Mémorial aux victimes du ghetto juif, tuées par les nazis (1941-1942)

Église de l'Intercession de la Mère de Dieu[modifier | modifier le code]

Construite en bois en 1885[10], elle mélange les styles néo-russe et classique[11].

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Estimation officielle de la population au 1er janvier 2017, sur pop-stat.mashke.org.
  2. (ru) « Périodes d'occupation de la Biélorussie ville par ville (Периоды оккупации населенных пунктов Беларуси) », sur archives.gov.by (consulté le 9 mai 2016)
  3. (en) « Żabinka », sur www.sztetl.org.pl (consulté le 6 mai 2016)
  4. (en) « L'Holocauste à Jabinka », sur jhrgbelarus.org (consulté le 9 mai 2016)
  5. (ru) « О некоторых вопросах развития городов-спутников », sur www.pravo.by (consulté le 6 mai 2016)
  6. (ru) Recensements de 1959, 1970 et 1979 sur www.webgeo.ru — Résultats préliminaires du recensement du 14 octobre 2010 [1]
  7. Site de l'entreprise [2]
  8. (be) « Жабінка — парафія Святога Юзафа », sur catholic.by (consulté le 7 mai 2016)
  9. (ru) « Строящийся храм в честь свт. Кирилла Туровского », sur pokrov-church.by (consulté le 7 mai 2016)
  10. (ru) « Храм - Свято-Покровский приход города Жабинка », sur pokrov-church.by (consulté le 9 mai 2016)
  11. (be) « Пакроўская царква Жабінка », sur www.hram.by (consulté le 6 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]