Stanislas Breton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stanislas Breton
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès

Bry-sur-Marne, Val-de-Marne [(France)
Nationalité
Principaux intérêts
Théologie, métaphysique

Stanislas Breton, en Gironde - [1], était un philosophe et théologien français. Docteur ès lettres, docteur en théologie, prêtre de la Congrégation des Passionistes, il fut professeur aux Instituts catholiques de Paris et de Lyon. Depuis 1970, il était maître de conférences à l'École normale supérieure. Il compta parmi les proches de Louis Althusser, Michel de Certeau, Paul Ricœur ou encore Barbara Cassin.

Représentant majeur de la philosophie chrétienne en France, son œuvre comprend un versant théologique centré sur les mystères de la Passion et de la Croix et un versant philosophique centré sur les contraintes logiques et conceptuelles qui déterminent les conditions et les limites des systèmes métaphysiques. Cet intérêt pour les systèmes métaphysiques l'a amené à écrire plusieurs articles sur la métaphysique du philosophe allemand Nicolai Hartmann. Dans la filiation du néoplatonisme, il a également réfléchi avec une particulière acuité sur des notions telles que le principe ou le rien, origines de toute pensée[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Stanislas Breton est né le à Gradignan[3] en Gironde et mort le à Bry-sur-Marne[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • L' esse in et l'esse ad dans la métaphysique de la relation, Rome, 1951.
  • La Passion du Christ et les philosophies, Teramo, Eco, 1954.
  • Conscience et intentionnalité, Paris-Lyon, Vitte (Problèmes et doctrines), 1954.
  • Approches phénoménologiques de l'idée d'être, Paris-Lyon, Vitte (Problèmes et doctrines), 1959.
  • Situation de la philosophie contemporaine, Paris-Lyon, Vitte (Centre d'études de Carthage), 1959.
  • Essence et existence, Paris, PUF, 1962.
  • Le problème de l'être spirituel dans la philosophie de Nicolas Hartmann, Paris-Lyon, Vitte, 1962.
  • Mystique de la Passion. Étude de la doctrine spirituelle de saint Paul de la Croix, Paris, Desclée, 1962.
  • Saint Thomas d'Aquin, Paris, Seghers, 1965.
  • Philosophie et mathématique chez Proclus, Paris, Beauchesne (Bibliothèque des archives de philosophie), 1969.
  • La Recherche en philosophie et en théologie, 1970
  • Du principe. Essai sur l'organisation du pensable, Paris, Aubier, 1971.
  • Foi et raison logique, Paris, Le Seuil, 1971.
  • Être, monde, imaginaire, Paris, Le Seuil, 1976.
  • Théorie des idéologies, Paris, Desclée (Théorème), 1976.
  • Spinoza. Théologie et politique, Paris, Desclée (Théorème), 1977.
  • Marxisme et critique, Paris, Desclée (Théorème), 1978.
  • Écriture et Révélation, 1979, (ISBN 2204013048)
  • Vers une théologie de la Croix, Clamart, 1980.
  • Le Verbe et la Croix, Paris, Desclée, 1981.
  • Unicité et Monothéisme, 1981, (ISBN 220401642X)
  • Deux mystiques de l'excès : J.-J. Surin et Maître Eckhart 1985, (ISBN 2204024074)
  • Rien ou quelque chose, roman de métaphysique, Flammarion, 1987, (ISBN 2082115313)
  • Poétique du sensible, 1988, (ISBN 2204029114)
  • Saint Paul, Presses universitaires de France, 1988, (ISBN 2130419186)
  • Philosophie buissonnière, éd. Jérôme Millon, 1989, (ISBN 2905614307), texte partiellement en ligne [1]
  • Philosopher par passion et par raison : Stanislas Breton, sous la direction de Luce Giard, éd. Jérôme Millon, 1990, (ISBN 2905614382), texte partiellement en ligne [2]
  • Libres commentaires, 1990, (ISBN 2204040843)
  • La Pensée du rien, Kok Pharos, 1992, (ISBN 9024232171), texte partiellement en ligne [3]
  • De Rome à Paris. Itinéraire philosophique, éd. Desclée de Brouwer, 1992.
  • Matière et dispersion, éd. Jérôme Millon, 1993, (ISBN 2905614927), texte partiellement en ligne [4]
  • Vers l'originel, éd. L'Harmattan, 1995, (ISBN 2738437834), texte partiellement en ligne [5]
  • L'autre et l'ailleurs, éd. Descartes & Cie, 1995, (ISBN 2910301265)
  • Philosophie et mystique, existence et surexistence, éd. Jérôme Millon, 1996, (ISBN 2841370429), texte partiellement en ligne [6]
  • L'avenir du christianisme, Desclée de Brouwer, 1999, (ISBN 2220045811)
  • Philosopher sur la côte sauvage, éd. L'Harmattan, 2000, (ISBN 2738498663)
  • Causalité et projet, Presses universitaires de France, 2000
  • Individu et technologie, avec Bernard Baudry, éd. L'Harmattan, 2005, (ISBN 2747591662), texte partiellement en ligne [7]
  • Le Vivant miroir de l'univers, logique d'un travail de philosophie, 2006, (ISBN 2204081337)

Articles[modifier | modifier le code]

  • Stanislas Breton, "La théorie de la modalité dans l'ontologie de Nicolai Hartmann (première partie)", Rassegna di Scienze Filosofiche, vol. 2/3, 1948, p. 20–49.
  • Stanislas Breton, "La théorie de la modalité dans l'ontologie de Nicolai Hartmann (deuxième partie)", Rassegna di Scienze Filosofiche, vol. 4, 1948, p. 30–60.
  • Stanislas Breton, "Le problème de la liberté dans l'Éthique de Nikolai Hartmann", Revue Thomiste, vol. 49, 1949, p. 310–335.
  • Stanislas Breton, "Religion et philosophie chez Nikolai Hartmann", Doctor Communis, 1951, vol. 4, p. 119–122.
  • Stanislas Breton, "Le problème de l'être spirituel", Giornale di Metafisica, 1954, p. 397–438.
  • Stanislas Breton, "Crise de la raison et philosophie contemporaine", in La crise de la raison dans la pensée contemporaine, Paris, Desclée (Recherches de philosophie, 5), 1960.
  • Stanislas Breton, "Monde et nature", in Idée de monde et philosophie de la nature, Paris, Desclée de Brouwer (Recherches de philosophie, 7), 1966.
  • Stanislas Breton, "L'autrement du monde. Entretien avec Stanislas Breton", in : Le Pardon. Briser la dette et l'oubli, Olivier Abel (dir.), Paris, Editions Autrement, 1991, p.109-128.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF11893958)
  2. Stanislas Breton résume les thèmes majeurs de sa pensée dans Examen particulier, pp. 7-18 de Philosopher par passion et par raison (v. biblio.)
  3. "Présentation du R. P. Stanislas Breton", Jean Ladrière, Revue Philosophique de Louvain, 1990, vol. 88, n° 78, p. 302-306.
  4. Le Monde, 11 avril 2005.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]