Stéphane Vial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Stéphane Vial
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Site web

Stéphane Vial (né le à Bourgoin-Jallieu) est un philosophe et un chercheur en design français émigré au Canada, spécialisé dans la philosophie de la révolution numérique, la théorie du design et le design pour l'innovation sociale. Ses recherches permettent de mieux comprendre l'impact du numérique sur la perception et contribuent à mieux définir le design comme discipline universitaire de langue française. Ses travaux récents portent sur le design et l'innovation numérique pour la santé mentale. Il a également exercé comme designer web[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en philosophie de l'Université Paris-Descartes, diplômé en psychologie clinique de l'Université Paris Diderot, habilité à diriger des recherches (H.D.R.) en design de l'Université de Nîmes, Stéphane Vial est Professeur à l'École de design de l'Université du Québec à Montréal[2], où il est titulaire de la Chaire de recherche stratégique en design pour la cybersanté mentale[3] et directeur de la rédaction de la revue Sciences du Design publiée aux Presses universitaires de France[4]. Précédemment, il était maître de conférences en design à l'Université de Nîmes[5] et, avant cela, professeur de philosophie en arts appliqués à l'École Boulle (Paris) et psychologue clinicien à l'Hôpital Tenon (Paris)[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lektum : Services informatiques », sur prestataires.journaldunet.com
  2. « Stéphane Vial, École de design de l'UQAM », sur École de design (consulté le ).
  3. « Stéphane Vial, Titulaire de la Chaire Diament UQAM », sur Chaire Diament (consulté le ).
  4. « Sciences du Design, Puf »
  5. Frédéric Joignot, « L'amitié à l'épreuve de Facebook », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. Pascale Senk, «Nos états d'âme n'ont rien à voir avec la philosophie», sur lefigaro.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]