Square Charles-Victor-Langlois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Square Charles-Victor-Langlois
Image illustrative de l’article Square Charles-Victor-Langlois
Vue depuis la rue des Blancs-Manteaux
Géographie
Pays France
Commune Paris
Quartier 4e arrondissement
Gestion
Lien Internet sur paris.fr
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 31,4″ nord, 2° 21′ 28,8″ est

Géolocalisation sur la carte : 4e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 4e arrondissement de Paris)
Square Charles-Victor-Langlois

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Square Charles-Victor-Langlois

Le square Charles-Victor-Langlois est un square de Paris, situé dans 4e arrondissement, le long de la rue des Blancs-Manteaux.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le square Charles-Victor-Langlois porte le nom de Charles-Victor Langlois (1863-1929), directeur des Archives nationales (1913-1928), qui est connu pour avoir sauvé l’hôtel de Rohan.

Dans le parler vernaculaire, on parle du « jardin des Blancs-Manteaux ».

Cet espace vert est aisément reconnaissable sous le nom de « square des Grands-Édredons » sous la plume du romancier Jacques Roubaud[1].

Situation et environnement[modifier | modifier le code]

L’adresse officielle du square est le 6, rue des Blancs-Manteaux[2], 75004 Paris.

Ce square appartient administrativement au quartier Saint-Gervais du 4e arrondissement de Paris. Il appartient aussi au quartier historique du Marais.

Ce square est limité par un mur de l’église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux et bordé par la rue des Blancs-Manteaux ; on peut aussi y accéder à partir de la rue des Francs-Bourgeois, via la rue de l’Abbé-Migne ; une autre limite est constituée par la barrière le séparant du passage en équerre servant aux résidents du 51, rue des Francs-Bourgeois pour accéder aux entrées A, B, C, et D de leur immeuble.

Description[modifier | modifier le code]

Créé en 1961, le square s'étend sur 1 140 m2. Il offre une aire de jeux pour les enfants, une table de tennis de table, et un bac à sable.

Le square est planté de bouleaux verruqueux, d'aubépines, d'arbres de soie (Albizia julibrissin, dit "acacia de Constantinople") et de pommiers du Japon (Malus x floribunda).

On peut y observer les restes d'une fontaine dite « des Guillemites » (1719), le long du mur de l’église; à l'origine, cette fontaine jouxtait l'église Saint-Barthélémy[3].

Façade de la fontaine dite « des Guillemites » (1719)

Le square se trouve à l'emplacement des bâtiments de l'ancien couvent des Blancs-Manteaux détruits en 1929[4]. C'est à cette date que la fontaine a été remontée contre la première travée de l’église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux.

Il englobe aussi la partie nord de la rue des Guillemites (entre la rue des Blancs-Manteaux et la rue des Francs-Bourgeois) dont les maisons avaient été atteintes lors du bombardement du 24 août 1944. Le peintre et décorateur Octave Denis Victor Guillonnet était né le 22 septembre 1872 au no 14 de la rue des Guillemites dont l'emplacement peut être situé aujourd'hui devant les fondations d'une tour de l'Enceinte de Philippe Auguste, découverte en 1899 et qui a été englobée dans le square lors de sa création[5]. Une partie de la section déclassée de cette rue des Guillemites a recouvré en 1955 son statut de voie publique sous le nom de voie A/4 avant de prendre le nom de rue de l’Abbé-Migne en 1978.

En 2012, d'importants travaux de terrassement ont été menés, et le mobilier urbain a été remis à neuf.

Accès[modifier | modifier le code]

Le square est accessible directement par la rue des Blancs-Manteaux, ainsi que par la rue des Francs-Bourgeois via la rue de l’Abbé-Migne.

Ce site est desservi par les stations de métro Rambuteau et Saint-Paul.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Roubaud, la Belle Hortense, Ramsay, Paris, 1985 : voir le « plan des lieux » reproduit au chapitre 7 (« Le Narrateur »). Réédition Seuil, collection Points, 1996 (ISBN 978-2-02-024546-3) : plan en page 71.
  2. http://equipement.paris.fr/square-charles-victor-langlois-30 : Page consultée le 21 novembre 2015.
  3. Marie-Hélène Levadé (photogr. Hughes Marcouyeau), Les Fontaines de Paris : L'eau pour le plaisir, Paris et Bruxelles, Éditions Chapitre Douze, , 592 p. (ISBN 978-2-915345-05-6), p. 109.
  4. Alfred Fierro, Dictionnaire du Paris disparu, Parigramme, , 335 p. (ISBN 2-84096-099-0), p. 61.
  5. Jacques Hillairet et Pascal Payen-Appenzeller supplément au Dictionnaire historique des rues de Paris, tome 1 p. 786, Éditions de Minuit, 1985 (ISBN 2-7073-1052-2).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]