Square Henri-Galli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Square Henri-Galli
Image illustrative de l’article Square Henri-Galli
Vue générale du square Henri-Galli.
Géographie
Pays France
Commune Paris
Arrondissement 4e
Quartier Arsenal
Notre-Dame
Superficie 2 000 m2
Histoire
Création 1925
Caractéristiques
Lieux d'intérêts Une base d'une des tours de la Bastille
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 05″ nord, 2° 21′ 42″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Square Henri-Galli
Géolocalisation sur la carte : 4e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 4e arrondissement de Paris)
Square Henri-Galli
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Square Henri-Galli

Le square Henri-Galli est un square de Paris, situé au 9, boulevard Henri-IV dans le 4e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

De forme triangulaire, il est encadré par le boulevard Henri-IV, le quai Henri-IV et le quai des Célestins. Il borde la Seine, d'où il fait face à l'île Saint-Louis.

Le square Henri-Galli est desservi à proximité par la ligne de métro (M)(7) à la station Sully - Morland ainsi que par les lignes de bus RATP (BUS) RATP 67 86 87.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Il doit son nom à Henri Galli (1853-1922), journaliste et homme politique parisien de la Troisième République.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1925, le square s'étend sur 2 000 m2.

Vestiges de la tour de la Liberté de la Bastille.

Dans le coin formé par le boulevard et le quai Henri-IV se trouvent des vestiges de l'une des huit tours de la prison de la Bastille. Il s'agit en fait de la base de la tour de la Liberté, originellement retrouvée en 1899 lors de la construction de la ligne 1 du métro parisien au niveau du 1, rue Saint-Antoine, et qui a été démontée et reconstituée à cet endroit[1].

En 1883 est installé square de l'Alma (8e arrondissement) une statue d'Ernest-Eugène Chrétien, Guerrier reforgeant son épée. En 1925, elle est transférée dans le square Galli, puis elle est fondue entre 1942 et 1944 sous l'Occupation[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guy le Hallé, Histoire des fortifications de Paris et leur extension en Île-de-France, Éditions Horvath, , 293 p. (ISBN 2-7171-0925-0).
  2. « La place de la Reine Astrid - le square de l'Alma », paris1900.lartnouveau.com, consulté le 26 avril 2020.
  3. « Guerrier reforgeant son épée – Paris, 4e arr. », e-monumen.net, 2011.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :