Sophie Elizéon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sophie Elizéon
2017-11-18 11-58-47 commemo-belfort, cropped, Sophie Elizeon.jpg
Sophie Elizéon en 2017.
Fonctions
Déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT
depuis
Préfète de l'Aude
-
Thierry Bonnier (d)
Préfète du Territoire de Belfort
-
Hugues Besancenot (d)
David Philot (d)
Préfète déléguée pour l'égalité des chances (d)
Préfet du Nord (d)
-
Déléguée interministérielle pour l'égalité des chances des Français d'outre-mer
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Jeune chambre internationale (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Sophie Elizéon, née le à Paris, est une haute fonctionnaire et préfète française. Elle est déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Sophie Elizéon naît à Paris[1]. Ses parents sont postiers, son père est originaire de La Réunion, et sa mère de Corrèze. Sa famille vit à Plaisir, dans les Yvelines, puis s'installe à La Réunion, lorsqu'elle a 14 ans[2]. Titulaire d'un diplôme de l'école supérieure de commerce de Pau et d'un master de sociologie de l'université Lumière-Lyon-II[3], Sophie Elizéon est chef de projet, chargée du contrat de ville puis conseillère principale à l'Agence nationale pour l'emploi (ANPE) à Saint-Denis de La Réunion jusqu'en 2004. Ensuite, elle est chargée de mission à la mairie de Gap comme cheffe de projet Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi, puis à l'association interconsulaire de la Haute-Vienne à Limoges[4] jusqu'en 2007.

Entre 2007 et 2012, elle est déléguée régionale des droits des femmes et à l'égalité des chances entre les femmes et les hommes à la préfecture de La Réunion[5]. Elle s'engage dans les campagnes d’information sur la prévention de violences conjugales et la protection des victimes, femmes mais aussi enfants, de ces violences. Elle mise pour La Réunion sur la solution des familles d’accueil, et elle fait réaliser une « cartographie à l’attention des victimes de violences conjugales », une première pour La Réunion et au niveau national. Elle y rencontre le préfet Michel Lalande qui lui « m[et] le pied à l'étrier[6] ».

Par un décret du [7], Sophie Elizéon est nommée déléguée interministérielle pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer[8],[9]. Elle se fait remarquer en 2014 par sa réplique à un article controversé sur la discrimination positive dans le Dictionnaire historique et critique du racisme[10]. Elle lance le slogan « Les ultramarins ont de l’audace » pour les activités de la délégation interministérielle visant à améliorer l'égalité pour les originaires d'outre-mer ressortissants dans la France métropolitaine[11], elle fait organiser un sondage sous ce nom par OpinionWay[12] et lance une série de projets autour de ce thème[13], qui sera poursuivie par son successeur Jean-Marc Mormeck[14].

Par un décret du [15], Sophie Elizéon est nommée préfète déléguée pour l'égalité des chances auprès du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais[16]. Elle s'occupe activement des réfugiés mineurs qui ont campé pendant l'hiver 2015-2016 au parc des Olieux à Lille et pour lesquels elle réalise l'ouverture d'un centre de répit temporaire et collectif (CRTC) à Cassel[17]. Elle a mis en œuvre dans la région le Pacte de la deuxième chance pour l'intégration de jeunes défavorisés et stimulé la formation d'un grand nombre de conseils citoyens[18].

Sophie Elizéon est nommée préfète du Territoire de Belfort[19], lors du conseil des ministres du .

Elle est nommée préfète de l'Aude lors du conseil des ministres du [20].

Elle est nommée déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans en Conseil des ministres le [21],[22],[23].

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Préfecture du Nord.
  2. Virginie Bloch-Lainé, « Sophie Elizéon, fraternelle », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. « Mme Sophie ELIZEON - Préfète - Biographie mise à jour le 10 octobre 2019 - LesBiographies.com », sur www.lesbiographies.com (consulté le ).
  4. Cette association regroupe la Chambre de métiers et de l'artisanat, la Chambre d'agriculture et la Chambre de commerce et d'industrie de Limoges et de la Haute-Vienne.
  5. Santésocial.fr.
  6. Virginie Bloch-Lainé, « Fraternelle (portrait) », Libération,‎ .
  7. « Décret du 4 octobre 2012 portant nomination de la déléguée interministérielle pour l'égalité des chances des Français d'outre-mer - Mme ELIZEON (Sophie) - Légifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Premier bilan pour Sophie Elizéon, déléguée interministérielle à l'égalité des chances », sur Zinfos 974, l'actualité de l'île de La Réunion (consulté le ).
  9. « Sophie Elizéon n'est plus déléguée interministérielle pour l'égalité des chances des Français d'Outre-mer », sur Outre-mer la 1ère (consulté le ).
  10. « "Dictionnaire historique et critique du racisme" : Sophie Elizéon monte au créneau », sur Outre-mer la 1ère (consulté le ).
  11. fxg, « Sondage et tableau de bord des Ultramarins de l'Hexagone », sur le blog fxgpariscaraibe (consulté le ).
  12. « L'audace ultramarine en hexagone : Comment s'exprime-t-elle ? Comment s'incarne-t-elle ? », Rapport d'information no 862 (2012-2013) de M. Serge Larcher, fait au nom de la Délégation sénatoriale à l'outre-mer, déposé le .
  13. « Les ultramarins ont de l'audace – Appel à projets 2016 », 97LAND , .
  14. « L’ex-boxeur Jean-Marc Mormeck nommé délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’outre-mer », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. « Décret du 30 septembre 2015 portant nomination de la préfète déléguée pour l'égalité des chances auprès du préfet de la région Nord - Pas-de-Calais, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, préfet du Nord - Mme ELIZEON (Sophie) - Légifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le ).
  16. « Nord : Sophie Elizéon, préfète déléguée pour l’égalité des chances, ou la force de la lucidité », sur La Voix du Nord (consulté le ).
  17. « L’ancien CADA réquisitionné pour accueillir des migrants de Lille », sur La Voix du Nord, (consulté le ).
  18. « Sophie Elizeon : portrait d’une préfète déléguée presque parfaite », sur La Voix du Nord, (consulté le ).
  19. Wassinia Zirar, « Un premier poste de préfète de département pour Sophie Elizeon », acteurspublics.com, (consulté le ).
  20. « Carcassonne. Sophie Elizéon, nouvelle préfète de l'Aude », La Dépêche, (consulté le ).
  21. « Compte rendu du Conseil des ministres du 17 février 2021 », sur Gouvernement.fr (consulté le ).
  22. « La Réunionnaise Sophie Elizéon nommée déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT », sur Outre-mer la 1ère (consulté le ).
  23. « Qui est Sophie Élizéon, la nouvelle patronne de la Dilcrah ? », sur TÊTU, (consulté le ).
  24. Décret du 13 juillet 2019 portant promotion et nomination.
  25. Décret du .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Virginie Bloch-Lainé, « Sophie Elizéon, fraternelle », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).