Sidney Lanier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sidney Lanier
Sidney Lanier.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Green Mount Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Johns-Hopkins
Oglethorpe University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Université Johns-Hopkins, Oglethorpe University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Instrument
Orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Archives conservées par
Louis Round Wilson Library (en) (413-z)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Baby Charley (d), May, the Maiden (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Sidney Lanier, né le à Macon en Géorgie et décédé le à Lynn en Caroline du Nord, était un poète et musicien américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Robert Sampson Lanier et Mary Jane Anderson, il a des ancêtres anglais et français. Il apprend dans son enfance à jouer du piano, de la flûte, de la guitare, du violon et de l'orgue. Il fait ses études à l'université Oglethorpe.

Il participe aux combats de la guerre de Sécession dans le camp des confédérés. Après la guerre, il s'installe en Alabama où il écrit son premier roman, Tiger Lilies (1867).

Il est organiste et chef de chœur à Montgomery en Alabama, puis devient premier flûtiste du Peabody Symphony Orchestra de Baltimore en 1873. Il écrit plusieurs articles sur la musique réunis dans Music and Poetry : Essays upon Some Aspects and Interprétations of the Two Arts (1898). Il compose aussi des mélodies et des pièces pour flûte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]