Siège de Novogeorgievsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siège de Novogeorgievsk
Prisonniers de guerre russes, Novogeorgievsk, 1915.
Prisonniers de guerre russes, Novogeorgievsk, 1915.
Informations générales
Date 10 août-
Lieu Novogeorgievsk, Empire russe (aujourd'hui Modlin, Pologne)
Issue Victoire allemande
Belligérants
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Commandants
Hans von Beseler Nikolaï Bobyr
Forces en présence
80 000 hommes 90 000 hommes
Pertes
inconnues 90 000 hommes
Première Guerre mondiale
Batailles
Front d'Europe de l’Est

Stallupönen (08-1914) · Gumbinnen (08-1914) · Tannenberg (08-1914) · Île d'Odensholm (08-1914) · Lemberg (08-1914) · Krasnik (08-1914) · Komarów (08-1914) · Lacs de Mazurie (I) (09-1914) · Przemyśl (09-1914) · Vistule (09-1914) · Łódź (11-1914) · Limanowa (12-1914) · Bolimov (01-1915) · Bataille de Zwinin (02-1915) · Lacs de Mazurie (II) (02-1915) · Gorlice-Tarnów (05-1915) · Novogeorgievsk (08-1915) · Varsovie (08-1915) · Sventiany (09-1915) · Lac Narotch (03-1916) · Offensive Broussilov (06-1916) · Turtucaia/Tutrakan (09-1916) · Offensive Flămânda (09-1916) · Offensive Kerenski (07-1917) · Opération Albion (09-10-1917) · Marasesti (08-1917) · Traité de Brest-Litovsk (03-1918) · Bakhmatch (03-1918)


Front italien


Front d'Europe de l’Ouest


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique

Le siège de Novogeorgievsk est une bataille livrée sur le front de l'Est de la Première Guerre mondiale, du 10 au . Suite au déclenchement de l'offensive de Gorlice-Tarnów, les forces allemandes et leurs alliés austro-hongrois percent les défenses russes et s'approchent de Varsovie.

La bataille[modifier | modifier le code]

Plan de la forteresse russe, 1915 (en polonais).

Les Russes décident de défendre la forteresse avec une garnison de 90 000 hommes, évacuée de Varsovie le 5 août. L'armée allemande dirigée par le général Hans von Beseler s'approche de Novogeorgievsk avec 80 000 hommes, appuyée par 18 obusiers de 300 mm et 400 mm qui avaient été utilisés pour capturer Anvers en 1914.

Le 17 juillet un détachement allemand surprend le général russe Korotkevitch-Notchevnoï, ingénieur en chef de la forteresse, alors que celui-ci effectue une mission de reconnaissance. Le général est tué lors de l’embuscade et les soldats découvrent dans ses documents les plans secrets de la forteresse, donnant un avantage stratégique à l’Allemagne.

Novogeorgievsk est encerclée le 10 août. Les Allemands pilonnent la forteresse quelques jours plus tard en se concentrant sur la partie nord-est des défenses, située au nord de la Vistule. Après de lourds bombardements, les Allemands attaquent trois forts avec 22 bataillons d'infanterie et en capturent deux.

Les Russes sont contraint de se replier plus au nord de la Vistule. En raison de l'absence de renforcements, les Russes se rendent à l'aube du 20 août, laissant à l'ennemi 1 600 canons.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Les pertes russes sont estimées à 90 000 hommes, dont 30 généraux. Varsovie sera attaquée par les Allemands à partir du 17 août.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]