Shedu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Shedu (Šēdu ; idéogramme ALAD) est un esprit protecteur de la Mésopotamie antique, d'essence divine, similaire au Lamassu et souvent associé à ce dernier ou cette dernière.

Ce terme désigne une sorte d'ange gardien protégeant une personne, peut-être une représentation de sa force vitale (selon A. L. Oppenheim), ou bien un esprit protecteur défendant un temple, un palais, une ville. Son aspect est généralement non précisé dans les textes, et devait sans doute varier selon les époques et les lieux ; il s'agit peut-être d'une des figures de forme humaine qui sont souvent associées à des personnes en posture de dévotion dans les sceaux-cylindres.

En Assyrie, dans les inscriptions royales, le terme Shedu, comme Lamassu, désigne les taureaux ou lions androcéphales ailés placés aux portes des palais royaux et temples afin de servir de protection magique contre les forces maléfiques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Leo Oppenheim, La Mésopotamie : Portrait d'une civilisation, Paris, , p. 207-212
  • (en) « šēdu A », dans A. Leo Oppenheim et al., The Assyrian Dictionary Volume 17, Š Part II, Chicago, , p. 256-259
  • (en) Jeremy Black et Anthony Green, Gods, Demons and Symbols of Ancient Mesopotamia, Londres, , p. 115 et 148

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :