Sciron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Ciron et Siron.
Sciron vaincu par Thésée, coupe attique à figures rouges d'Euphronios, 500--490, musée du Louvre (G 104)

Dans la mythologie grecque, Sciron (en grec ancien Σκίρων / Skírôn), fils de Poséidon, de Pélops ou de Pylas selon d’autres auteurs[Qui ?], est roi de Mégare. épouse de Chariclo, la fille de Cychrée (roi de Salamine) et en aura une fille, Endéis.

Mythologie[modifier | modifier le code]

Installé en un endroit appelé « Roches scironiennes » où passait la route longeant la côte. Il contraignait les voyageurs à lui laver les pieds puis il les précipitait dans la mer[1]. Thésée, sur le chemin d'Athènes, le tua. Pour le récompenser d'avoir tué ce fils sanguinaire, Poséidon promit à Thésée d'exaucer l'un de ses vœux. Convaincu d'une liaison entre son fils Hippolyte et son épouse Pḧèdre, Thésée souhaite la mort de son fils

Interprétations[modifier | modifier le code]

Dans les Mémorables, Xénophon représente Sciron, qu’il confond avec la violence faite aux étrangers, dont il fait un modèle[2]. Dans les Mémorables, Xénophon représente Sciron, qu’il confond avec la violence faite aux étrangers, dont il fait un modèle[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hamilton 1967, p. 181
  2. Xénophon, Mémorables, II, 38, 5.
  3. Platon, Lois, III, 38, 5.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :