Scille maritime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Drimia maritima

Drimia maritima
Description de cette image, également commentée ci-après
Scille maritime.
Classification selon Tropicos
Règne Plantae
Classe Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae
Super-ordre Lilianae
Ordre Asparagales
Famille Asparagaceae
Genre Drimia

Espèce

Drimia maritima
(L.) Stearn, 1978

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Drimia maritima, la Scille maritime ou scille officinale (du grec ancien σκίλλα) est une espèce de plante à bulbe de la famille des Liliaceae selon la classification de Cronquist, ou des Asparagaceae selon la classification APG IV. Ses autres noms communs sont : Squille, urginée maritime, urginée fausse-scille, charpentaire, oignon marin, oignon de mer.

On ne la trouve que sur les bords de la mer Méditerranée, où on voit en dehors de sa saison affleurer au ras du sol ses énormes bulbes, qui peuvent avoir jusqu'à 20 cm de diamètre. C'est en automne qu'apparaissent les feuilles, larges, lancéolées, entières et dressées. C'est en août-octobre que se montrent les fleurs sous la forme d'un épi serré de fleurs blanches d'un mètre de haut et davantage. Elles sont très serrées et disposées en spirale. La corolle est blanche, veinée de vert davantage à l'extérieur (elle ressemble un peu aux eremurus et aux asphodèles). On trouve en Corse une espèce très voisine, à fleurs mauves et à feuilles élégamment ondulées, qui a les mêmes propriétés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours des Thargélies, fêtes qui, dans l'Athènes antique et dans les cités ioniennes, se célébraient en mai en l'honneur d'Apollon, dieu purificateur par excellence, deux pharmakoï parés l'un d'un collier de figues blanches, l'autre d'un collier de figues noires, étaient escortés à travers la ville ; on les frappait à coups de branches de figuier et de tiges de scille, et on les expulsait hors de la cité pour écarter avec eux les souillures dont on les supposait chargés[1]. Elle fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les domaines royaux par Charlemagne dans le capitulaire De Villis (fin du VIIIe siècle ou début du IXe).

Utilisations[modifier | modifier le code]

Systématique[modifier | modifier le code]

Le nom scientifique complet (avec auteur) de ce taxon est Drimia maritima (L.) Stearn[7].

Ce taxon porte en français les noms vernaculaires ou normalisés suivants : Scille maritime[7],[8],[9], oignon marin[9], scille de mer[9], scille officinale[9], urginée fausse-scille[9], urginée maritime[9], urgine scille[9].

Drimia maritima a pour synonymes[7] :

  • Charybdis anthericoides (Poir.) Véla & Bélair
  • Charybdis maritima (L.) Speta
  • Ornithogalum anthericoides (Poir.) Link
  • Ornithogalum anthericoides (Poir.) Link ex Steud.
  • Ornithogalum maritimum (L.) Lam.
  • Ornithogalum squilla Ker Gawl.
  • Scilla anthericoides Poir.
  • Scilla lanceolata Viv.
  • Scilla maritima L.
  • Scilla rubra Garsault
  • Scilla rubra oppr
  • Scilla serotina Schousb.
  • Squilla anthericoides (Poir.) Jord. & Fourr.
  • Squilla insularis Jord. & Fourr.
  • Squilla littoralis Jord. & Fourr.
  • Squilla maritima (L.) Steinh.
  • Squilla sphaeroidea Jord. & Fourr.
  • Stellaris scilla Moench
  • Urginea anthericoides (Poir.) Steinh.
  • Urginea anthericoides var. secundiflora Maire

Images[modifier | modifier le code]

Liste des variétés et sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Tropicos (17 mai 2021)[10] :

  • sous-espèce Drimia maritima subsp. maura (Maire) Förther & Podlech
  • variété Drimia maritima var. hesperia (Webb & Berthel.) O.Erikss., A. Hansen & Sunding

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références biologiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]