Sakae Ōsugi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sakae Osugi
Sakae.jpg
Sakae Osugi
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 38 ans)
TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
大杉栄Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Sakae Ōsugi , (大杉 栄, Ōsugi Sakae, - ) est un militant anarchiste japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Marugame, dans la préfecture de Kagawa. En 1902, il étudie la littérature à Tokyo et s'intéresse au christianisme et au socialisme.

Sakae Ōsugi a traduit plusieurs auteurs anarchistes occidentaux en japonais et participé au développement de l'espéranto. Il fait plusieurs séjours en prison notamment à la suite de l'« Incident du drapeau rouge» de 1908. En 1923, il est sommairement exécuté, avec sa compagne Noe Itō et son neveu de six ans, par la police militaire japonaise lors de l'« incident d'Amakasu», qui suit le tremblement de terre du Kantō[1].

Postérité[modifier | modifier le code]

En 1970, Kijû Yoshida réalise Eros + Massacre. Ce premier volet d'une trilogie historique est consacré à l’évocation de la vie de Sakae Ōsugi et de ses relations tumultueuses avec les femmes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Evelyne Lesigne-Audoly, postface du livre Le Bateau-usine de Takiji Kobayashi, Éditions Yago, Paris, 2009 (ISBN 978-2-916209-64-7).