Sławomir Nowak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nowak.
image illustrant une personnalité image illustrant polonais image illustrant un homme politique
Cet article est une ébauche concernant une personnalité polonaise et un homme politique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sławomir Nowak
Sławomir Nowak, en 2011.
Sławomir Nowak, en 2011.
Fonctions
Ministre polonais des Transports, des Travaux publics et de l'Économie maritime
Président du Conseil Donald Tusk
Gouvernement Tusk II
Prédécesseur Cezary Grabarczyk
Successeur Elżbieta Bieńkowska
Député à la Diète
Élection
Législature VIIe
Groupe politique PO
Successeur Jan Kulas
Élection
Réélection
21 octobre 2007
Législature IVe, Ve et VIe
Groupe politique PO
Prédécesseur Janusz Lewandowski
Successeur Jerzy Borowczak
Biographie
Nom de naissance Sławomir Ryszard Nowak
Date de naissance (41 ans)
Lieu de naissance Gdańsk (Pologne)
Nationalité Polonaise
Parti politique PO (2001-14)
Diplômé de Université de Gdańsk

Sławomir Ryszard Nowak, né le à Gdańsk, est un homme politique polonais proche de la Plate-forme civique (PO). Il est ministre des Transports entre et .

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Il travaille comme publicitaire entre 1994 et 2002. En 2000, il est diplômé en relations internationales à l'université de Gdańsk, puis en gestion à l'université maritime de Gdynia.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Il adhère en 1993 au Congrès libéral-démocrate (KLD) de Donald Tusk, puis rejoint un an plus tard l'Union pour la liberté (UW). En 1998, il devient président des Jeunes démocrates, organisation de jeunesse de l'UW. Il intègre la Plate-forme civique (PO) en 2001. Cette même année, il postule aux élections législatives du 23 septembre dans la circonscription de Gdańsk, sur la liste que mène le président de la PO Maciej Płażyński.

Il n'obtient que 2 130 votes préférentiels, soit le quatrième score de sa liste, qui ne remporte que trois députés. Le , à 29 ans, Sławomir Nowak entre à la Diète après que Janusz Lewandowski a été élu député européen le . Il est réélu lors des élections législatives du 25 septembre 2005 avec 9 061 suffrages de préférence, réalisant de nouveau le quatrième résultat de sa liste, conduite par Donald Tusk.

Dans la perspective des élections législatives anticipées du 21 octobre 2007, la PO le désigne tête de liste dans la circonscription de Gdańsk, dans la mesure où Tusk se présente dans Varsovie-I. Le jour de l'élection, il totalise 65 993 voix préférentielles. Il établit le meilleur score de la circonscription, devant Maciej Płażyński qui se présente pour PiS, et le deuxième résultat de la voïvodie de Poméranie après Marek Biernacki.

Le , Sławomir Nowak est nommé secrétaire d'État à la chancellerie du président du Conseil des ministres (KPRM) et chef du cabinet politique du président du Conseil, à la suite de la formation du premier gouvernement de coalition de Tusk. Il annonce vouloir quitter ce poste le , afin de prendre les fonctions de vice-président du groupe parlementaire de la Plate-forme civique. Il est désigné à ce poste le et quitte la chancellerie cinq jours plus tard. Le , il est élu président de la fédération PO de Poméranie.

Chef de l'équipe de campagne de Bronisław Komorowski pour l'élection présidentielle anticipée des 20 juin et 4 juillet 2010, il n'est pas reconduit comme vice-président du groupe PO le . Le , Sławomir Nowak devient secrétaire d'État à la chancellerie du président de la République, chargé des Relations avec le gouvernement et le Parlement. Il démissionne alors de la Diète.

Il est toutefois investi de nouveau tête de liste dans la circonscription de Gdańsk pour les élections législatives du 9 octobre 2011. Il y engrange 65 629 votes préférentiels, réalisant une fois encore le meilleur score de sa circonscription et le deuxième de la voïvodie. Il renonce à ses fonctions auprès du chef de l'État le .

Le , Sławomir Nowak est désigné à 36 ans ministre des Transports, des Travaux publics et de l'Économie maritime. Il démissionne le , après que le procureur général a demandé la levée de son immunité parlementaire pour des soupçons de déclaration de patrimoine mensongère. Il est relevé de ses fonctions par le chef de l'État le et son ministère est fusionné avec celui du Développement régional.

Il quitte la Plate-forme civique le , et se voit condamné le en première instance pour faux en écriture. Il annonce alors qu'il démissionne de la Diète, avec effet au . Une partie des chefs d'accusation est abandonnée en appel, du fait d'un accord amiable.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]