Tomasz Siemoniak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Pologne
Cet article est une ébauche concernant la Pologne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Tomasz Siemoniak
Tomasz Siemoniak en 2015.
Tomasz Siemoniak en 2015.
Fonctions
Député à la Diète de Pologne
En fonction depuis le
(8 mois et 11 jours)
Élection
Législature VIIIe
Groupe politique PO
Vice-président du Conseil des ministres polonais

(1 an 1 mois et 25 jours)
Président du Conseil Ewa Kopacz
Gouvernement Kopacz
Prédécesseur Elżbieta Bieńkowska
Ministre de la Défense nationale

(4 ans 3 mois et 8 jours)
Président du Conseil Donald Tusk
Ewa Kopacz
Gouvernement Tusk I et II
Kopacz
Prédécesseur Bogdan Klich
Successeur Antoni Macierewicz
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Wałbrzych (Pologne)
Parti politique PO
Diplômé de SGPiS
Profession Journaliste

Tomasz Siemoniak, né le à Wałbrzych, est un homme d'État polonais membre de la Plate-forme civique (PO). Il est ministre de la Défense nationale entre et , et vice-président du Conseil des ministres de à .

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Il est diplômé de la faculté de commerce extérieur de l'École centrale de planification et de statistiques (SGPiS). Il est le directeur de la première chaîne de TVP entre 1994 et 1996.

Ascension politique et professionnelle[modifier | modifier le code]

Membre initialement du Congrès libéral-démocrate (KLD), il devient adhérent de l'Union pour la liberté (UW) en 1994. Aux élections locales de 1998, il est élu au conseil de Varsovie-Centre. Parallèlement, il dirige le bureau de la presse et de l'information du ministère de la Défense de 1998 à 2000. Il est par ailleurs désigné adjoint au maire de Varsovie en , une charge qu'il détient jusqu'en . En 2001, il intègre la Plate-forme civique (PO).

Il exerce ensuite les fonctions de vice-président du conseil de surveillance de l'Agence polonaise de presse (PAP) jusqu'en 2002. Cette année-là, il rejoint le conseil d'administration de Polskie Radio, où il siège quatre ans. Il est choisi en 2007 comme vice-président de la voïvodie de Mazovie par Adam Struzik.

De l'administration au gouvernement[modifier | modifier le code]

Il devient secrétaire d'État du ministère de l'Intérieur et de l'Administration le , dix jours après l'entrée en fonction du nouveau cabinet.

Le , Tomasz Siemoniak est nommé ministre de la Défense nationale dans le premier gouvernement de coalition du libéral Donald Tusk. Il est reconduit dans ses fonctions le , dans le gouvernement Tusk II. Le , il prend en outre le titre de vice-président du Conseil des ministres dans le gouvernement de coalition de la libérale Ewa Kopacz.

Membre du Parlement[modifier | modifier le code]

Pour les élections législatives du 25 octobre 2015, il postule dans la circonscription de Wałbrzych. Il remporte un mandat à la Diète et totalise alors 30 786 votes préférentiels, ce qui en fait le candidat le mieux élu de la circonscription. Du fait d'un changement de majorité, il quitte son ministère le suivant.

Il décide ensuite de se présenter à la présidence de la PO et se retrouve en concurrence avec l'ancien ministre des Affaires étrangères Grzegorz Schetyna. Le , lors d'une conférence de presse conjointe, il annonce se retirer de la course, cinq jours avant la fin du vote. Il explique que « la démocratie [en Pologne] est dans une situation critique » et que cela appelle à une « unité exceptionnelle » du parti. La procédure électorale poursuit cependant son cours, jusqu'à la proclamation officielle des résultats le [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]