Andrzej Czuma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrzej Czuma
Andrzej Czuma, en 2008.
Andrzej Czuma, en 2008.
Fonctions
Ministre polonais de la Justice

(8 mois et 20 jours)
Président du Conseil Donald Tusk
Gouvernement Tusk I
Prédécesseur Zbigniew Ćwiąkalski
Successeur Krzysztof Kwiatkowski
Député à la Diète

(4 ans 10 mois et 27 jours)
Élection
Réélection
Législature Ve et VIe
Groupe politique PO
Prédécesseur Hanna Gronkiewicz-Waltz
Biographie
Nom de naissance Andrzej Bobola Czuma
Date de naissance (77 ans)
Lieu de naissance Lublin (Pologne)
Nationalité Polonaise
Parti politique PO
Diplômé de Université de Varsovie

Andrzej Bobola Czuma, né le à Lublin, est un homme d'État polonais membre de la Plate-forme civique (PO). Il est ministre de la Justice entre et .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et premiers engagements[modifier | modifier le code]

Diplômé de la faculté de droit de l'université de Varsovie en 1963, il participe deux ans plus tard à la fondation de l'organisation indépendante anti-communiste Mouvement (en polonais : Ruch).

En , il est condamné à sept ans de prison et emprisonné par le régime communiste pour « tentative de renversement du système socialiste ». Une fois sa détention achevée, il fait partie des créateurs du Mouvement pour la défense des droits de l'homme et du citoyen (ROPCiO), dont il devient le porte-parole et le rédacteur du journal Opinia.

Un opposant farouche en exil[modifier | modifier le code]

Le , il organise la célébration du Jour de l'Indépendance sur la tombe du soldat inconnu, à Varsovie. En conséquence, il est interpellé puis condamné à trois mois d'emprisonnement en . À peine sorti, il intègre le syndicat libre Solidarność, pour lequel il travaille en Silésie, et prend le poste de rédacteur en chef du journal Wiadomości Katowickich.

Pour ses activités, il est détenu entre le et le dans un camp d'internement mis en place par le régime autoritaire du général Wojciech Jaruzelski. Il finit par s'exiler et rejoint donc Chicago en 1986. Initialement peintre en bâtiment, il devient journaliste en 1988.

Retour en Pologne[modifier | modifier le code]

En 1997, il participe au groupe qui initie la construction du monument commémorant le massacre de Katyń. Membre du parti libéral pro-européen Plate-forme civique (PO), il est candidat aux élections législatives du 25 septembre 2005 dans la circonscription de Varsovie-I.

Il engrange 2 858 votes préférentiels, ce qui est insuffisant pour obtenir l'un des huit sièges remportés par la PO. Le , la députée Hanna Gronkiewicz-Waltz démissionne de la Diète pour occuper la charge de maire de Varsovie. Premier non-élu, Czuma intègre la chambre basse et prête serment le .

Ministre de la Justice[modifier | modifier le code]

Lors des élections législatives anticipées du 21 octobre 2007, il est réélu avec un total de 4 344 suffrages de préférence. Il est porté le à la présidence de la commission d'enquête parlementaire sur la corruption dans les forces de sécurité, les services secrets et le bureau central anti-corruption.

Le , Andrzej Czuma est nommé ministre de la Justice dans le premier gouvernement de coalition du libéral Donald Tusk. Il est contraint de démissionner le , à la suite d'un scandale de trafic d'influences concernant la légalisation des jeux de hasard.

Il achève son mandat parlementaire mais ne se représente pas aux élections de 2011. Entre 2012 et 2013, il est conseiller du ministre de la Justice Jarosław Gowin.

Références[modifier | modifier le code]

  • Piotr Byszewski, Działania Służby Bezpieczeństwa wobec organizacji Ruch, Warszawa, Institut de Mémoire Nationale,‎ ISBN 978-83-60464-86-1
  • Grzegorz Waligóra, ROPCiO, Warszawa, Institut de Mémoire Nationale,‎ ISBN 83-60464-10-3
  • Grzegorz Waligóra, Dokumenty uczestników ROPCiO 1977-1981, Kraków, Księgarnia Akademicka,‎ ISBN 83-7188-902-X

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]