Rue des Dames (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue des Dames.

17e arrt
Rue des Dames
Image illustrative de l’article Rue des Dames (Paris)
Rue des Dames vue depuis la rue de Lévis.
Situation
Arrondissement 17e
Quartier Batignolles
Début 25, avenue de Clichy
Fin 12, rue de Lévis
Morphologie
Longueur 880 m
Largeur 15 m
Historique
Création XVIIe siècle
Dénomination
Ancien nom Chemin des Dames
Géocodification
Ville de Paris 2517
DGI 2523

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue des Dames
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue des Dames est une voie située dans le quartier des Batignolles du 17e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue des Dames est desservie par les lignes (M)(2)(3)(13) aux stations Villiers, Rome, et Place de Clichy, ainsi qu'à proximité par les lignes de bus RATP 53 54 66 74 81 94.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette rue porte ce nom car elle conduisait à l'abbaye des Dames de Montmartre.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue est déjà existante au XVIIe siècle sous la forme d'un chemin conduisant de la plaine Monceau à l'abbaye des Dames-de-Montmartre dont elle tient son nom[1]. Après la Révolution française, elle fait partie de la voirie de la commune de Clichy, puis de celle des Batignolles, après la création de cette commune en 1830. Cette dernière est intégrée à Paris par la loi du 16 juin 1859 et la rue est officiellement intégrée à la voirie parisienne en 1863[2].

À la suite d'un accident ferroviaire survenu dans le tunnel des Batignolles en 1921, ce dernier est détruit entre 1923 et 1926. Les immeubles entre les nos 68 et 74, ainsi que le no 79, sont démolis et un pont est bâti pour franchir la tranchée ferroviaire[3],[4].

Le 21 mars 1915, une bombe lâchée d'un zeppelin tomba dans cette rue[5].

Bâtiments remarquables, et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit, p. 407-408.
  2. Adolphe Alphand (dir.), Adrien Deville et Émile Hochereau, Ville de Paris : recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques, Paris, Imprimerie nouvelle (association ouvrière), (lire en ligne), « Classement de rues dans la zone annexée à Paris », p. 340.
  3. Le Génie civil. Revue générale des industries françaises et étrangères, 4 décembre 1926, 46e année, t. 89, no 23 p. 493–499 [lire en ligne].
  4. Plan parcellaire municipal de Paris (fin XIXe), 67e quartier « Batignolles », 113e feuille, cote PP/11830/E.
  5. Lire en ligne aux dernières pages « Terreur sur la ville », www.hydroretro.net.
  6. André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre, Éditions A. Roussard, Roissy-en-Brie, 1999, 640 p. (ISBN 9782951360105), p. 125 et 193.
  7. Notice no PA00086733, base Mérimée, ministère français de la Culture.