Rosette Poletti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rosette Poletti
Image dans Infobox.
Rosette Poletti en 2011.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Infirmière et écrivaine.

Rosette Poletti, née en 1938 à Payerne, est une infirmière en soins généraux et en psychiatrie suisse. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages d'orientation pratique sur le développement personnel, le deuil, l'acceptation de ce qui est et la sérénité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rosette Poletti naît en 1938 à Payerne, dans le canton de Vaud. Elle est l'aînée d'une famille de trois enfants et grandit dans la localité de Vers-chez-Perrin, rattachée à la commune de Payerne[1],[2]. Ses parents sont protestants pratiquants[2],[3] et humanistes. Son père est de sensibilité de gauche, sa mère de droite[4]. Son arrière grand-père paternel est italien[5].

Jeune fille au pair à Londres, elle découvre la prière active et la musique orthodoxe[5]. Grande voyageuse, elle passe dix ans aux États-Unis et séjourne en Inde[6].

Elle habite à Yverdon[7], en colocation avec une famille réfugiée tibétaine depuis 2014[3].

Formation et parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Après s'être d'abord destinée à une carrière d'institutrice et avoir échoué aux examens oraux de l'École normale en 1954, elle se lance des études d'infirmière à Genève qu'elle achève en 1961[1]. Elle obtient une « Licence (Master) en Sciences de l’éducation » à l'Université de Genève, puis un diplôme de théologie de la même université. Elle s'occupe alors de patients en fin de vie en milieu hospitalier. En 1963, elle part travailler comme infirmière missionnaire dans les bidonvilles de Marseille, puis en Algérie[1],[4]. Après avoir contracté la fièvre typhoïde, elle rentre en Suisse[4].

En 1965, elle part aux États-Unis. Elle y reste sept ans[1] et y obtient, tout en travaillant à temps partiel comme infirmière, un master en sciences infirmières, puis un doctorat en sciences de l'éducation à l'université Columbia de New York et enseigne à l'Université Pace de New York où elle effectue des travaux en recherche clinique infirmière, notamment au sujet du deuil, de l'autonomie individuelle et de l'accompagnement de fin de vie. Durant son séjour aux États-Unis, elle collabore avec Elisabeth Kübler-Ross[1].

De retour en Suisse, elle prend la tête de l'École du Bon secours à Genève pour une durée de huit ans[4], puis devient directrice à l’École Supérieure d'Enseignement Infirmier de la Croix-Rouge à Lausanne en 1984, puis codirectrice en 1988[1]. Par la suite, elle exerce la psychothérapie, anime la rubrique du courrier des lecteurs du journal le Matin, est responsable d'un centre de formation à l'accompagnement des personnes en difficulté et travaille comme experte auprès de l'Organisation mondiale de la santé.

Elle participe à des sessions à l'Institut de recherche et de formation à l’accompagnement des personnes en fin de vie et des personnes en deuil à Yverdon[8].

Elle tient une chronique dans Le Matin Dimanche depuis 1987[9].

Principales thématiques[modifier | modifier le code]

Elle préconise le lâcher-prise, selon elle c'est s'ouvrir au présent plutôt que craindre ou programmer l'avenir[10].

En 1998, elle fonde l'association Vivre son deuil Suisse, qui organise des conférences, séminaires et des cafés-deuil[6],[11].

En 2017, elle fait partie du comité de l'initiative populaire fédérale « Pour des soins infirmiers forts »[12].

Publications[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire, les ouvrages sont tous coécrits avec Barbara Dobbs

  • Lâcher prise : dire oui à la vie, Genève/Saint-Julien-en-Genevois, Éditions Jouvence, , 95 p. (ISBN 2-88353-151-X)
  • L'estime de soi : un bien essentiel, Bernex-Genève/Saint-Julien-en-Genevois, Éditions Jouvence, , 94 p. (ISBN 2-88353-150-1)
  • La résilience, Genève-Bernex/Saint-Julien-en-Genevoix, Éditions Jouvence, coll. « Pratique », , 94 p. (ISBN 2-88353-251-6)
  • Donner du sens à sa vie, Genève-Bernex/Saint-Julien-en-Genevois, Éditions Jouvence, coll. « Pratique », , 95 p. (ISBN 2-88353-252-4)
  • Vivre le deuil en famille, Saint-Maurice (Suisse)/Paris, Éditions Saint-Augustin, coll. « L'aire De Famille », , 139 p. (ISBN 2-88011-204-4, lire en ligne)
  • Vivre son deuil et Croître, Genève-Bernex/Saint-Julien-en-Genevois, Éditions Jouvence, , 148 p. (ISBN 2-88353-322-9)
  • La voie du coquelicot (écrit seul), Genève-Bernex/Saint-Julien-en-Genevois, Éditions Jouvence, , 45 p. (ISBN 2-88353-355-5)
  • Des pensées pour grandir, Genève-Bernex/Saint-Julien-en-Genevois, Éditions Jouvence, coll. « Maxi Pratique », , 92 p. (ISBN 2-88353-396-2)
  • La compassion pour seul bagage, Genève-Bernex/Saint-Julien-en-Genevoix, Éditions Jouvence, coll. « Pratiques », , 94 p. (ISBN 2-88353-365-2)
  • Ressources, un jour une pensée, Genève-Bernex/Saint-Julien-en-Genevois, Éditions Jouvence, , 223 p. (ISBN 2-88353-505-1)
  • Plénitudes : Merveilleuses pensées pour chaque jour, Éditions Jouvence, , 383 p. (ISBN 2-88353-618-X)
  • Accepter ce qui est, Genève/Saint-Julien-en-Genevois, Éditions Jouvence, , 95 p. (ISBN 978-2-88353-492-6 et 2-88353-492-6)
  • L'homme entre terre et ciel, Éditions Jouvence, coll. « Pratiques », , 160 p. (ISBN 978-2-88353-524-4 et 2-88353-524-8)
  • Se désencombrer de l'inutile, Éditions Jouvence, coll. « Pratiques », , 95 p. (ISBN 978-2-88353-530-5 et 2-88353-530-2)
  • Le sens des autres, entretiens avec Geneviève Bridel, Éditions La Bibliothèque des Arts, coll. « Paroles vives », , 147 p. (ISBN 978-2-88453-159-7)
  • Chemins de sagesse pour les temps difficiles, Éditions La Source Vive, 2015
  • 40 jours pour retrouver la paix et la sérénité après un deuil ou une rupture, avec aromathérapie, L'Auberson, Éditions ASSA, (ISBN 978-2-88922-505-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f David Moginier, « La psychologue se voit plus en colibri qu’en gourou », 24 heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le )
  2. a et b La Télé Vaud-Fribourg, « Rendez-vous avec Rosette Poletti, psychothérapeute | Portrait », (consulté le )
  3. a et b « Dans les Yeux de Rosette Poletti », sur rts.ch, (consulté le )
  4. a b c et d « Rosette Poletti Thérapeute - Prendre soin de l'humain », sur Association Plans Fixes (consulté le )
  5. a et b « Rosette Poletti, la femme sage en quête de cohérence », sur rts.ch, (consulté le )
  6. a et b « Rosette Poletti: "l'important est de se mettre en contact avec Dieu, non de le définir" », sur Réformés.ch, (consulté le )
  7. Nicolas Poinsot, « Le conseil de Rosette Poletti: Foutez-vous la paix! », 24 heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le )
  8. L'ensemble de ces informations est tiré de Page d'accueil sur rosette-poletti.ch (Consulté le 6 octobre 2020)
  9. Marie-Christine Petitpierre, « «Moins un deuil a de sens, plus il est douloureux» », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  10. Laurence De Coulon, « Rosette Poletti: "Le lâcher-prise, c’est s’ouvrir à ce qui vient, plutôt que programmer" », Arcinfo,‎ (lire en ligne)
  11. Anna Lietti, « La mort est banale, mais chaque deuil est unique », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  12. Catherine Dubouloz, « Une initiative fédérale pour lutter contre la pénurie de personnel infirmier », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )

Sources[modifier | modifier le code]