Robert Ruffi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruffi.

Robert Ruffi (en graphie classique Robèrt Rufi), né à Marseille en 1542 et mort le , est secrétaire de Charles de Casaulx, premier archiviste de la ville de Marseille, écrivain et poète de langue d'oc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Ruffi est successivement notaire royal, secrétaire de l'évêque de la ville de Marseille puis secrétaire et confident de Charles de Casaulx 1er consul de Marseille. Ce dernier le fait nommer premier archivaire avec un traitement de vingt écus d'or par mois.

Il est également un poète provençal fécond, ami notamment de Bellaud de la Bellaudière. Il décrit en vers la peste de 1580. Il écrit aussi « Contradiccions d'amor », livre qui a retenu l'attention des spécialistes du XVIe siècle provençal et où Robert Ruffi y apparait comme un poète accompli qui rivalise avec les meilleurs sonnetistes occitans, provençaux ou gascons. Il écrit également « Le vray discours de la réduction de la ville de Marseille en l'obéissance du roy »[1]. L'ensemble de ses notes et écrits seront largement utilisés par son petit-fils Antoine de Ruffi pour écrire son histoire de Marseille qui sera très augmentée et publiée par le fils de ce dernier Louis Antoine de Ruffi.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Poésies provençales de Robert Ruffi (XVIe siècle). Marseille, Boy, 1894.
  • Contradiccions d'amor. Biarritz : Atlantica, 2000. Édition de Jean-Yves Casanova, Université de Pau et des Pays de l'Adour.
  • Paul Masson (sous la direction de), Encyclopédie départementale des Bouches-du-Rhône, Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille, 17 volumes parus de 1913 à 1937, tome IV, première partie p. 434.
  • Académie de Marseille, Dictionnaire des marseillais, Edisud, Marseille, 2001, (ISBN 2-7449-0254-3), p. 309.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Masson (sous la direction de), Encyclopédie départementale des Bouches-du-Rhône, Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille, 17 volumes parus de 1913 à 1937, tome III, p. 720

Articles connexes[modifier | modifier le code]