René Sanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
René Sanson
Photographie officielle
Photographie officielle
Fonctions
Député de la 13e circonscription de Paris
Législature 1re et 2e (Ve République)
Prédécesseur circonscription créée
Successeur Pierre Cot
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès (à 94 ans)
Lieu de décès Paris
Parti politique UNRUDR-UDT
Profession avocat

René Sanson, né le à Paris et mort le , est un avocat, docteur en droit, et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Seconde guerre mondiale et Résistance[modifier | modifier le code]

Il fait partie du groupe dit des Avocats, initié par le jeune avocat et militant socialiste André Weil-Curiel. Il est recruté alors qu'il se trouvait à Vichy fin 1940. Il fait preuve de courage en retournant à Paris détruire quelques archives compromettantes, contre l'avis de son ami l'avocat Marcel Héraud qui jugeait le voyage trop dangereux pour un juif[1].

Dès 1940, il organise une filière d'évasion vers Londres par l'Algérie. Résistant de la première heure avec Colette Lucas, qu'il épousera une fois la guerre terminée, dans le Groupe du musée de l'Homme, il est nommé secrétaire général au Travail dans le Gouvernement provisoire de la République française, brièvement, du au .

Il profite de la Libération pour soutenir enfin sa thèse de doctorat en novembre 1944 et devient docteur en droit. Fortement inspirée par son expérience dans la Résistance, la thèse s'intitule: "La rébellion et la résistance aux actes illégaux de l'autorité en fonction du principe de légalité"[2].

En 1945, il participe à la Conférence de San Francisco, qui achève les travaux préparatoires à la constitution de l'Organisation des Nations unies (ONU) et se termine par la signature de la Charte des Nations unies.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il est député UNR de Paris de 1958 à 1967 dans le 13e arrondissement, et rapporteur général du budget de l'Assemblée nationale.

Il est président, de 1945 à 1999, de l'Association des Résistants de 1940.

En mars 1970, il est commissaire général de la délégation française à l'Exposition universelle d'Osaka, au Japon.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le père de Véronique Sanson et le grand-père de Christopher Stills, tous deux auteurs-compositeurs-interprètes, ainsi que de Violaine Sanson-Tricard, qui a dirigé de nombreuses agences de publicité. Son épouse Colette est décédée en 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Robes noires, années sombres » de Liora Israël, Fayard 2005, EAN:9782213622880)
  2. « [WorldCat.org] », sur www.worldcat.org (consulté le 19 mars 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]