Rathenow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rathenow
Rathenow
Blason de Rathenow
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de Brandebourg Brandebourg
Arrondissement
(Landkreis)
Pays de la Havel
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
6
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Ronald Seeger (CDU)
Code postal 14712
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
12 0 63 252
Indicatif téléphonique 03385 ; 033872
Immatriculation HVL
Démographie
Population 24 179 hab. ()
Densité 214 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 36′ 23″ nord, 12° 20′ 19″ est
Altitude 29 m
Superficie 11 310 ha = 113,10 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Brandebourg
Voir sur la carte topographique du Brandebourg
City locator 14.svg
Rathenow
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Rathenow
Liens
Site web www.rathenow.de

Rathenow [ˈʁaːtənoː] est une ville allemande située dans l'ouest du Land de Brandebourg. Elle est le chef-lieu de l'arrondissement du Pays de la Havel. Bordée par la Havel, la municipalité est peuplée d'environ 24 200 habitants (2019).

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se situe à environ 70 kilomètres à l'ouest de Berlin, près de la frontière de l'arrondissement du Pays de la Havel (Havelland) avec le Land de Saxe-Anhalt. La Havel traverse la zone urbaine.

Quartiers[modifier | modifier le code]

En plus du centre-ville, le territoire communal comprend 5 localités :

  • Böhne
  • Göttlin
  • Grütz
  • Semlin
  • Steckelsdorf

Transports[modifier | modifier le code]

La gare de Rathenow est reliée à la LGV Hanovre - Berlin avec des embranchements vers Treuenbrietzen via Brandebourg-sur-la-Havel et Bad Belzig et vers Neustadt (Dosse). Elle est desservie par les trains Regional-Express et Regionalbahn.

La Bundesstraße 102 (Brandebourg–Neustadt) et la Bundesstraße 188 (StendalFriesack) se croisent au sud de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Appartenances historiques

DEU Mark Brandenburg COA.svg Marche de Brandebourg 1157-1806
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse (Province de Brandebourg) 1806–1918
Drapeau de la république de Weimar République de Weimar 1918–1933
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand 1933–1945
Drapeau de l'Allemagne occupée Allemagne occupée 1945–1949
Drapeau de l'Allemagne de l'Est République démocratique allemande 1949–1990
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1990–présent

La région sur la Havel était déjà peuplée aux temps préhistoriques. Le premier noyau de la ville d'aujourd'hui surgit sur le site d'un fort des Slaves (gard) situé près d'un gué sur la rive ouest de la Havel. Après la fondation de la marche de Brandebourg en 1157, le lieu de Ratenowe fut mentionné pour la première fois dans un acte du , délivré par l'évêque de Brandebourg. Une église paroissiale est documentée depuis les années 1220. Rathenow a reçu sa reconnaissance officielle en tant que ville par le margrave Othon IV de Brandebourg en 1295.

Dans les temps modernes, la ville fut ravagée par les décennies de la guerre de Trente Ans. Après l'invasion militaire du Brandebourg par les forces de l'Empire suédois pendant la guerre de Scanie, l'électeur Frédéric Guillaume Ier et son maréchal Georg von Derfflinger y remportaient une victoire sur les envahisseurs le  ; trois jours plus tard, les Suédois furent battus à la bataille de Fehrbellin.

Dans les premières années de l'industrialisation, la ville devint un nouveau centre de nombreuses entreprises optiques et également des briqueteries. Après le guerres napoléoniennes et le congrès de Vienne, Rathenow fut incorporée dans le district de Potsdam au sein de la province de Brandebourg.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Rathenow était le site d'une annexe du camp de concentration d'Oranienbourg-Sachsenhausen où les détenus étaient soumis au travail forcé dans la fabrique d'avions Arado et dans bien d'autres entreprises. En 1941, le prêtre catholique August Froehlich, curé de la paroisse Saint-Georges de Rathenow, écrit deux fois des lettres à la direction des usines optiques Emil Busch AG dans lesquelles il intercède pour les prisonniers polonais qui ont été embauchés dans cette entreprise. Après que la direction de l'usine informe la Gestapo de ces lettres, Froehlich est arrêté puis transporté au camp de concentration de Dachau, où les mauvais traitements causent sa mort.

On prétend qu'après la guerre, en 1946, les restes d'Adolf Hitler, de sa compagne Eva Braun, ainsi que du couple Goebbels avec leurs six enfants, ainsi que du général Hans Krebs, tous suicidés lors de la chute de Berlin, en , ont été transférés par les Soviétiques pour être inhumés clandestinement dans un champ ou une forêt, à un kilomètre à l'est, près du village de Neu Friedrichsdorf. En 1970, les restes des dépouilles auraient été exhumés sur ordre du KGB, pour être brûlés, les cendres ayant été ensuite déversées dans l'Elbe, à quelques kilomètres de là.

Monuments[modifier | modifier le code]

L'église luthérienne Sainte-Marie-Saint-André.
  • L'église protestante Sainte-Marie et Saint-André, à l'origine une basilique. Elle fut reconstruite en style gothique entre 1517 et 1589.
  • L'église catholique Saint-Georges.
  • La tour de Bismarck.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Kommunale Partnerschaften in Europa » Site web de la ville de Rensburg, consulté le 5 novembre 2016.

Sur les autres projets Wikimedia :