Ramuntcho Matta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ramuntcho Matta
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Artiste multimédiaVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Fratrie
Autres informations
Site web

Ramuntcho Matta, né le [1] à Neuilly-sur-Seine, est un artiste pluridisciplinaire français.

Il est le fils du peintre chilien Roberto Matta et le frère de Gordon Matta-Clark, Pablo Echaurren et de Federica Matta[2].

Après un début de carrière artistique dans la musique de style variété pop rock à la fin des années 1970, il s'oriente plus tard sur des sujets de création plus singuliers en utilisant les arts plastiques et la vidéo par delà son travail de compositeur.

Il a travaillé, entre autres, avec Don Cherry, Brion Gysin, John Cage, Chris Marker, Robert Wilson. En tant que compositeur, il a réalisé 34 CD solo et a collaboré à une vingtaine d'autres disques. Il a exposé ses travaux à Paris, New York, Londres, Madrid, Barcelone, Tokyo, Rome....

Biographie[modifier | modifier le code]

Très jeune, il est diagnostiqué autiste par le corps médical. Sa thérapie reposera sur l’apprentissage de la musique et du yoga. À 7 ans, il s’initie à la guitare auprès du Cuarteto Cedrón. En 1974-1975, il intègre successivement la Schola Cantorum pour le piano et le Conservatoire Rachmaninoff pour l'harmonie. À 15 ans, par l’intermédiaire de son directeur d’école Maurice Benhamou, il rencontre Brion Gysin et devient rapidement son disciple. Cette rencontre est décisive : Brion Gysin lui fait découvrir la poésie sonore et le mouvement de la Beat Generation (William Burroughs, Allen Ginsberg…) En 1979, il part étudier à la Third Street School of Music à New York. Il rencontre Laurie Anderson qui lui expose ses concepts architecturaux appliqués à la composition et rencontre John Cage.

En 1981, il rencontre Don Cherry et initie avec lui une collaboration musicale qui donnera naissance à plusieurs albums.

À partir de 1984, il collabore avec une artiste uruguayenne, Elli Medeiros, sa future épouse[Quand ?] ; il élabore avec elle une chanson Toi mon toit, suivie de plusieurs albums trouvant une possibilité de modeler une nouvelle pop française mêlée d’influences afro-cubaines.

En 1989, il monte un studio d'enregistrement au Portugal. De 1991 à 2000, en tant que consultant en arborescence émotionnelle et concepteur sonore, il travaille sur des habillages sonores, des projets de cédéroms éducatifs, des scénographies interactives. Il enseigne une méthodologie du doute et est directeur du Bureau du doute à l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI). Depuis 2000, Ramuntcho Matta développe sa pratique artistique et collabore au sein du label SometimeStudio à la production d’artistes soit oubliés, soit à découvrir.

En 2008, il fonde le Centre des Cultures et des Ressources Lizières, plateforme de réflexion et d’échanges autour des notions de cultures et de ressources, avec pour objectifs de faire sortir l'avant-garde de son isolement et de donner des espaces de liberté à l'expérimentation.

En 2011-2012, il réalise un long métrage, Intimatta[3], consacré à son père l'artiste Roberto Matta, qui reçoit le soutien du Conseil national de la télévision chilienne (CNTV).

En 2014, il entreprend une série de dessins et de poèmes qu'il inscrit dans une pratique quotidienne. Chaque matin, comme une gymnastique, un rituel, une méditation, Ramuntcho Matta réalise un dessin et l'accompagne d'une pensée du jour. Ces dessins sont visibles sur les réseaux sociaux qui sont par là même questionnés.

Ce travail se poursuit jusqu'a ce jour.

Lizières et Ramuntcho Matta deviennent membre actif de la ZeA, zone d'exploration artistique, groupe de recherche mondial qui explore les frontières entre art, design et architecture en 2018.

Ramuntcho Matta intervient en milieu scolaire et psychiatrique, il développe ainsi la méthode Lizieres.

Chris Marker, avec lequel Ramuntcho Matta collabore sur plusieurs projets, définis[Quoi ?] Ramuntcho Matta comme Multimédium[réf. souhaitée].

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

  • 2018: 96, avec Frederic Dutertre, vinyle et CD, (akuphone)
  • 2017: panarea, vinyle (Maat)
  • 2014 : Vinyle Météorismes (Maat)[4]
  • 2010 : La Famille tu (BO de l'installation, édition limitée, Maat)
  • 2008 : Ludicité (BO de l'exposition - Maat)
  • 2008 : The Cat Inside (Maat 023)
  • 2007 : AT TA (Maat 013)
  • 2007 : MA TTA (Maat 012)
  • 2006 : Mes plus grands succès (Maat)
  • 2006 : La leçon de français (avec John Batanne) (Maat)
  • 2005 : Skin (Maat)
  • 2005 : Le Bois de Pin (spectacle de Francois Chat) (Maat)
  • 2004 : La Maison r'Ose (Maat)
  • 2004 : Faire avec (Maat (édition limitée))
  • 2003 : Silk (Maat)
  • 2001 : Angel wing hanger (Maat)
  • 2001 : Rouge (Maat)
  • 2000 : Black Milk (Maat)
  • 1999 : Arborescencia Emotional (Catolica)
  • 1999 : Un monde irréel (One2one)
  • 1999 : Midi Minuit (Seph)
  • 1998 : SoundCards from Chile (ananana)
  • 1997 : World? (Hypnopop)
  • 1997 : Songs? (Hypnopop)
  • 1997 : Jazz? (Hypnopop)
  • 1996 : Des papiers (Distance)
  • 1996 : Alchimie (Printer)
  • 1995 : 1+1=3 (Unprod)
  • 1994 : Viens dormir (Columbia)
  • 1993 : 2 l'amour (Columbia)
  • 1991 : Domino one (Crammed mtm 30)
  • 1987 : 24Hrs (Cryonic)
  • 1986 : Écoute (Madrigal)
  • 1983 : Via (Madrigal)

Collaborations[modifier | modifier le code]

Concerts[modifier | modifier le code]

  • 2018 : Duo Ramuntcho Matta / Pablo Cueco, Souffle continu, record store, Paris
  • 2014 : Pour en finir avec Pourquoi ?, table ronde - concert, avec Pacôme Thiellement, Philippe Ducat et Simon Spang-Hansen, Fondation d'entreprise Ricard, Paris
  • 2013 : Duo Ramuntcho Matta / Pablo Cueco, Angora, Paris[5]
  • 2013 : Interventions dans le cadre du Colloque à Tanger Brion Gysin & les influences croisées avec le Maroc. Concert Hommage à Brion Gysin, Palais Moulay Hafid, Tanger, avec Patti Smith, Jean-Marc Montera, Dar Gnawa, The Master Musicians of Jajouka [6]
  • 2013 : Duo Ramuntcho Matta / Edgar Hemery - Performance The Cat Inside à l'espace Ygrec de l'ENSAPC (Paris) dans le cadre de l'exposition Prerecorded Universe[7]

Expositions personnelles et collectives[modifier | modifier le code]

2020
2019
2018
2017
2016
  • Day for night, Collection Antoine de Galbert, SHED, centre d'art contemporain de Normandie, Notre Dame de Bondeville
  • Continuando Cosi, Galleria Francesco Zanuso, Milan
  • Le regard dévoilé, les 10 ans de VOG, VOG, Fontaine
2015
  • Le noir et blanc en couleurs, une proposition de Philippe Ducat, Lizières, Epaux-Bézu
2014
  • L'Usage du Temps, exposition personnelle de Ramuntcho Matta à la galerie Anne Barrault[8]
  • La vie est un collage, une proposition de Philippe Ducat, exposition collective à la galerie Anne Barrault[9]
2013
  • An open table, Ramuntcho Matta en conversation avec James Attlee à Colony - Londres dans le cadre d'un programme sur Gordon Matta-Clark
  • Change of Signature, une proposition d'Eleonore Pironneau, Testbed1, Londres, exposition collective[10]
  • Réalisation d'une fresque murale sur 9 étages pour l'hôtel Ismael 312 à Santiago du Chili[11]
2012
  • Kick, City Sonic, Bruxelles
  • IntiMatta, Hishhorn museum, Washington
2011
  • La salle d'attente, Galerie Anne Barrault, Paris
  • Bossolasco, Piémont, Italie
  • MA_TTA, Cerro San Cristobal, Santiago du Chili
2010
  • La Famille tu, Parcours Saint-Germain, Maison Arthus-Bertrand, Paris
2008
  • I love surprises, OAIR, Milan
  • The Cat inside, Faculté Polytechnique de Mons - Salle Dolez
  • Ludicité, Galerie Anne Barrault, Paris
2007
  • Monstre-moi, Installation sonore, électro-organique et visuelle, Mons
  • Miamigo Haydee Rovirosa Gallery, Aqua Art Fair, Miami
  • The Cat Inside Maison de l'International, Grenoble
  • La Tache, VOG, Fontaine
  • M comme médiocre, vidéo de la série ABCD'air, Artistes de A à Z, Galerie Gabrielle Maubrie, Paris
  • PressArt, Art & Idea, New York
  • Hacer con, Museo de Bellas Artes, Santiago du Chili
  • Dios Eres en los detailles, AMS Marlborough, Santiago du Chili
2006
  • Transmission SanDiego, États-Unis
  • PressArte A+Bgallery, Milan
  • MusiAccoustica, Pékin
  • Les grandes vacances, Galerie Anne Barrault, Paris
  • Mes plus grands succès , Galerie Anne Barrault, Paris
  • Génialogie* ArtParis, Paris
2005
  • UL, Galerie Magda Danysz, Paris
  • Oui, non, peut être…*, Pékin
  • La main dans la main*, Bad Salzdetfurth
  • Il n'y a rien de plus profond que la peau…*, Musée des Beaux Arts, Valencienne
2004
  • NewMix, Palais de Tokyo, Paris
  • La Maison rose Pink House, Milhaud
  • Faire avec* Galerie Anne Barrault, Paris
  • Déladoale* (texte en français de Serge Grünberg), Immanence, Paris
  • Phare Textile Lille 2004, La Piscine, Roubaux
2003
2002
  • ZerOne ENSBA, Grenoble
  • Rouge, Galerie V, Paris
  • Multitudes* (texte en français et japonais de Hans Ulrich Obrist), Tokyo
2001
  • Blanc, Galerie V. Cueto, Paris
  • Multitudes / Mutation Tirages, Tokyo
1999
  • NeXt2, National Museum, Édimbourg
  • NeXt, Royal Academy of Art, Londres
  • EL Pasaje, Museo Reina Sofia, Madrid
  • Archiama, Museo La pedrera, Barcelone
  • Un monde irréel, Galerie Tadeus Ropac, Paris
  • Midi Minuit*, Sephor'art center, Paris
1998
  • Lisboa 98, Exposition internationale, Pavillon chilien, Lisbonne
1995
  • X-mas, Galerie Eof, Paris
1993
  • Ramuntcho Matta Deer Gallery, New York
  • Brion Gysin
  • Fondation Electra
1988
  • Imagina, Cannes
1987
  • Vidéart Centre Pompidou, Paris
1980
  • Festival Artsimedias Spoleto
1978
  • ioioio, Cité internationale des arts

Radio[modifier | modifier le code]

  • 2020: https://www.franceculture.fr/emissions/lexperience/qui-tu-es
  • 2018 : Ramuntcho Matta : Le corps est cette espèce de temple dont parlent toutes les religions, France Culture
  • 2018 : À la dérive avec Ramuntcho Matta, Radio Nova
  • 2017 : Ramuntcho Matta: De l'art d'essayer d'être soi, toutes affaires cessantes..., culturebox, France Info
  • 2014 : L'atelier du son pour France Culture, Ramuntcho Matta + Philippe Baudouin pour les écrits radiophoniques de Walter Benjamin[12]
  • 2011 : Essai radiophonique pour France Culture Seul, comme un ski dans la neige[13]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 2020: le bout qui manque, Maat éditions
  • 2019: les dessins du jour, Maat éditions
  • 2018 : Les champs du chant, Galerie Écritures
  • 2017 : Nourrir, (ce nourrir), Sometimestudio
  • 2015: Le chemin de faire à Laon, Cadastre8zéeo
  • 2014 : L'usage du temps, Manuella Éditions [14]
  • 2011: Dispersion,Senté d'art.
  • 2011 : Songs without words and music, disegnodiverso
  • 2010 : Fortune Cookies, Attention derrière !, Éditions Yago
  • 2004, DéLaDoALE 20mg, Maat éditions

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. notice BnF no FRBNF14592630
  2. 7, « Ramuntcho Matta: De l’art d’essayer d’être soi, toutes affaires cessantes… », sur L’émission (consulté le 20 septembre 2019)
  3. http://www.sometimestudio.org/2012/01/film-%E2%80%94-intimatta-%E2%80%94-ramuntcho-matta/
  4. http://www.sometimestudio.org/2014/03/vinyle-%E2%80%94-meteorismes-%E2%80%94-ramuntcho-matta/
  5. https://pinvents.com/event/413118205482863/duo-ramuntcho-matta-voix-guitare-pablo-cueco
  6. « CipM - centre international de poésie Marseille. L'hébergement idéal pour vos vacances. », sur cipmarseille.com (consulté le 20 mars 2021).
  7. « ENSAPC / École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy », sur ENSAPC (consulté le 13 septembre 2020).
  8. « Ramuntcho Matta - l’Usage du Temps – galerie anne barrault », sur galerie anne barrault (consulté le 13 septembre 2020).
  9. « galerieannebarrault.com/vie_co… »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  10. (en) « Change Of Signature », sur Change Of Signature (consulté le 13 septembre 2020).
  11. http://economia.terra.cl/inauguran-un-hotel-de-lujo-frente-al-parque-forestal,532824a5f4eb2410VgnCLD200000bbcceb0aRCRD.html
  12. « Ramuntcho Matta + Philippe Baudouin pour les écrits radiophoniques de Walter Benjamin », sur franceculture.fr, (consulté le 13 septembre 2020).
  13. « SEUL, COMME UN SKI DANS LA NEIGE », sur franceculture.fr, (consulté le 13 septembre 2020).
  14. « Manuella Editions - L'Usage du temps », sur manuella-editions.fr (consulté le 20 mars 2021).

Liens externes[modifier | modifier le code]