Rainald von Dassel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rainald von Dassel – Portrait sur la châsse des rois mages à la cathédrale de Cologne
Rathausturm Köln - Nicolas de Verdun + Reinald von Dassel

Rainald von Dassel ou Reinold de Dassel, ou encore Renaud de Dassel (* entre 1114 et 1120 - 14 août 1167 à Rome) a été archevêque de Cologne et archichancelier d'Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rainald von Dassel était le fils cadet d'un noble saxon, Reinold Ier de Dassel. Il fit son éducation à Hildesheim et Paris. Rainald devient sous-diacre et prévôt de la cathédrale d'Hildesheim en 1146. En 1148, il supplée l'évêque d'Hildesheim, Bernard Ier, au concile de Reims. En mai 1156, Frédéric Barberousse nomme Rainald chancelier de l'Empire. Rainald prépare l'expédition italienne de 1158.

Il reçoit l'archevêché de Cologne en 1159, alors qu'il était en séjour dans un camp militaire proche de Milan, en tant qu'archichancelier d'Italie du Nord. Il était en faveur d'une politique dure envers l'Italie du Nord. Après la défaite et la démolition de Milan en 1162, il emporta les ossements des trois rois mages comme reliques à Cologne[1].

Pendant le siège d'Ancône, dirigé par Frédéric, l’archevêque Christian Ier et Rainald, à la tête d'un millier de chevaliers, furent attaqués près de Tusculum par quinze mille à vingt mille Romains, contre lesquels ils se défendirent si vaillamment qu'ils en tuèrent ou blessèrent douze mille et mirent le reste en fuite. Rainald meurt près de Tusculum probablement du paludisme (fièvre des marais), ou de dysenterie[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de la construction de la cathédrale de Cologne
  2. (de) Peter Herde, Die Katastrophe vor Rom im August 1167, eine historisch epidemiologische Studie zum vierten Italienzug Friedrich I. Barbarossa. In: Sitzungsberichte der wissenschaftlichen Gesellschaft an der Johann-Wolfgang-Goethe-Universität Frankfurt am Main. Franz Steiner Verlag, Stuttgart 1991.
  3. Rainald von Dassel en L'Encyclopédie universalis

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Souvenir et la Légende de Charlemagne