R. Daneel Olivaw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

R. Daneel Olivaw est un personnage fictif créé par l'écrivain américain d'origine russe Isaac Asimov. Il s'agit d'un robot construit pour être indiscernable d'un être humain (voir androïde). Il apparaît dans les romans Les Cavernes d'acier (1953), Face aux feux du soleil (1956), Les Robots de l'aube (1983), Les Robots et l'Empire (1985), Prélude à Fondation (1988), L'Aube de Fondation (1992), Terre et Fondation (1986) ainsi que dans la nouvelle Effet miroir (1972).

Il seconde l'inspecteur de police terrien Elijah Baley pour résoudre des crimes en relation avec le conflit opposant les mondes externes et la Terre. Son aspect humanoïde est nécessaire à cette tâche car la Terre décrite dans le roman Les Cavernes d'acier est fortement robotphobe, y compris Elijah Baley. Ce dernier toutefois, comme le lecteur, se prend à apprécier la franchise (nécessaire) de Daneel ainsi que l'absence des sentiments propres aux humains qui font que ceux-ci peuvent parfois être détestables. Lors de ses enquêtes, R. Daneel Olivaw laisse parfois apparaître son incompréhension des sentiments humains, qu'il qualifie d'illogiques. Son statut de robot reste trahi par l'abréviation « R. », comme le « M. » dont on fait précéder le nom d'un humain. Son nom se prononce donc « Robot Daneel Olivaw ». Le personnage de Spock et, plus encore, celui de Data de la fiction Star Trek, rappellent celui de R. Daneel Olivaw.

Daneel est un robot humaniforme construit en 4920 AD par Roj Nemennuh Sarton et le docteur Han Fastolfe, tous deux roboticiens spaciens originaires d'Aurora. Comme son jumeau Jander Panell, Daneel a été créé de façon à ne pouvoir être identifié comme robot par les Terriens. Cette particularité lui permettra d'assister l'inspecteur Elijah Baley dans certaines de ses enquêtes criminelles. À la suite de ces enquêtes, un fort sentiment d'amitié, ayant son importance dans la création de la Loi Zéro, liera Daneel et son partenaire Elijah Baley. Elijah rencontre Daneel pour la première fois lors de son enquête sur le meurtre à Spacetown du créateur de Daneel, le docteur Sarton.

Daneel est décrit comme assez grand, au front haut, avec des cheveux couleur bronze plaqués vers l'arrière.

Dans le roman les robots et l'empire, à force de réflexion et grâce à ses rencontres avec Elijah, Daneel parvient à se reprogrammer et à établir la Loi Zéro de la robotique, qui prime sur la Première Loi : « Un robot ne peut nuire à l'humanité ou, restant passif, laisser l'humanité en danger ». Cet événement finit de convaincre R. Giskard Reventlov, un robot à l'aspect métallique et brut, de confier à Daneel ses pouvoirs télépathiques, ce qui permettra à ce dernier de pouvoir guider la Galaxie dans son évolution (cf. les 200 dernières pages des Robots et l'empire).

Usant de ses pouvoirs télépathiques avec parcimonie, afin de ne pas briser les impératifs de la première loi de la robotique et risquer d'endommager son cerveau positronique, tout en étant poussé dans son œuvre par celui de la Loi Zéro, il a mis en place l'empire galactique et Gaïa, une expérience de monde où chaque entité fait partie du tout et en a conscience, afin de créer une société qui n'a plus besoin de robots et où les souffrances n'existeraient plus.

Peu avant la chute de l'Empire Galactique, sous le pseudonyme d'Eto Demerzel, Daneel devint premier ministre de l'Empereur Cléon Ier, afin d'enrayer l'inexorable décadence de l'Empire. C'est durant cette période au pouvoir qu'il rencontre pour la première fois Hari Seldon, qu'il pousse à développer sa science de la psychohistoire. Il lui insuffle l'idée de la création d'une Fondation, transition entre le premier empire galactique, en décadence et sur le point de s'effondrer, et le second empire qui naîtra. En12 028 de l'Ère Galactique, le robot doit toutefois quitter ses fonctions (Cléon Ier le remplace par Hari Seldon). Il ne se consacrera ensuite plus qu'à Gaïa, toute en continuant de protéger la Fondation en formation. Ces événements sont décrits dans les ouvrages : Prélude à Fondation, L'Aube de Fondation (écrits a posteriori) ainsi que dans Terre et Fondation.

Une fois que Daneel eu finit d'établir Gaïa (qui servit à rétablir le plan Seldon, après que celui-ci fut mis-à mal par l'arrivée du Mulet), il voulu étendre le système à toute la Galaxie, pour que la loi zéro soit plus simple à interpréter, mais aussi parce qu'une humanité unie serait le seul moyen de lutter contre une potentielle arrivée d'extra-terrestre. Les lois de la Robotique l'empêchent toutefois d'arrêter sa décision, et il est obligé de chercher un humain particulièrement clairvoyant, afin de décider du sort de l'humanité à sa place. Après plusieurs années de recherche, il choisit Golan Trevize, membre de la première fondation. Il le place face aux trois futurs possibles de l'humanité. Trevize choisit finalement de favoriser Gaïa, permettant de passer à l'étape suivante du plan : l'établissement de Galaxia, un organisme où tous les êtres qui la compose ne feraient qu'un. Ces événements sont expliqués dans Fondation Foudroyée, sans pourtant qu'il soit fait mention de Daneel.

Dans le dernier livre du cycle Fondation, Terre en Fondation, on apprend que l'existence de Daneel touche à sa fin. N'étant pas certain de survivre suffisamment longtemps pour permettre l'établissement de Gaïa, il manipule Trevize pour qu'il lui ramène un enfant Solarien, afin qu'il puisse fusionner avec lui et prolonger de quelques siècles son temps d'activation.