Réserve naturelle régionale des terres et étangs de Brenne, Massé, Foucault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Réserve naturelle régionale des terres et étangs de Brenne, Massé, Foucault
Logo Réserve naturelle des terres et étangs de Brenne, Massé, Foucault.jpg
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
319,19 ha
Administration
Type
Catégorie UICN
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Identifiant
Création
Administration
Conservatoire d'espaces naturels Centre-Val de Loire
Parc naturel régional de la Brenne
Localisation sur la carte d’Indre (département)
voir sur la carte d’Indre (département)
Green pog.svg
Localisation sur la carte du Centre-Val de Loire
voir sur la carte du Centre-Val de Loire
Green pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Green pog.svg

La réserve naturelle régionale des terres et étangs de Brenne, Massé, Foucault (RNN282[1]) est une réserve naturelle régionale (RNR) située en Brenne, dans le département de l'Indre (région Centre-Val de Loire).

La réserve fut créée le [2], pour une superficie de 319,19 ha[1],[3],[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est située dans l’Indre (ouest du département), en région Centre-Val de Loire.

Elle se trouve intégré dans une petite partie du parc naturel régional de la Brenne[3].

Elle est implantée au nord de la commune de Rosnay. Son altitude est comprise entre 96 m et 110 m. Le site est à proximité du centre de transmissions de la Marine nationale[5].

Périmètre de la réserve naturelle.
Périmètre de la réserve naturelle.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Massé et Foucault sont les noms de deux étangs de cette zone.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le site est constitué d'étangs, prairies, landes, brandes, boisements et de 5 buttons[3].

On y dénombre 25 habitats naturels caractéristiques de la Grande Brenne (herbier à potamots, gazon amphibie à souchets, landes et prairies humides)[1].

Climat[modifier | modifier le code]

Milieu naturel[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est constituée de 19 étangs dont : Pifaudière, Thomas, Massé, Jacquet, Prairies, Bénismes, Barineau et Foucault[3].

Flore[modifier | modifier le code]

Une forte diversité floristique existe.

Il a été observé 412 espèces de plantes dont la Gratiole officinale, la Caldésie à feuilles de parnassie, l'Étoile d’eau, l'Orchis à fleurs lâches, la Grassette du Portugal et la Gentiane des marais[3]. On y trouve 9 plantes protégées au niveau régional : le Faux nénuphar, la Laîche de bohême, la Limoselle aquatique et 32 espèces d’intérêt local[1].

Faune[modifier | modifier le code]

Il a été observé 827 espèces dont 583 invertébrés, 8 amphibiens, 11 reptiles et 31 mammifères[3].

L’avifaune y est également riche avec 160 espèces d’oiseaux observées dont 87 espèces nicheuses (Nette rousse, Grèbe à cou noir, Échasse blanche, Petit gravelot, Loriot d’europe)[1].

Le site bénéficie de la présence d’une des plus belles héronnières de Brenne, sur l’étang Massé qui accueillent de nombreuses espèces d’oiseaux pour la nidification et la migration. Les étangs Foucault et Bénisme jouent un rôle important en hiver, ils accueillent en effet plusieurs centaines d’oiseaux dont de grands rassemblements de sarcelles d’hiver et de vanneaux huppés[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La réserve a été créée le [1],[3].

La région Centre a investi un budget de 564 146 euros, depuis 2010, ainsi réparti[6] :

  • acquisition de l’étang Thomas en (293 299 euros) ;
  • acquisition de l’étang Massé en (190 000 euros) ;
  • élaboration du plan de gestion en et (39 000 euros) ;
  • réfection de l’étang Thomas en (7 409 euros) ;
  • empoissonnement des étangs en (3 022 euros) ;
  • acquisition de parcelles proches de l’étang Massé en (31 416 euros[6]).

Gestion[modifier | modifier le code]

La réserve est co-gérée par le parc naturel régional de la Brenne et le Conservatoire d’espaces naturels de la région Centre-Val de Loire[3].

Elle est constituée des propriétés de la Région, du Conservatoire, du Parc naturel régional, de la commune de Rosnay (chemins communaux) et d'Alexandra Audoin et Laurence Malpel[3] (propriétaires exploitantes installées à « Bois retrait »).

Elle bénéficie d’un partenariat avec six éleveurs et des pisciculteurs locaux[3].

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

Un comité consultatif composé de 36 membres représente la région Centre-Val de Loire[3].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]