Échasse blanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Himantopus himantopus

Himantopus himantopus
Description de cette image, également commentée ci-après
Échasse blanche.
Classification (COI)
Règne Animalia
Classe Aves
Ordre Charadriiformes
Famille Recurvirostridae
Genre Himantopus

Espèce

Himantopus himantopus
(Linnaeus, 1758)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

L'Échasse blanche (Himantopus himantopus) est une espèce d'oiseaux échassiers limicoles de la famille des Recurvirostridae.

Dickcissel d'Amérique mâle perché sur un poteau métallique, chantant cou tendu et bec ouvert.

Chants et appels

Enregistrement 1 :

Description[modifier | modifier le code]

Cet échassier de taille moyenne, d'une longueur totale d'environ 40 cm, d'une envergure de 65 à 85 cm et pesant entre 160 et 200 g, est reconnaissable à ses très longues pattes roses semblables à des échasses, ses formes élégantes et ses couleurs noire et blanche contrastées. Son dos et ses ailes sont noirs tout comme son long bec fin et droit ; son front, son cou, son haut du dos, sa poitrine et son ventre sont blancs[1].

En vol, le dessous de ses ailes triangulaires semble tout noir, tandis que ses pattes dépassent de la queue d'environ 15 cm. Il émet un cri insistant et plaintif.

Nourriture[modifier | modifier le code]

Ces oiseaux se nourrissent d'invertébrés principalement d'insectes aquatiques et de mollusques pris sur la vase, le sable, la végétation ou à la surface de l'eau.

Échasse blanche capturant un ver.

Ils ont une bonne vision nocturne et peuvent donc se nourrir y compris pendant les nuits sans lune.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce fréquente les étangs bordés de roseaux, les champs inondés, les rizières, les salines, les lagunes et, moins souvent, les estuaires.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cosmopolite, cette échasse est absente d'une grande partie de l'Amérique et du centre-nord de l'Eurasie. En Europe, son aire se situe entre la Sicile et le 51e parallèle. Migratrice, elle hiverne surtout en Afrique. En France, c'est une visiteuse d'été nichant régulièrement en Camargue, dans la Dombes, en Bretagne, en Picardie et dans le Pas-de-Calais.

Aire de répartition de l'échasse blanche.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Œuf d'échasse blanche au muséum de Toulouse.

Les échasses blanches nichent en colonie dans les marais salants ou les étangs. Le nid est un creux dans la vase ou le sable, souvent sur des îlots, en eau peu profonde. Il est garni d'herbes, de carex ou de feuilles. 3 à 4 œufs sont déposés en une ponte d'avril à juin. Les deux parents couvent alternativement pendant environ vingt-cinq jours. Les poussins prennent leur envol à l'âge d'un mois.

Protection[modifier | modifier le code]

Deux échasses blanches.
Échasse blanche, parc national de Kaeng Krachan, Thaïlande

L'Échasse blanche bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis 1976. Elle est inscrite à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne[2]. Il est donc interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu'elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l'utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l'acheter.Toutefois depuis , ces interdictions ne s'appliquent plus aux oiseaux nés et élevés en captivité.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Martiré et Franck Merlier, Guide des animaux des parcs animaliers, Belin, , 352 p. (ISBN 978-2-410-00922-4), Échasse blanche page 289
  2. Le statut juridique des oiseaux sauvages en France, Ligue pour la protection des oiseaux

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]